Mort à la pub !

Depuis ce pluvieus mois d'août, over-blog nous impose une dose incroyable de publicité un peu partout sur le blog. Deux possibilités :

- je paye tous les ans pour les faire disparaître. Ce blog ne me faisant pas gagner d'argent, je n'ai pas envie d'en investir...

- je vous aide à faire disparaître la pub, gratuit pour tous.

 

La solution : AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça marche même sur facebook.

 

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Lundi 1 septembre 2014 1 01 /09 /Sep /2014 08:33

Aujourd'hui débute Québec en Septembre à l'initiative de Karine.

Un mois, entre blogueurs pour découvrir le Québec, lire en français, mais du français d'ailleurs.

 

quebec-en-septembre.jpg

 

Pendant mon stage à Montréal il y a presque dix ans, je m'étais plongé dans La grosse femme d'à côté est enceinte. Michel Tremblay est probablement l'auteur le plus célèbre du Québec. Le plus dur à découvrir en tant que française. Je me souviens d'avoir lu de nombreux passages à voix haute pour en saisir le sens. Mais le charme de ma lecture était d'être sur place, pas à la bonne époque mais presque dans le bon quartier.

 

Alors quand Karine a lancé la nouvelle édition de ce rendez-vous annuel, j'ai décidé de voir ce que les québécois avait à nous proposer. Mission difficile car les éditeurs québécois ne nous facilitent pas la tâche. Difficile de mettre la main sur ces francophones du Canada, sans s'y rendre directement. D'ailleurs la librairie canadienne à Paris ne vend que des titres en anglais.

 

Bon Québec en Septembre à tous !

 

Edit : j'ai déjà lu un autre auteur québécois que Michel Tremblay, Anne Robillard et les premiers tomes de sa série Les chevaliers d'Emeraude.


Par Tiphanya - Publié dans : challenges - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 30 août 2014 6 30 /08 /Août /2014 08:34

 

Avant de découvrir Peggle Deluxe, je regardais des séries. J'en regardais tellement que trop souvent je n'avais plus rien à regarder. Petit bilan de mes séries de l'été.

 

Ripper Street

Merci à Yoda Bor pour la découverte.

Cela fait six mois que Jack l’Éventreur ne fait plus parler de lui. Pourtant son ombre s'étend toujours sur les quartiers pauvres de Londres. Un détective tente de résoudre les affaires de meurtre au mieux, trouvant un difficile équilibre entre sa vie de famille touchée par un drame depuis un an et son travail très prenant.

Autour de lui gravite un ancien détective du FBI résidant dans une maison close, un ancien soldat britannique amoureux d'une prostituée et une gérante d'orphelinat.

 

Le plaisir à regarder Ripper Street réside dans son décor, ses costumes, les détails apportés au visuel et à l'ambiance. La galerie des personnages est également très sympathique, chacune avec son lot de secrets et de problèmes.

En tant que série britannique la saison 1 est un peu courte. Mais je n'ai pas encore pris le temps de me plonger dans la saison 2.

 

http://geekxploitation.com/wp-content/uploads/2013/01/ripper3.jpg

 

Strike Back

Autre série britannique avec cette fois-ci des héros militaires. La section 20 s'occupe de terrorisme international et agit bien plus souvent avec ses propres règles qu'autre chose.

 

J'ai adoré la saison 1, qui ne fait pas dans la dentelle, qui présente un soldat prêt à tout pour réussir. Puis j'ai vu les premiers épisodes de la saison 2 et j'ai été très déçue, tellement il y a un fossé entre les deux. La saison 1 a été tournée par des britanniques, alors que toutes les suivantes sont américaines. Changement de casting, d'ambiance et nos soldats sont tout de suite un peu plus soft. Pour faire bonne mesure, nous avons un soldat britannique parfait (et totalement coincé) et un américain cassé par la vie, séducteur (et totalement cliché).

Après une pause j'ai finalement vu toutes les saisons. Je pense qu'il faut considérer la saison 1 comme une autre série et absolument pas comme une introduction.

 

J'aime les explosions, les acteurs sexy, les décors lointains (très africains mais pas seulement).

 

http://www.leftbankpictures.co.uk/wp-content/uploads/2012/01/striekback-cover-e1357320871339.jpg

 

http://braindamaged.fr/wp-content/uploads/2014/06/the-leftovers-intrigante-et-fascinante-affiche.jpgThe Leftovers

On en parle pas mal en ligne, mais personne ne sait trop comment situé cette série.

Un beau jour, des personnes disparaissent, toute en même temps, partout à travers la planète. Sans aucune explication. Quelques années plus tard, les survivants tentent difficilement de survivre avec l'absence et les questions.

 

Je n'ai vu que les trois premiers épisodes. L'ambiance est lourde, déprimante et on a du mal à voir où les scénaristes tentent de nous conduire. On y croise énormément de personnages qui ne semblent pas avoir de lien avant quelques épisodes. Il y a le flic, les ados paumés, une secte en pleine phase de recrutement, un gourou amateur de jeunes filles asiatiques...

Et surtout il y a quelques supers stars qui m'ont bien surprise. Comment ont-ils atterri dans cette série ? Je pense à Christopher Eccleston (l'une des incarnations du Doctor Who) ou Liv Tyler.

 

Je ne verrai pas la suite en tout cas. Pas mon style, en ce moment j'aime les séries qui ne demandent pas de trop réfléchir.

 

Et vous qu'avez-vous vu cet été ?

 

http://www.lelivroblog.fr/media/02/02/1425268612.jpg


Par Tiphanya - Publié dans : Culture - ciné / expo - Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mercredi 27 août 2014 3 27 /08 /Août /2014 08:26

 

http://www.officeigry.ru/uploads/posts/2013-08/1375868483_peggle-deluxe.jpg

Puisque nos charmantes organisatrices geeks l'ont annoncé, je joue le jeu, voici le moment de faire le bilan de mes moments geek de l'été. Et pour cela l'un des jeux vidéos les plus chronophages que j'ai pu trouver : Peggle Deluxe (puis bien entendu Peggle Night puisque j'avais fini le premier jeu).

 

Le présentateur est un charmant monsieur Licorne qui nous accueille dans son académie et nous propose différents professeurs aux talents multiples.

Le but du jeu : tirer une petite balle grise qui va devoir toucher un maximum de billes oranges. Le décor est agrémenté de billes bleus (qui font gagner des points ou vous bloquent le passage suivant votre humeur du jour), de billes vertes (pour actionner les talents des professeurs) et des billes violettes pour doubler les points que l'on gagne.

Chaque tableau doit être fini en utilisant 10 billes (à moins de réussir à en gagnant des nouvelles).

 

Le joueur va passer par plusieurs phases avant de voir qu'il est déjà 4h du matin. Le jeu commence et le joueur a l'impression de maîtriser, d'avoir trouver un moyen simple et futile de perdre du temps, de se détendre. Puis un tableau arrive pour lequel quelques Game Over vont s'afficher. Le joueur reprend sans y réfléchir et encore et encore, et ouf, il y avait une astuce, il peut à présent continuer. A ce stade le joueur est encore maître de son temps. Il peut interrompe la partie et a bien conscience que deux heures de jeu, c'est beaucoup.

C'est précisément à cet instant que tout bascule. Le temps perds toute consistance, le joueur avance, échoue, recommence, sans fin. Une petite sonnerie retentit dans son esprit évoquant un futur réveil matinal ou des obligations familiales. Mais il a la sensation d'être exactement là où il voulait être : tellement absorbé que le reste du monde n'existe plus.

 

http://imagenes.es.sftcdn.net/es/scrn/60000/60259/peggle-deluxe-32.jpg

 

Peggle est le jeu qui me permet de fuir le tourbillon de mes pensées. J'ai bien tenté la méditation, mais j'ai du mal à faire le vide. Alors là, je fais le vide en me remplissant de petites balles grises et oranges et bleus et, rhaaaa, où est passé la violette.

Chronophage, addictif et avec une licorne. Que demander de plus ?

 

http://www.lelivroblog.fr/media/02/02/1425268612.jpg


Par Tiphanya - Publié dans : Culture - ciné / expo - Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 25 août 2014 1 25 /08 /Août /2014 08:19

 

http://www.images-booknode.com/book_cover/2646/full/partials-sequence,-tome-1---partials-2645922.jpgJe suis une très mauvaise lectrice de série car je déteste attendre. D'un tome au suivant, j'oublie les détails et mon enthousiasme s'éteint. J'ai donc tendance à patienter avant de me lancer dans le premier tome. Ainsi, si j'accroche je pourrais tout de suite me lancer dans le second.

 

Partials, c'est une couverture qui annonce une énième dystopie, surfant sur la vague initiée par Hunger Game. Alors comme tout le monde, je surfe en suivant une jeune héroïne (16 ans), qui va tout faire pour sauver l'humanité.

Kira n'a presque pas connu le monde d'avant. Elle avait cinq ans lorsque le RM a décimé 99,9996% de la population. A présent, elle est interne de médecine, au service de maternité où aucun enfant n'a jamais survécu plus de quelques heures après la naissance. Le RM continue à tuer. Et elle est bien déterminée à trouver une solution, même si cela signifie faire ce que personne d'autre n'oserait faire même en rêve.

 

J'ai commencé Partials après avoir abandonné ma lecture de Le Programme - cible N°1. Le style était mauvais, l'histoire manquait de punch et le héros n'était qu'une pâle imitation d'Alex Rider, héros que je n'apprécie pas vraiment.

Le genre de lecture qui me fait maudire les éditeurs à la recherche de chiffres faciles à faire. J'ai toujours l'impression face à ce genre de livre qu'ils prennent leurs lecteurs pour des idiots qu'il suffit de trouver une belle couverture pour vendre n'importe quoi.

 

Du coup, j'avais peu d'attente envers Partials, persuadé de me faire arnaquer avant même de commencer. Ensuite, j'ai laissé ma fille faire une indigestion de dessins animés pour lire tranquillement.

 

Ce tome 1 remplit sa mission : un rythme soutenu, des héros intéressants, des méchants pas si noirs et des gentils pas si blanc. L'histoire est cohérente, futuriste, pessimiste, captivante. Je l'ai dévoré et ouf, j'avais le tome 2 à porter de main pour le lendemain matin.

 

Au fur et à mesure de ma lecture, j'ai surtout pensé à la série télévisé Révolution, dans lequel la civilisation a laissé la place à la nature et où c'est dans la science que se trouve la solution.

 

Partials – Dan Wells – Wiz Albin Michel


Par Tiphanya - Publié dans : Ado - Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 20 août 2014 3 20 /08 /Août /2014 08:00

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTCdhN0YIB3wO41KG7PjWlNC1Tj3hSvwlQzGRHO9Q9LDwNpcZDIXhfWkv52Les éditions Tourbillon avaient publié il y a peut-être 4 ans un roman que j'avais adoré : les aventure de Alvin Ho. Il y avait une fraîcheur et une sensibilité parfaite pour le lectorat cible : des enfants en début de primaire, des enfants normaux mais probablement déjà un peu has been, des enfants qui s'inventent des histoires, grimpent aux arbres et se demandent très sérieusement si les visites costumés des maisons d'écrivains sont réalisés par les fantômes des auteurs.

 

Alors du coup, à l'annonce de la sortie d'une nouvelle série dans la même veine, j'ai voulu aller voir par moi-même.

Zoé et Juju n'ont, au premier regard, aucun point commun. C'est d'ailleurs probablement pour ça que leurs mères respectives veulent absolument les voir devenir copines. Juju est du genre à courir partout, ramper dans la terre et chercher le meilleur plan pour rendre sa sœur folle. Zoé aime les livres, jette des sorts et passe beaucoup de temps toute seule. Elles vont sympathiser autour d'un sort qui fait danser éternellement et ainsi devenir les meilleures copines.

 

Les deux premiers tomes voient leur histoire organisée à partir de l'imagination de Zoé. La limite est flou entre ce qui existe pour de vrai et ce que l'on invente. C'est un peu comme le Père Noël, on se doute qu'il y a un truc de louche, mais on veut y croire. Ou comme les fantômes que l'on invente pour faire peur à son petit frère et que l'on finit par entendre.

J'aime cet hommage à l'imagination et aux jeux enfantins, loin des écrans, mais avec une touche de Harry Potter et de geek attitude dedans. Zoé et juju appartiennent bien à notre époque.

 

Chaque chapitre est un peu dense et je ne suis pas fan des illustrations. En fait à choisir, Alvin Ho reste mon héros. Mais ce serait dommage de dénigrer Zoé + Juju parmi les premiers romans à lire tout seul (mais avec  une vriae aisance de lecture tout de même).

 

Zoé + Juju – Annie Barrows & Ssophie Blackall - Tourbillon


Par Tiphanya - Publié dans : Premières lectures - Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires

Last news

Je suis à présent une blogueuse nomade, en famille dans le sud de l'Europe. Normalement je devrais avoir une connexion internet constante, mais je lis moins, je lis surtout en format électronique et j'accorde moins de temps à ce blog. En fait je suis bien trop frustrée de ne plus avoir accès à une profusion de titre comme avant.

Par contre j'essaye également de prendre mon essor comme auteur freelance. J'ai un projet de récit pour enfant (niveau primaire) à partir de notre périple. Et également comme chroniqueuse. N'hésitez pas à me contacter pour parler boulot !

 

Challenges en cours

http://www.lelivroblog.fr/media/02/02/1425268612.jpg

Côté livres

Paris au XXe siècle - Jules Verne

L'apprenti sorcier - Ben Aaronovitch

Touch - Jus Accardo

Ethnicity >01 - manga en 3 tomes

Nanja Monja - manga en 6 tomes

Côté écrans

Série Mouk (pour enfants)

Série Laban et Labolina (pour enfants)

Série Battlestar Galactica

Séries des années 60 et 70

Séries Grimm

Divers

Des gâteaux dans les étoiles

Jeu PC - Portal

Des vacances geek

Miyazaki, son univers, ses influence

Goodies Doctor Who

Doctor Who Experience à Cardiff

 

http://unoeildesmots.files.wordpress.com/2014/01/challenge_miyazaki_03.jpg?w=300&h=300

Ce que j'ai lu et vu avant le challenge

L'univers de Miyazaki, source d'inspiration

Côté livres

Le petit Prince - Saint Exupéry

Heidi - Johanna Spyri

Côté films

Mes publications

Retrouvez mes conseils sur Zagreb dans

http://www.partir-voyager.com/wp-content/uploads/2014/01/Banniere-4-V3.png?1e6211

 

Et toutes mes autres publications ici

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés