Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 08:41

 

 

le-jour-ou-j-ai-rencontre-cupidon.JPGJ'ai découvert Suzanne Selfors grâce à son roman Café Givré. Un tel coup de cœur, que je l'avais contactée dès la dernière page tournée pour vous proposer une interview.

 

C'est avec une certaine appréhension que je me suis plongée dans son dernier roman, Le jour où j'ai rencontré Cupidon. Je savais que je n'y retrouverai probablement le côté réconfortant du précédent, mais je ne m'attendais pas à une telle différence.

 

Les deux romans parlent d'amour et de Cupidon. Les deux romans prennent place aux États-Unis avec des héroïnes adolescentes très fortes, qui en font bien trop pour leur famille à leur âge. Mais là s'arrête la comparaison.

 

Alice vit toute seule dissimulant la maladie de sa mère, auteur à succès de roman d'amour. Elle suit ses cours sur internet, passe une fois par semaine à la clinique, dédicace des romans à la place de sa mère. Alors que l'été le plus chaud jamais connu à Seattle s'annonce, Alice rêve du garçon qui passe devant chez elle tous les matins tout en cherchant une solution pour ne pas finir totalement ruiné.

 

Une histoire assez sombre, avec une héroïne qui porte beaucoup sur ses épaules. Mais encore une fois l'auteur a su créer tout autour d'elles des personnages riches en personnalité, véritable valeur ajouté du roman.

Et bien sûr, il y a Cupidon, celui du titre, celui des légendes. Mais difficile de croire à Cupidon quand on vit dans le mensonge, la dissimulation et que l'on connaît de trop près les maladies mentales.

 

Ce n'est pas un coup de cœur, mais j'ai apprécié le tumulte d'émotions que nous fait vivre l'auteur, la simplicité d'une première histoire d'amour et l'importance des la vie en communauté.

 

 

Le jour où j'ai rencontré Cupidon

– Suzanne Selfors - Bayard

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Ado
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 08:05

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQoFxVSK5ZAOwmMq7Yo_HNEX1-WXGbAV4789THz9KFj68YKYs8qC9Ay5dpmhQ

Comme nous devions aller vivre en Chine, ma fille s'est prise de passion pour les pandas. Il y a encore des restes aujourd'hui, mais surtout il a été impossible pendant des semaines de passer devant un livre, une photo de panda sans qu'elle le signale haut et fort. Nous avons même travaillé sur un dossier pédagogique sur le panda, avec coloriage, découpage, etc.

 

C'est ainsi que Tofu est arrivé chez nous. Un livre tout doux, en tissus où le héros est un panda.

 

Tofu est perdu et il doit retrouver sa famille. Il demande donc à tous les animaux noir et blanc qu'il croise, s'ils sont eux aussi des pandas. Suspension totale de la réalité, puisque Tofu va passer d'un champ abritant un vache à une banquise et ses pingouins.

Mais peu importe, les dessins sont simples il y a des pandas donc je l'ai lu et relu et encore relu. Alors que ma fille a envie de lire toute seule, la simplicité du texte lui a permis de « lire » l'histoire à son bébé mammouth, telle une poésie qu'elle aurait récitée.

 

Tofu est donc à la fois un petit panda et un livre qui se mâchonne, une histoire simple et une découverte d'animaux très différents, mais pas tant que ça.

 

Tofu – éditions Tourbillon

 

http://www.editions-tourbillon.fr/IMG/jpg/Int3-copie.jpg

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Bébés - Album
commenter cet article
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 08:09

 

http://d.gr-assets.com/books/1372085068l/17607716.jpgNe pouvant attendre le printemps pour découvrir le troisième tome de la série Partials, je l'ai lu en anglais. Il faut dire que le prix en anglais est bien plus attrayant que tous les tarifs en français.

 

Et oui, le tome 2 français et en format électronique coûte 13,99€ contre 19,50€ pour la version papier. Tandis que le tome 3, Ruins, est à 5,26€ en anglais et en format électronique. Je sais bien qu'il faut payer le traducteur et les droits de diffusion à l'étranger, mais pour un truc qui est littéralement un fichier électronique ne pesant rien, j'ai du mal à payer autant d'argent.

 

Mais ce n'est pas le sujet du jour, car j'ai fini la série, j'ai appris avec qui Kira passera le restant de ses jours, comment vaincre le RM et permettre aux Partials de vivre et vieillir. Nous retrouvons même le petit papa de Kira et l'auteur réussit discrètement nous faire savoir le devenir de tous les personnages qui sont apparus au fur et à mesure.

Je n'ai pas été déçue. Mais bon il y a une partie de la fin qui est un peu rapide avec le choix d'éluder de nombreuses questions. Il y a aussi une certaine explosion, qui whaou, mais c'est quoi ce truc !

 

Je pense aussi que le fait de changer de langue uniquement pour le dernier tome a changé mon rapport à l'histoire et aux personnages, mais j'ai lu avec toujours autant de plaisir que les précédents, bien que beaucoup moins vite.

 

Une très agréable série, que je conseille aux fans de post-apo, de super-héroïne et de super-soldats (au sens génétiquement modifié)

 

Ruins, Partials#3 – Dan Wells – Balzer

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Ado
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 09:20

 

C'est le retour du challenge Culture Geek !!!

 

Chicago Fire, voici une série qui m'a fait de l'oeil depuis les flancs d'un bus parisien. J'aime les séries comprenant de l'action et des uniformes. Et il faut dire que l'acteur Taylor Kinney est franchement pas mal.

 

http://img1.cfstatic.com/wallpapers/721fc654e854b011c0f93f19233cfcfa_large.jpeg

 

Mais au final si le côté action et uniforme est présent, la série n'est pas exceptionnelle.

 

Nous découvrons le quotidien de la caserne 51, dans un quartier assez quelconque de Chicago. La série débute avec le décès d'un pompier lors d'une mission et l'arrivée de Peter Mills comme candidat. D'un épisode à l'autre, nous suivons les diverses missions des trois types de brigades (le camion échelle, le camion de secours et l'ambulance) ainsi que la vie quotidienne des secouristes.

 

Si les missions de secours sont très bien pensés et originales, la vie privé est juste irréaliste. En une seule saison, les deux héros principaux se prennent bien trop de tuile sur la tête : addiction à la drogue, opération miracle, tentative de suicide d'une ex, découverte du grand amour, accusation de harcèlement sexuel, etc, etc, etc.

 

http://chicagofireonline.net/wp-content/uploads/2012/11/TaylorKinney.jpgEt c'est dommage, car il y a de bonnes idées, des acteurs attachants (comme l'ambulancière Leslie Shay, bien que dans la 2e saison...) et une bonne dynamique des images.

 

J'avoue que j'ai regardé toute la saison 1 et même la moitié de la saison 2, ce qui est plutôt beaucoup pour une série avec laquelle je n'accroche pas trop. Mais elle était parfaite pour réaliser les mitaines que je voulais offrir à Noël. Depuis que je n'ai plus les mains occupées, je n'ai pas repris la suite de la série.

 

 

 

http://www.lelivroblog.fr/media/00/01/2314809952.jpg

Repost 0
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 08:49

 

http://www.lelivroblog.fr/media/00/01/2314809952.jpg

 

Cette année, et pour la troisième année consécutive, je me relance dans le challenge geek. Je sais bien que je ne m'implique plus autant qu'avant dans mon blog et qu'il tourne tranquillement comme un vieux chat au coin du feu. Mais faire parti du challenge geek, ne change pas grand chose à mes habitudes : je lis, je regarde des séries et je vous en parle. Cependant j'ai vraiment envie d'en faire partie pour la 3e année, car derrière le challenge il y a un groupe facebook.

 

Et sur ce groupe facebook, j'ai découvert les Mooc (et depuis mon namoureux suit un cours sur l'histoire médiéval de l'université Yale), je me suis plongée dans des séries qui me faisaient hésiter et que j'ai adoré (Grimm mais aussi Ripper Street). Mais surtout j'ai quelqu'un avec qui partager l'arrivée de mon thermos Tardis, tandis que les autres participantes nous font lire le résumé de leurs vacances à Londres ou l'actualité de la littérature fantasy.

On va même jusqu'à parler de cuisine geek et de paper toy et...

 

Je suis loin, encore une fois, d'être la plus active, mais c'est un groupe dans lequel je me sens bien, totalement déconnecté de la réalité et c'est génial.

 

Donc pour la 3e année consécutive, des billets avec un logo geek apparaîtront de temps en temps. Vous nous rejoignez ?

Repost 0
Published by Tiphanya - dans challenges
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 08:01

 

http://images.gibertjoseph.com/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/i/236/9791027600236_1_75.jpg

Oui, je présente encore un cahier d'activité, car j'adore ça. Je pense aussi que les enfants ne pratiquent avec plaisir que des choses que leurs parents leur montrent avec plaisir. Je ne dessine pas, mais je colorie (sur mon propre cahier de coloriage) avec ma fille, nous échangeons les crayons, nous nous donnons des conseils, etc. Et donc chaque cahier d'activité sur lequel je craque peut potentiellement être pour elle ou pour moi.

Le cahier d'activité tout noir était pour elle pour faire disparaître son stress face au coloriage qui déborde. Mais j'avoue que je l'aurai bien gardé pour moi. Il y a tellement de possibilité de faire des choses lumineuses.

 

Cette fois-ci, je vous présente, un cahier, toujours en provenance des éditions Tourbillon, mais pour des enfants plus à l'aise avec un crayon. Le titre complet est Tout un monde à peupler... mon cahier à inventer ! Ici je pense qu'il faut savoir lire et écrire seul pour profiter de chaque page.

Car le cahier a été créé par un architecte, Alexander Allain, qui invite le possesseur du livre à donner vie à de nouveaux univers, des mondes souterrains, des peuples de robots, voir même un monde qui vole. On complète en dessinant, en coloriant et en écrivant (il y a une page pour mettre des annonces par exemple, des pancartes pour souhaiter la bienvenue, etc).

 

Aucun risque de se sentir complexé à ajouter de notre propre main hésitante une maison côté de celles déjà en place. Il y a une simplicité du trait, une légèreté à l'ensemble, qui donne envie de s'y mettre.

 

Un cahier totalement validé par un bonhomme de 6 ans !

 

Mon cahier à inventer ! - Moose Allain – Tourbillon

Repost 0
5 janvier 2015 1 05 /01 /janvier /2015 08:57

 

http://2.bp.blogspot.com/-ZcTMjievxA8/VF5ID9PFKSI/AAAAAAAAFKw/UPL5jSva0Co/s1600/10688075_738778326158134_8655114603886383092_o.jpgNoël passe toujours trop vite, heureusement certains romans nous permettent de prolonger l'émerveillement et le dépaysement.

 

Direction la Laponie avec ce conte de Noël, qui nous propose la naissance d'un Père Noël d'une grande générosité et en même temps d'une grande tristesse. Tout est dans le titre, il s'agit de La véritable histoire de Noël.

 

Nicolas devient orphelin la veille de Noël et se voit contraint à changer chaque année le jour de Noël de famille d'accueil. Amateur de bois et de sculpture, il entreprend en cachette de créer des jouets pour les enfants des familles l'ayant recueilli et de leur offrir le jour de son départ, le jour de Noël.

 

Je n'ai pas totalement accroché avec ce roman car j'ai trouvé le personnage trop triste, trop seule et que je pense que la générosité dont fait preuve Nicolas va de paire avec l'envie d'être avec les autres. Hors lui, il s'éloigne, ne gardant qu'un fil ténu avec la réalité, les cadeaux de Noël.

C''est aussi l'histoire d'un homme, de la mort de ses parents à sa propre mort. L'histoire d'une magie qui prend naissance dans un tout petit village.

 

Le décor est magique et en parallèle de ma lecture, je pouvais suivre les aventures de la famille derrière le blog Travel with Bender qui se baladait en Finlande...

 

Il a manqué quelque chose pour en faire une lecture totalement satisfaisante et pourtant de nombreuses blogueuses qui l'ont lu dans les temps pour le challenge Il était deux fois Noël ont vraiment apprécié leur lecture.

 

La véritable histoire de Noël – Marko Leino – Michel Lafon

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Adultes
commenter cet article

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).