Mort à la pub !

Depuis août 2014, over-blog nous impose une dose incroyable de publicité un peu partout sur le blog. Deux possibilités :

- je paye tous les ans pour les faire disparaître. Ce blog ne me faisant pas gagner d'argent, je n'ai pas envie d'en investir...

- je vous aide à faire disparaître la pub, gratuit pour tous.

 

La solution : AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça marche même sur facebook.

 

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Mercredi 21 janvier 2015 3 21 /01 /Jan /2015 08:58

 

http://www.manga-news.com/public/images/series/bokurano_01.jpg

 

Bokurano est un manga en 11 tomes, avec des robots géants, la fin du monde et des ados héroïques.

 

Lors d'une colonie en bord de mer, 15 collégiens découvrent dans une grotte un homme qui leur propose de jouer à un jeu futuriste. Mais très ils comprennent que cela n'a rien d'un jeu et qu'ils doivent véritablement sauver la planète.

 

Le manga est dérangeant, surprenant et bourré d'émotions. L'histoire avance en suivant chacun des ados, qui deviendront à tour de rôle pilote de Zearth, leur robot. Mon namoureux a abandonné la lecture en cours de route, mais j'ai tenu à lire la fin pour savoir ce que l'auteur nous réservait.

J'ai été un peu déçue, car je n'ai pas compris la fin, je n'ai pas compris le dernier combat (j'ai l'impression qu'il manque un pilote) et le devenir de l'un des derniers survivants.

 

Je ne m'attendais pas vraiment à ça et je pense que si la 4e de couverture du premier tome avait plus insisté sur le côté robot et SF, je ne l'aurai pas commencé (bon OK il y a un robot sur la couverture, mais je suis naïve et curieuse et je lis les 4e de couverture en diagonal). Mais les héros sont attachants, le graphisme précis et agréable. Une série à réserver aux amateurs du genre.

 

Bokurano, notre enjeu – Mohiro Kitoh - Asuka

 

http://www.lelivroblog.fr/media/00/01/2314809952.jpg


Par Tiphanya - Publié dans : Manga / BD - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 19 janvier 2015 1 19 /01 /Jan /2015 08:41

 

 

le-jour-ou-j-ai-rencontre-cupidon.JPGJ'ai découvert Suzanne Selfors grâce à son roman Café Givré. Un tel coup de cœur, que je l'avais contactée dès la dernière page tournée pour vous proposer une interview.

 

C'est avec une certaine appréhension que je me suis plongée dans son dernier roman, Le jour où j'ai rencontré Cupidon. Je savais que je n'y retrouverai probablement le côté réconfortant du précédent, mais je ne m'attendais pas à une telle différence.

 

Les deux romans parlent d'amour et de Cupidon. Les deux romans prennent place aux États-Unis avec des héroïnes adolescentes très fortes, qui en font bien trop pour leur famille à leur âge. Mais là s'arrête la comparaison.

 

Alice vit toute seule dissimulant la maladie de sa mère, auteur à succès de roman d'amour. Elle suit ses cours sur internet, passe une fois par semaine à la clinique, dédicace des romans à la place de sa mère. Alors que l'été le plus chaud jamais connu à Seattle s'annonce, Alice rêve du garçon qui passe devant chez elle tous les matins tout en cherchant une solution pour ne pas finir totalement ruiné.

 

Une histoire assez sombre, avec une héroïne qui porte beaucoup sur ses épaules. Mais encore une fois l'auteur a su créer tout autour d'elles des personnages riches en personnalité, véritable valeur ajouté du roman.

Et bien sûr, il y a Cupidon, celui du titre, celui des légendes. Mais difficile de croire à Cupidon quand on vit dans le mensonge, la dissimulation et que l'on connaît de trop près les maladies mentales.

 

Ce n'est pas un coup de cœur, mais j'ai apprécié le tumulte d'émotions que nous fait vivre l'auteur, la simplicité d'une première histoire d'amour et l'importance des la vie en communauté.

 

 

Le jour où j'ai rencontré Cupidon

– Suzanne Selfors - Bayard


Par Tiphanya - Publié dans : Ado - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 14 janvier 2015 3 14 /01 /Jan /2015 08:05

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQoFxVSK5ZAOwmMq7Yo_HNEX1-WXGbAV4789THz9KFj68YKYs8qC9Ay5dpmhQ

Comme nous devions aller vivre en Chine, ma fille s'est prise de passion pour les pandas. Il y a encore des restes aujourd'hui, mais surtout il a été impossible pendant des semaines de passer devant un livre, une photo de panda sans qu'elle le signale haut et fort. Nous avons même travaillé sur un dossier pédagogique sur le panda, avec coloriage, découpage, etc.

 

C'est ainsi que Tofu est arrivé chez nous. Un livre tout doux, en tissus où le héros est un panda.

 

Tofu est perdu et il doit retrouver sa famille. Il demande donc à tous les animaux noir et blanc qu'il croise, s'ils sont eux aussi des pandas. Suspension totale de la réalité, puisque Tofu va passer d'un champ abritant un vache à une banquise et ses pingouins.

Mais peu importe, les dessins sont simples il y a des pandas donc je l'ai lu et relu et encore relu. Alors que ma fille a envie de lire toute seule, la simplicité du texte lui a permis de « lire » l'histoire à son bébé mammouth, telle une poésie qu'elle aurait récitée.

 

Tofu est donc à la fois un petit panda et un livre qui se mâchonne, une histoire simple et une découverte d'animaux très différents, mais pas tant que ça.

 

Tofu – éditions Tourbillon

 

http://www.editions-tourbillon.fr/IMG/jpg/Int3-copie.jpg


Par Tiphanya - Publié dans : Bébés - Album - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 12 janvier 2015 1 12 /01 /Jan /2015 08:09

 

http://d.gr-assets.com/books/1372085068l/17607716.jpgNe pouvant attendre le printemps pour découvrir le troisième tome de la série Partials, je l'ai lu en anglais. Il faut dire que le prix en anglais est bien plus attrayant que tous les tarifs en français.

 

Et oui, le tome 2 français et en format électronique coûte 13,99€ contre 19,50€ pour la version papier. Tandis que le tome 3, Ruins, est à 5,26€ en anglais et en format électronique. Je sais bien qu'il faut payer le traducteur et les droits de diffusion à l'étranger, mais pour un truc qui est littéralement un fichier électronique ne pesant rien, j'ai du mal à payer autant d'argent.

 

Mais ce n'est pas le sujet du jour, car j'ai fini la série, j'ai appris avec qui Kira passera le restant de ses jours, comment vaincre le RM et permettre aux Partials de vivre et vieillir. Nous retrouvons même le petit papa de Kira et l'auteur réussit discrètement nous faire savoir le devenir de tous les personnages qui sont apparus au fur et à mesure.

Je n'ai pas été déçue. Mais bon il y a une partie de la fin qui est un peu rapide avec le choix d'éluder de nombreuses questions. Il y a aussi une certaine explosion, qui whaou, mais c'est quoi ce truc !

 

Je pense aussi que le fait de changer de langue uniquement pour le dernier tome a changé mon rapport à l'histoire et aux personnages, mais j'ai lu avec toujours autant de plaisir que les précédents, bien que beaucoup moins vite.

 

Une très agréable série, que je conseille aux fans de post-apo, de super-héroïne et de super-soldats (au sens génétiquement modifié)

 

Ruins, Partials#3 – Dan Wells – Balzer


Par Tiphanya - Publié dans : Ado - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 10 janvier 2015 6 10 /01 /Jan /2015 09:20

 

C'est le retour du challenge Culture Geek !!!

 

Chicago Fire, voici une série qui m'a fait de l'oeil depuis les flancs d'un bus parisien. J'aime les séries comprenant de l'action et des uniformes. Et il faut dire que l'acteur Taylor Kinney est franchement pas mal.

 

http://img1.cfstatic.com/wallpapers/721fc654e854b011c0f93f19233cfcfa_large.jpeg

 

Mais au final si le côté action et uniforme est présent, la série n'est pas exceptionnelle.

 

Nous découvrons le quotidien de la caserne 51, dans un quartier assez quelconque de Chicago. La série débute avec le décès d'un pompier lors d'une mission et l'arrivée de Peter Mills comme candidat. D'un épisode à l'autre, nous suivons les diverses missions des trois types de brigades (le camion échelle, le camion de secours et l'ambulance) ainsi que la vie quotidienne des secouristes.

 

Si les missions de secours sont très bien pensés et originales, la vie privé est juste irréaliste. En une seule saison, les deux héros principaux se prennent bien trop de tuile sur la tête : addiction à la drogue, opération miracle, tentative de suicide d'une ex, découverte du grand amour, accusation de harcèlement sexuel, etc, etc, etc.

 

http://chicagofireonline.net/wp-content/uploads/2012/11/TaylorKinney.jpgEt c'est dommage, car il y a de bonnes idées, des acteurs attachants (comme l'ambulancière Leslie Shay, bien que dans la 2e saison...) et une bonne dynamique des images.

 

J'avoue que j'ai regardé toute la saison 1 et même la moitié de la saison 2, ce qui est plutôt beaucoup pour une série avec laquelle je n'accroche pas trop. Mais elle était parfaite pour réaliser les mitaines que je voulais offrir à Noël. Depuis que je n'ai plus les mains occupées, je n'ai pas repris la suite de la série.

 

 

 

http://www.lelivroblog.fr/media/00/01/2314809952.jpg


Par Tiphanya - Publié dans : Culture - ciné / expo - Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Last news

Je suis à présent une blogueuse nomade, en famille. Normalement je devrais avoir une connexion internet constante, mais je lis moins, je lis surtout en format électronique et j'accorde moins de temps à ce blog. En fait je suis bien trop frustrée de ne plus avoir accès à une profusion de titre comme avant.

Par contre j'essaye également de prendre mon essor comme auteur freelance. J'ai un projet de récit pour enfant (niveau primaire) à partir de notre périple. Et également comme chroniqueuse. N'hésitez pas à me contacter pour parler boulot !

 

Challenges en cours

http://www.lelivroblog.fr/media/00/01/2314809952.jpg

Côté livres

Bokurano, notre enjeu - manga en 11 tomes

Ruins, partials #3

Côté écrans

Série Chicago Fire

Divers

Pourquoi participer au challenge

 

http://unoeildesmots.files.wordpress.com/2014/01/challenge_miyazaki_03.jpg?w=300&h=300

Ce que j'ai lu et vu avant le challenge

L'univers de Miyazaki, source d'inspiration

Côté livres

Le petit Prince - Saint Exupéry

Heidi - Johanna Spyri

Côté films


http://img.over-blog.com/500x317/0/30/46/03/nouveau-dossier-2010/quebec-en-septembre.jpg

Québec en septembre

présentation  

Chroniques du Pays des Mères - Vornaburg


http://www.lelivroblog.fr/media/01/01/1390617361.jpgoctobre 2014

Peur du noir ? - L. Gillot

Halloween is... - G. Gibbons

43 rue du vieux cimetière - K&M Klise

Le manoir de la terreur - RL Stine

Une histoire sombre, très sombre - R. Brown

In the after - D. Lunetta

Mes publications

Retrouvez mes conseils sur Zagreb dans

http://www.partir-voyager.com/wp-content/uploads/2014/01/Banniere-4-V3.png?1e6211

 

Et toutes mes autres publications ici

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés