Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 06:08

Du côté de Tokyo, des jeunes filles s'ennuient, non pas d'amis et décident de répondre à une proposition par mail : écrire un récit à 4 voix. Chacune est chargée d'écrire les passages correspondant à un personnage précis. Il y a la collégienne amoureuse de son prof particulier, le prof en question, un jeune garçon qui harcèle la jeune fille et une détective. La tension monte jusqu'au jour où l'une des rédactrices disparaît véritablement.

 

L'introduction du Chain Mail est assez longue. Nous découvrons les personnages, leur quotidien, en attendant une seule chose : que ça démarre ! Et puis le récit dans le récit commence, tout s'accélère et on se retrouve happer par l'histoire.

Plus le récit avance, plus on fait de suppositions. J'ai tenté de deviner le pourquoi du comment, j'ai tout mis en doute, je me suis approchée de la vérité pour mieux m'en éloigner. L'auteur joue avec nous tout autant qu'avec ses personnages. L'ensemble est bien mené, il n'y a que la toute toute fin, l'ouverture sur l'après (en gros les deux derniers paragraphes je pense) que j'ai trouvé de trop. Mais pourquoi pas.

 

J'aime beaucoup les romans japonais, car la vie quotidienne étant différente de la notre, il est difficile de savoir où l'auteur nous conduit, même dans des récits moins polars.

 

Chain Mail – Hiroshi Ishizaki – éditions du rocher – en savoir plus

Partager cet article

Published by Tiphanya - dans Ado
commenter cet article
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 06:58

Voici de retour le samedi jeu du challenge geek. Pour l'occasion je vous présente notre dernier achat en jeu de société pour toute la famille : la Chasse aux Monstres. Le premier coup d'oeil sur la boite nous annonce la couleur : ici le jeu, même à partir de 3 ans, c'est une chose sérieuse. Et ça tombe bien, c'est ce qu'on veut.

 

Je n'ai rien contre les jeux haba, mais il y a trop de jaunes, trop de personnages niais et si ma fille s'amuse il y a certaines parties qui sont longues… J'ai trop l'impression d'avoir entre les mains un jeu qui a une durée de vie de 2 ans maxi.

 

Ce n'est pas le cas avec La chasse aux monstres. Bien sûr c'est un jeu pour les petits, les parties sont rapides, mais plusieurs cartes et astuces sont fournis pour augmenter la difficulté du jeu au fur et à mesure que votre petit monstre grandit. Le graphisme est soigné, les cartes sont belles, les monstres ont une bonne tête et il y a quelques accessoires à mettre en place pour commencer.

 

Mais parlons du jeu.

La nuit tombe, les enfants sont dans leur lit, et là, un terrible monstre apparaît. Heureusement tous les monstres, même les plus effrayants, ont peur de quelque chose. Certains craignent les poupées, d'autres les tambours, voir même les canards en plastique. Que des choses que l'on trouve facilement autour d'un lit d'enfant. Mais les jouets n'ont pas été rangé et il ne faudrait pas tenter d'effrayer un monstre avec un ours en peluche quand seule la petite voiture peut l'effrayer.

 

Le jeu est collaboratif. Il s'agit de mémoriser l'emplacement des jouets pour faire disparaître rapidement un monstre (au risque d'en voir un nouveau apparaître). Pour l'instant nous n'avons perdu qu'une seule partie, mais en tant que maman fan de Ghost stories (un jeu pour « adulte » où le plus important est de ne jamais se laisser déborder par les monstres et d'être prêt à perdre les 10 premières parties) j'ai appris quelques astuces à ma fille. Au point qu'elle a déjà augmenté la difficulté d'un cran.

 

Lorsque le bon jouet est présenté au bon monstre, il faut aller le faire disparaître en criant « au placard le monstre » et en le plaçant dans le placard. Et oui, le jeu est fourni avec un placard. Un jeu plus grand à l'intérieur qu'à l'extérieur ;-)

 

Un jeu à acheter ou offrir sans modération pour fuir les bébés animaux et les jeux de princesse !

 

La chasse aux monstres – Antoine Bauza – le Scorpion masqué – en savoir plus

Partager cet article

22 juin 2015 1 22 /06 /juin /2015 06:41

Harriet est une geek. Fan de science, curieuse de tout, elle n'est pas vraiment appréciée dans son lycée et n'a absolument aucun sens de la mode. Mais sa meilleure amie adore la mode et réussit à la convaincre de l'accompagner en sortie scolaire jusqu'à la Mode Expo de Birmingham. Alors qu'elle espère juste faire passer la journée le plus rapidement possible, elle se fait remarquer par une agence de mannequin, tombe sur le gars le plus sexy qu'elle n'ait jamais vu et repart endettée…

 

Geek Girl est loin d'être un roman parfait. Le début est long, l'héroïne est difficilement attachante, trop dans son monde pour que l'on puisse accrocher. Mais finalement le sujet et le « message » me plaisait.

N'avez-vous jamais entendu ces blagues sur les filles ingénieurs qui ressemblent tous à des camionneurs ? Les réflexions que les filles ne sont bonnes que pour les lettres ? Comme si les sciences étaient réservés aux hommes, et que les filles osant s'en approcher se devaient d'être moche car masculine. J'adore les maths, vraiment ! Et j'aimerai bien que les filles osent plus rêver lorsqu'elles sont adolescentes (et pas seulement petites filles) de paléontologie et de recherches scientifiques. Sans craindre de devoir choisir entre l'intelligence ou la beauté, sans devoir justifier de l'un ou de l'autre.

 

Il y a tout ça dans Geek Girl. Derrière une histoire rose bonbon, des histoires d'adolescentes un peu trop simples et une première histoire d'amour digne de Disney, il y a le droit d'être geek, matheuse et jolie, d'avoir des amis et de les inviter à regarder des documentaires.

 

Est-ce le livre du siècle, loin, très loin de là. C'est un roman pour adolescente à la recherche d'un récit facile et léger, romantique et un peu niais. Mais pour une fois l'héroïne vaut le coup, alors si vous avez besoin d'un livre pour votre ado (un peu geek ou un peu HP) sur le départ, pourquoi pas celui-ci !

 

PS : c'est un tome 1, mais il se suffit à lui-même.

 

Geek Girl, tome 1 – Holly Smale – Nathan – en savoir plus

Partager cet article

Published by Tiphanya - dans Ado
commenter cet article
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 15:55

Quand je pense à mes premiers mangas et que je feuillette Kamakura Diary, je me dis que l'image du manga et son univers éditorial a bien changé. Je n'ai plus jamais besoin d'expliquer que non, le manga, ce n'est pas que des histoires de baston ou des filles à grosse poitrine. Non le manga n'est pas réservé aux jeunes garçons.

 

Kamakura Diary est justement un manga plein de quotidien, de liens familiaux, de soirées trop arrosés, d'amours compliqués. Un manga fait pour les jeunes femmes, du lycée à …

 

Lorsque les trois sœurs Kôda apprennent le décès de leur père, qu'elles n'ont pas vu depuis 15 ans, elles considèrent ses funérailles plus comme une formalité qu'autre chose. Mais elles vont y faire la connaissance de leur jeune demi-sœur et celle-ci va bouleverser leur vie.

 

Nous suivons le quotidien de ses sœurs, vivant encore ensemble : leur boulot, leurs émois amoureux, leur place dans la fratrie et les liens avec le reste de la famille bien loin d'elles. Il y a beaucoup de douceur dans cette série. Et en même temps la vie n'est pas facile. Plusieurs personnages ont été confrontés très jeunes à la perte d'un parent, un ado a un cancer et doit être amputé de la jambe.

 

Et pourtant une lecture douce, qui met du beaume au coeur, donne envie de boire du saké et de profiter des petites choses du quotidien. Un manga qui offre la lune comme cadeau.

 

Kamakura Diary, série en cours – Akimi Yoshida – Kana – en savoir plus

Partager cet article

Published by Tiphanya - dans Manga - BD
commenter cet article
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 06:51

La tendance va à plus de vert, moins de pesticides. Du moins c'est ce que disent les médias, que nous nous sentons de plus en plus concernés par ce que nous consommons et notre impact sur l'environnement.
Il faut croire que les auteurs de bande dessinée se sentent également concernés, à travers mes deux dernières lectures.

Les pommes miracles est un manga japonais constitué d'un seul et unique tome. Nous y découvrons la vie et les recherches de Akinori Kimura qui décide de ne plus utiliser de pesticides dans ses vergers. Un choix fait dans un premier temps pour sa femme et qui va influencer toute sa vie.
Voici un manga qui se lit très facilement et qui nous entraîne dans la passion (l'obsession) d'un paysan pas comme les autres. J'ai également trouvé très intéressant tout le cheminement nécessaire pour arriver à ce qu'on appelle aujourd'hui de l'agriculture biologique.
Un manga que je recommande chaudement.
Les pommes miracles – Tsutomu Fujikawa & Takuji Ishikawa – éditions Akata – en savoir plus

 

Moi, jardinier citadin, nous arrive de coréen et nous propose encore une fois de regarder pousser de quoi se nourrir. L'auteur a choisi de louer un potager alors qu'il n'y connaît rien. Il relate dans ce livre ses apprentissages, mais aussi ses rencontres, la solidarité et l'humour entre voisins de potager.
Le personnage-auteur est drôle et attachant. Pour tenter d'avoir moi-même des fraises et des plantes aromatiques je me suis retrouvée dans son refus d'arracher des plantes pour faire de l'espace ou dans son plaisir à manger ce qu'il a fait pousser lui-même. Mais en refermant mon livre, je m'y suis mise et j'ai offert un peu d'espace à mes plantes.
Ce premier tome me fait penser à un journal intime de jardinier. Un tout petit peu trop technique pour moi, j'ai aimé ma lecture et j'en suis revenue frustrée de ne pas en savoir plus.
Moi, jardinier citadin – Min-ho Choi – éditions Akata – en savoir plus

 

Partager cet article

Published by Tiphanya - dans Manga - BD
commenter cet article
8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 07:02

Avant de voir passer ce titre dans les nouveautés Michel Lafon, je n’avais jamais entendu ce titre, Big Game. C’est pourtant celui d’un film sorti en 2014 avec Samuel L. Jackson dans le rôle du président des Etats-Unis (avez-vous remarqué qu’en ce moment tous les présidents de film sont noirs ? quelle originalité !) D’un autre côté, j’aurai sur que le roman était une adaptation du film, je ne l’aurai probablement pas lu. Et j’aurai eu tord !

 

Oskari va avoir 13 ans. Pour célébrer ce passage, il se plie à la tradition de son village de chasseur et part seul en forêt avec pour mission de ramener un animal sauvage chassé avec l’arc de sa communauté. Mais à la place du cerf qu’il convoite, il va trouver la capsule de survie du président des Etats-Unis dont l’avion a été abattu quelques minutes plus tôt. Il va alors décider d’aider ce dernier à survivre et à fuir ceux qui le pourchassent.

 

Un bon roman, qui fonctionne bien. Il n’y a que l’apparition du frigo qui m’a semblé difficile à croire par rapport à l’ensemble. J’ai dévoré le livre, je devait être en manque d’action et de rebondissement, j’ai du lire trop de livres sérieux ces dernières semaines. Les critiques que j’ai lu concernant le scénario du film ont disparu. N’en reste qu’un bon moment !

 

Big Game – Dan Smith – Michel Lafon – en savoir plus

Merci aux éditions Michel Lafon pour l’envoi du titre, l’avis présenté n’en reste pas moins totalement le mien.

Partager cet article

Published by Tiphanya - dans Adultes
commenter cet article
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 12:30

Un manga, ça se choisit pour son graphisme selon moi, puis seulement pour l’histoire. Les ¾ du temps, j’emprunte à la bibliothèque sans regarder plus que la couverture et quelques illustrations à l’intérieur.

 

Hana-Bôro m’a tout de suite fait penser au très poétique La Cité Saturne. Et pas sans raison car à la fin de ma lecture, j’ai découvert que c’est belle et bien le même auteur qui est derrière ces deux titres.

Hana-Bôro est la compilation de petites histoires nous plongeant dans une école, probablement un collège. Nous suivons les rêves, les souvenirs ou le début d’une histoire d’amour, de différents personnages, professeurs ou élèves.

C’est doux et tendre. C’est délicat et riche en émotions, celles du quotidien, celles des êtres que nous côtoyons tous les jours. Une très belle lecture.

Hana-Bôro – Hisae Iwaoka – Made In –tome unique - en savoir plus

Partager cet article

Published by Tiphanya - dans Manga - BD
commenter cet article

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui suis-je

Ici Tiphanya au commande. Ce blog vieillit doucement. J'ai même perdu le compte des années ! je tiens ce blog pour le plaisir du partage, pour les discussions qui se poursuivent (en commentaire mais de plus en plus sur FB dans les groupes dédiés aux challenges).

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés,c 'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).
 

 

Challenges en cours

http://www.lelivroblog.fr/media/00/01/2314809952.jpg

Côté livres

Bokurano, notre enjeu - manga en 11 tomes

Ruins, partials #3

Côté écrans

Série Chicago Fire

Chihiro et Princesse Mononoke

Divers

Pourquoi participer au challenge