Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 07:23

A Silent Voice tome 3Je suis complètement accro à A silent voice, au point de surveiller la sortie et acheter le tome 2 et le tome 3 quelques jours après leur publication respective.

A silent voice, nous relate la relation difficile entre une jeune fille sourde et celui qui fut l'un de ses premiers bourreaux au collège. Ils sont maintenant au lycée et le jeune garçon a besoin de tourner la page.

 

Comme je l'avais deviné à l'issu du tome 1, il ne s'agit pas d'une série sur le harcèlement scolaire, mais bien une série d'adolescent sur l'acceptation de soi, de l'autre, de nos erreurs passés, de nos peurs présentes. Peut-être que dans les prochains tomes s'esquisseront les rêves du futur.

J'aime toujours autant le trait, la finesse et la sensibilité de ces jeunes qui n'ont pas eu une enfance facile, loin de là, mais qui se doivent, qui veulent, continuer à grandir.

 

Une très belle série !

 

A Silent Voice - Yoshitoki Oima – Ki.oon shonen – en savoir plus

 

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Manga - BD
commenter cet article
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 06:00

Je suis complètement accro aux Aventuriers du Rail. La boîte Scandinavie est le meilleur cadeau que j'ai reçu de la part de mon namoureux. J'y ai joué des centaines de parties.

 

Sauf que jouer des centaines de parties sur la même carte, ça peut lasser (mon namoureux surtout, je crois qu'il regrette son cadeau). Alors j'ai eu l'extension Inde/Suisse. Sympa, mais je n'ai pas du faire plus de 10 parties.

Nouvelle anniversaire et … une nouvelle extension : The Heart of Africa !!!!!!

 

 

Les extensions ne peuvent se jouer sans une boîte de base (Europe, Scandinavie ou Amérique). Nous avons choisi la Scandinavie, car c'est la seule carte où l'on peut jouer à deux joueurs. Le jeu comprend des jetons et des cartes indispensables pour utiliser les extensions.

 

Chaque extension tente de proposer des variantes, pour pimenter le jeu. Par exemple en Inde, on gagne des points supplémentaires si on fait un circuit en boucle. En Afrique, on gagne des points si on pose des cartes terrains (savane, jungle, etc). Cela veut surtout dire, que tous les trajets en rose sont au même endroit. C'est très perturbant lors de la première partie car cela apporte une vraie dynamique personnelle au jeu.

Je suis conquise.

La carte de l'Allemagne que je ne connais pas,

mais elle vous présente les jetons et l'idée du jeu : construire des lignes de trains.

 

Comme toujours la carte est soignée, j'aime le graphisme choisi, l'ambiance toute africaine (Afrique sub-saharienne, la carte ne va pas plus au nord que le Nigeria, le Tchad et le Soudan).

 

Un jeu pour les amateurs de train, les joueurs, les voyageurs !

 

Ticket to Raid, The Heart of Africa – Alan R. Moon – Days of Wonder

(le nom du jeu est en anglais mais toute les instructions sont en français)

Repost 0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 17:19

Black-Out - Sam MillsLes dystopies occupent une belle place dans les rayons jeunesses. Moi la première je me plonge avec plaisir de ces jeunes adultes qui visent dans un futur peu glorieux et qui doivent survivre à la dur réalité de la vie et aux manigances politiques du moment.

 

Black-Out c'est un peu tout ça, sans fille sexy, sans histoire d'amour, sans héros qui repart avec la fille et les honneurs à la fin. Non, je ne vous gâche pas la fin de votre lecture, on s'en doute rapidement. Probablement à cause des références constantes à 1984 d'Orwell…

 

Suite à des actes terroristes, la censure a été rétablie de façon très strictes. Banni l'Attrape-Coeur ou encore Sa majesté des mouches. Tout le monde est surveillé en permanence et au lycée les jeunes étudient des versions ré-écrites de 1984. Stefan pense que le gouvernement est bon et veut le bien des citoyens. Pour ses 16 ans il demande à son père à assister à une exécution publique. Et puis finalement il va se retrouver obliger de questionner son monde et de là, d'agir.

 

Black-Out pourrait être une version pour ado de 1984. Mais pas seulement, quoique. Un soupçon d'espionnage en plus, quelques grands titres de la littérature, et le roman offre un bon moment et l'envie de se plonger dans certains classiques.

 

Black-Out – Sam Mills – édition naïve

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Ado
commenter cet article
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 06:07

Voici une lecture que je n'ai pas choisi et que je n'aurai probablement jamais chois. Mais voilà, l'une de mes élèves qui vit en Angleterre aime lire et a quelques livres dans sa bibliothèque. Elle a 13 ans, alors pour une première lecture 100 % en français, j'ai exclu son seul autre choix, Jules Verne. Ne restait plus que L'Enfant Océan.

 

Me voilà avec ce livre bien français, trop français. Plonger dans la fuite des enfants Doutreleau m'a fait prendre conscience que je lis pour me dépayser. Lire sur ce que je connais et sur un contexte déprimant, ce n'est pas mon truc. Pas du tout.

 

Les enfants Doutreleau prennent la fuite au beau milieu de la nuit. Ils sont sept et ils prennent la direction de la mer, sur les indications du plus jeune et du plus petit. Si petit qu'on dirait encore un bébé. Pourtant il a 10 ans et s'il ne parle pas, il regarde, il écoute et il fait avancer sa fratrie.

 

Le récit est organisé autour des témoignages des inconnus qu'ils vont croiser sur leur route. Les enfants rapportent aussi des bribes de leur aventure. Des voix distinctes, précises, fortes, que Mourlevat retranscrit à l'écrit de façon assez bluffante. Tellement bluffante que je me demande ce que mon élève va bien pouvoir comprendre à tout ça.

 

Je n'ai pas franchement apprécié. Je n'ai pas non plus détesté. C'est le genre de roman que je dévorais quand je suis entrée au collège. Des récits de vie, de quotidien, de notre monde. Et ça tombe bien, ce récit est à destination des jeunes, pas des profs. Je me sens toujours un peu comme une intruse à emprunter des romans jeunesses à la bibliothèque, comme si je privais un jeune d'un droit rien qu'à lui.

 

L'enfant océan – Jean-Claude Mourlevat – Pocket Junior – en savoir plus

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Pré-ados
commenter cet article
11 mai 2015 1 11 /05 /mai /2015 06:59

J'étais ressortie du cinéma avec une seule envie, me procurer le roman du 2e volet. Et puis finalement entre Le labyrinthe sur grand écran et La terre brûlée en format papier, mon enthousiasme était retombé. J'ai tout de même plongé dans le 2e et dernier tome pour tenter de me faire une opinion définitive.

 

L'épreuve est une série comme on en trouve tant en ce moment. Dans un monde futuriste catastrophique (la faute aux éruptions solaires), une terrible maladie transforme le peu d'êtres humains vivants en zombie. Pendant ce temps, un groupe de jeunes gens subit de terribles épreuves sans bien comprendre la finalité de tout ça.

 

Le tome 3 nous révèle tout. Ou pas vraiment. J'ai été déçue. Déçue par les révélations, par le pourquoi du comment. J'avais trouvé le labyrinthe très bien vu, mais toute la machination justifiant le labyrinthe est nulle, pas crédible et pleine de faille. Le pseudo coup d'état final est tout aussi nul.

 

Pour une fois, je pense qu'il vaut mieux s'en tenir au film, qui effectivement simplifie tout, mais rend l'ensemble plus cohérent. Enfin, je m'avance peut-être beaucoup puisque seul le premier film est sorti…

 

L'épreuve, le remède mortel – James Dashner – PKJ – en savoir plus

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Ado
commenter cet article
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 07:57

Harmonie Project ItohLa SF que je lis en ce moment est déprimante et surtout fait froid dans le dos. Après Les Monades Urbaines absolument parfaites de Silverberg, j'ai plongé dans un monde post-Maelström où l'humain est parfait, à travers le roman Harmonie d'un auteur japonais.

 

En 2019, le nucléaire vendu en sous-main à travers le monde se mit à détruire notre civilisation. Les humains survivant misèrent tout sur la santé et les gouvernements cédèrent la place à des admédistration. Chaque adulte est équipé d'un WatchMe évaluant tous les paramètres vitaux, commandant dès que nécessaire les médicaments pertinents. L'alcool, le tabac, les drogues ont été interdits, tandis que la consommation de caféine est tolérée mais réprouvée.

Dans cette univers où tout le monde est si parfaitement en bonne santé, une vague de suicides simultanés sème le trouble.

 

Nous plongeons dans l'univers sur les pas de Tuan Kirie, jeune femme japonaise qui n'a jamais su se sentir à l'aise dans ce monde si surveillé. Un personnage égoïste dans une société où le bien-être de son voisin prime. Un personnage qui insuffle un certain malaise dans cet univers.

 

L'écriture est captivante, avec ici et là des points de html, pour établir des listes, mettre en avant les émotions ressenties par le personnage.

 

Un récit qui rappelle que la SF, avec son technoblabla et ses visions surprenantes du futur ne sont que des extensions de notre quotidien. Le futur ne se rêve pas pareil dans les années 60 ou au début des années 2000. Il est encore plus perturbant de savoir que l'auteur a écrit ce récit mettant un pont d'honneur à la préservation de la santé des êtres humains par une observation de l'intérieur alors qu'il luttait du cancer. Le cancer a gagné. Son récit aussi. Plusieurs prix lui ont été attribué, au Japon et à l'international.

 

Surprenant !

 

Harmonie – Project Itoh – Eclipse Panini Books – en savoir plus

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Adultes
commenter cet article
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 08:33

http://www.ecoledesloisirs.fr/php-edl/images/couvertures/E146875.gif

Molière n'est pas le seul auteur de théâtre.

C'est bête à dire, mais je me souviens que quand je faisais du théâtre (pendant une dizaine d'année à partir de mes 7 ans), je me demandais toujours où la prof trouvait des textes. Je n'en voyais pas en librairie et à l'école, nous ne parlions que de Molière. Hors les textes que nous travaillions en atelier théâtre était drôle, sensible et totalement destiné à des enfants de primaire ou de collège.

 

L’école des loisirs a une collection théâtre. La couverture est sobre et l'ensemble se distingue des autres titres du même éditeur. Dommage, cela donne l'impression que le théâtre est quelque chose de différent, dans le sens réservé à un type particulier de lecteurs.

 

Et pourtant il suffit de lire le douk-douk pour plonger dans le texte, pour s'imaginer dans un petit théâtre puis dans une profonde théâtre, pour oublier l'aspect théâtral pour profiter pleinement de l'histoire.

 

Ce titre m'a attiré pour son invitation au voyage. Un grand voyageur est à la recherche d'une cité merveilleuse. Mais en arrivant les femmes du village lui annonce que selon une prophétie il est le nouveau douk-douk. Mais qu'est-ce qu'un douk-douk ? Le grand voyageur n'en sait rien et se laisse emmener pour en savoir plus.

 

Un texte qui m'a rappelé une autre lecture, L'anthropologue en déroutede Nigel Barley (génial, en savoir plus sur son voyage en Afrique), mais aussi des souvenirs de mes propres voyages. Cette pièce m'a donné envie d'aller au théâtre, de faire du théâtre, de lire à voix haute, de rire.

 

Au fait, je n'ai rien contre Molière, l'un de mes meilleurs souvenirs de costume portée sur scène va au Précieuses Ridicules. Mais je n'étais déjà plus du tout au primaire. Alors chaque chose en son temps.

 

Le douk-douk – Pascale Petit – L'école des loisirs – en savoir plus 

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Premières lectures
commenter cet article

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).