Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mars 2015 3 18 /03 /mars /2015 08:39

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQVIzPTMGpcWZGWWZ_22Oj9SCvHuty-P1nZyz3_eulXeFLEJPMtDaqjXi9Z

Sans le challenge culture geek et le planning mis au point par les organisatrices, je n'aurai jamais ouvert un seul livre de Silverberg. Je ne suis pas particulièrement fan de SF, encore moins de science fiction américaines des années 60.

 

Les Monades Urbaines est constitué d'une suite de nouvelles suivant chacune un personnage différent. Mais tous ils se croisent et se recroisent, travaillent ensemble ou partagent la couche des uns et des autres. Dans cet univers futuriste, tout le monde est heureux. A partir de 12 ans chacun est marié et encouragé à avoir le plus grand nombre possible d'enfant. Le premier enfant garanti l'accès à un appartement privé.

L'histoire se déroule dans une monade en particulier. Il s'agit d'un immeuble de 1000 étages abritant des milliers et des milliers d'habitants (le nombre m'échappe).

 

L'univers est déroutant car l'auteur fait le choix de présenter selon un point de vue interne et donc très positif une vie qui nous semble aberrante. Aucune propriété privé, aucune vie privé, une liberté sexuelle excessive (l'auteur insiste un tout petit peu trop) et une obsession pour les enfants. Le système est très peu remis en cause et ceux qui osent le faire sont déclarés anomos et jeter dans les turbines approvisionnant en électricité l'immense monade.

 

La présentation n'en est pas moins intéressante, puisque le discours à l'origine de la monade est « pourquoi s'inquiéter d'un problème futur puisqu'il n'y aura finalement peut-être jamais de problème ».

 

Au final c'est une lecture intéressante, puisque mon namoureux a lu tout Silverberg et qu'au moins maintenant j'ai une vague idée de ce dont ça peut parler. Car il paraît que cet auteur aime la variété et qu'il a publié dans des genres différents.

 

Surveillez les blogs des autres blogueuses geek, car elles ont promis de publier un billet prochainement.

 

Les Monades Urbaines – Robert Silverberg - en savoir plus

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Adultes
commenter cet article
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 08:55

http://img.manga-sanctuary.com/l-ile-infernale-manga-volume-1-simple-60136.jpg

L'île infernal est l'un des premiers titres de la toute jeune maison d'éditions Komikku.

 

Dans un futur pas si lointain, la peine de mort a été aboli au Japon. La sentence maximale qui peut alors être prononcé à la place est l'exil sur une île où ne vivent que des prisonniers. Ils y sont débarqués sans rien d'autre que leur vêtement sur le dos, à eux de se débrouiller pour survivre.

Ei Mikoshiba s'y fait volontairement envoyé pour venger la mort de toute sa famille. Sa curiosité et sa soif de vengeance vont lui permettre de comprendre la hiérarchie mise en place sur l'île et le sombre secret qu'elle abrite.

 

C'est une série à laquelle il manque quelque chose. Comme si l'auteur avait entrepris son récit avec l'idée de publier une dizaine de tomes et l'obligation brusque de se contenter de 3 tomes. Beaucoup d'éléments divers tissent une toile d'araignée que l'on aimerait découvrir comme un bon thriller. Mais ça va vite, trop vite. L'histoire s'enchaîne comme pressé par le temps.

 

Le graphisme est précis, réaliste, et nous montre une société japonaise sans fioriture. Dans un récit comme celui-ci, inutile de ne dessiner que des personnages beaux qui finissent par tous se ressembler.

 

Un bilan mitigé, dû à une frustration plus qu'à une déception face à une mauvaise qualité.

 

L'île infernal – Yusuke Ochiai – Komikku Editions – en savoir plus

http://p6.storage.canalblog.com/61/84/451136/101941812.jpg

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Manga - BD
commenter cet article
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 08:51

 

 

Ceux qui me lisent régulièrement ont du remarquer que si j'aime bien les séries britanniques, j'aime bien les séries hyper rythmés en provenance direct des Etats-Unis. Après Chicago Fire et Chicago Police Department, j'ai dévoré The Night Shift.

 

http://www.uiraqi.com/up/uploads/uiraqi_1424988268381.png

 

Le décor est simple et connu : un service d'urgence à San Antonio, au Texas. La moitié de l'équipe est composé d'anciens militaires, les patients sont régulièrement des patients en raison de la proximité avec plusieurs bases militaires.

Le héros, TC Callahan, est un ancien médecin militaire. Il a travaillé en Afghanistan et a encore du mal à s'en remettre. La boss du service est son ex-copine qui a tenté de le remettre sur pied à son retour au pays. Autant vous dire que la romance n'est jamais loin.

 

La première saison de The Night Shift ne compte que 8 épisodes. J'ai beaucoup aimé la simplicité et la concision. Chaque épisode se déroule sur une garde (à l'exception des deux derniers). On y suit donc des patients, les médecins et infirmiers. On s'attache à eux, mais leur vie ne nous apparaît que par le biais de leur métier et des rencontres qu'ils font.

L'implantation de l'hôpital au Texas apporte une autre vision des États-Unis : la reconstitution du siège de Fort Alamo (qui opposa les mexicains aux texans), la présence d'une très forte communauté hispanique, la banalité à parler espagnol, etc.

 

La saison 2 vient tout juste de débuter aux États-Unis, mais je suis impatience de pouvoir la regarder.


http://p6.storage.canalblog.com/61/84/451136/101941812.jpg

Repost 0
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 09:15

 

En ce moment je lis écolo et je réfléchis trop...http://static.bioaddict.fr/articles/0/66/0/@/1906-126710411-370x0-1.jpg

 

Zéro Déchet de Bea Johnson pour commencer.

Cette française qui vit le rêve américain a un jour pris conscience de l'encombrement de sa maison et du débordement de ses poubelles. Elle passe alors à l'action et son livre ressemble à une guide de gestes à suivre, de conseils pour que tous ensemble nous fassions quelque chose.

Une lecture intéressante car elle s'attaque à toutes les pièces de la maison. Si beaucoup de chose m'était déjà connu, le côté pratique est très intéressant et aide à ne pas juste savoir mais à passer à l'action.

Conséquence immédiate et visible de notre quotidien : fini les tortillas mexicaines et les pâtes brisés achetées toutes prêtes. Mon namoureux les prépare maintenant. Et oui, chez nous je lis, je trouve des idées complètement farfelues (ou pas) et lui est suffisamment génial pour me suivre.

 

Je le conseille à ceux qui voudrait retrouver de la place dans leur appartement, qui voudrait changer de vie dans leur rapport au matériel.

En savoir plus sur Zéro Déchet.

 

No Impact Man de Colin Beavan m'a été proposé et prêté par une lectrice de mon blog de maman voyageuse (merci à toi).

Colin Beavan est un beau parleur qui expliquait pourquoi et comment il fallait sauver la planète. Des grands discours pas beaucoup d'actions. Alors un jour il se lance et entraîne sa femme et leur fille de 2 ans dans l'aventure. L'idée est de diminuer progressivement ses émissions de carbone jusqu'à être le plus proche possible de zéro pour les derniers mois de l'expérience.

Il ne donne aucune leçon, il cite des chiffres, des faits sur la situation actuelle. Et ensuite il met les mains dedans et voit ce qu'on peut faire.

Il remet tout en cause, pas seulement intellectuellement, mais concrètement. Il va ainsi laver son linge à la main, avant d'admettre que c'est impossible et ridicule. Il va couper l'électricité, refuser l'ascenseur, découvrir ce que veut dire manger local.

Le suivre, le voir réfléchir, douter, avancer est très intéressant. Je n'oserai jamais faire tout ce qu'il a fait. Et tant mieux, car c'était une expérience, il ne dit pas que nous devons refuser notre vie moderne. Mais avons-nous vraiment besoin de la climatisation et de gobelets jetables pour chaque café consommée dans la journée ?

En savoir plus sur No Impact Man

 

C'est le plus intéressant à mes yeux, car le plus humain. Ce n'est pas un guide du genre « faites comme moi », c'est un appel à la réflexion et à l'action personnelle. Son premier chapitre est tellement bien faite qu'il m'a convaincu à passer aux mouchoirs en tissus (là où Béa Johnson et mon namoureux avait échoué). Je cherche aussi les escaliers (mais pourquoi ne sont-ils pas indiqués?) et j'ai envie de m'acheter un triporteur.

 

La réflexion est lancée, reste à savoir jusqu'où je vais pouvoir aller.

 

En attendant j'ai pris note que le 28 mars aura lieu The Earth Hour (l'heure dédié à la Terre) : éteignez votre appareil électrique de 20h30 à 21h30, passez une soirée aux chandelles ! En savoir plus.

Autre mouvement qui pourrait s'inviter en France le 7 mars dernier avait lieu la journée américaine de la detox digital. Une journée sans utiliser le numérique, facebook, le téléphone...

 

 

Si vous connaissez d'autres titres qui me permettront de poursuivre ma réflexion, n'hésitez pas à les partager. Merci.

Repost 0
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 09:44

 

http://img1.ak.crunchyroll.com/i/croll_manga/9af61715e1c505103230815da83077a0_1394714306_large.jpg

Quelque part sur le net, une blogueuse a écrit un article sur ce manga que j'ai enregistré vace un très gros coeur dans mon cerveau. Merci à elle dont j'ai tout oublié !

 

A Silent Voice nous fait suivre Shoya Ishida, garçon en primaire qui s'ennuit. Alors avec ses copains il se lance dans des défis stupides, genre sauter d'un pont dans une rivière. Mais le collège s'approche et les copains le laissent tomber pour étudier.

C'est alors qu'une nouvelle élève arrive dans sa classe. Shoko est sourde de naissance. Personne ne sait trop comment se comporter avec elle. Elle a besoin d'aide pour suivre les cours, mais ralentit ceux qui l'aident. Shoya va alors rompre son ennui en se jouant d'elle. Les agressions se font de plus en plus violentes et lorsque l'administration scolaire le découvre, Shoya devient le seul coupable abandonné de tous, persécuté à son tour.


 

Ce premier tome est clairement une mise en route, une rencontre entre deux personnes, chacune blessée et transformée pour le reste de sa vie. Du moins c'est ce qu'on pense. Les premières pages et les dernières nous montrent que ces deux personnages vont se retrouver au lycée (ou après le lycée?). Et j'ai hâte.

 

Car s'il s'agit peut-être d'une histoire d'amour et d'un nouveau manga romantique, la justesse des traits, la sensibilité des émotions, l'efficacité à nous faire comprendre sans trop en montrer, font de ce manga une pépite que je suis ravie d'avoir chez moi. J'achète très très peu de manga, je me limite aux séries courtes (ici 7 tomes en tout) et je tergiverse tellement que je finis presque toujours par trouver ce que je veux en librairie. Mais là, la couverture et sa douceur, l'histoire dont je connaissais les grandes lignes, le sujet (le handicap), m'attirait et je ne peux que vous conseiller de vous y plonger rapidement.


http://www.e-enfance.org/images/silentvoice.jpg

Shoko, en cours de chant

 

Le tome 2 est prévu pour le 12 mars 2015

 

Par contre ce manga est vanté par tout comme une série sur le harcèlement scolaire. Si c'est clairement le sujet du tome 1, je ne suis pas sûre que ce soit autant présent dans les tomes suivants.

 

A silent Voice – Yoshitoki Oima – Ki.oon shonen – en savoir plus

 


Repost 0
Published by Tiphanya - dans Manga - BD
commenter cet article
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 14:05

http://www.babelio.com/couv/CVT_Le-guide-du-mauvais-pere-tome-1_2522.jpeg

Je connaissais jusqu'ici les textes de Guy Delisle lié à ses expatriations et voyages professionnels. Il faut avouer qu'il était difficile de passer à côté de la sortie des  Chroniques de Jérusalem, mise en évidence dans toutes les librairies à leur sortie.

 

J'étais curieuse de découvrir les deux premiers tomes de Guide du Mauvais Père. Est-il aussi drôle et juste dans il s'agit de ne rien regarder d'autres que lui-même et ses enfants ?

La réponse est oui, définitivement juste.

 

Le trait est toujours dans la simplicité, dans la justesse. Il va à l'essentiel et il fait rire.

J'ai adoré le non-passage de la petite souris !

 

Dans la foulée (et grâce à des amis à la bibliothèque très fournis) j'ai lu Louis à la plage. Le trait est légèrement différent, plus tendre. Guy Delisle y mêle des souvenirs de son enfance et de celle de son fils. Les aventures sont extraordinaires, l'entrée dans le château de sable surprenante et pendant ce temps-là, le bon père du petit Louis, bronze/dort sur sa serviette.

L'album vise un lectorat plus jeune, l'occasion d'offrir une bonne bande dessinée à des enfants.

 

Reste maintenant à mettre la main sur le tome 3.

 

Guide du mauvais père – Guy Delisle – éditions shampoing – en savoir plus

Louis à la plage – Guy Delisle – éditions shampoing – en savoir plus

http://www.guydelisle.com/louis_plage/image/couv500.jpg

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Manga - BD
commenter cet article
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 08:44

http://decitre.di-static.com/media/catalog/product/9/7/8/2/9/1/6/7/9782916780337FS.gif

Voici l'histoire vraie d'un esclave qui entrepris un surprenant voyage vers la liberté.

 

Henry et la liberté, nous relate toute la vie de Henry, né esclave, jusqu'à sa liberté. Il grandit esclave, se marie avec une esclave et voit toute sa famille disparaître lorsque le maître de sa femme a besoin d'argent. Il va alors chercher une solution pour être libre.

 

Voici un bel album pour s'interroger sur l'esclavagisme, ces conséquences et les possibilités de liberté qui s'offraient aux hommes. On y rencontre des blancs contre l'esclavage, des blancs qui ne peuvent pas vivre sans.

Ce livre est à mon avis une bonne introduction, pour commencer en douceur, avec un enfant curieux mais peut-être encore un peu jeune pour faire face aux tortures et autres atrocités. Un défaut tout de même, le temps qui passe est peu clair. Henry passe du stade d'enfant à homme le temps de tourner une page.

 

Mais les illustrations sont magnifiques et le format donne de l'envergure à l'album. Un très bel album !

 

Un autre livre sur le thème de l'esclavage : La princesse africaine (à partir de 12 ans),

 

Henry et la liberté – Ellen Levine & Kadir Nelson – Toucan Jeunesse

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Premières lectures
commenter cet article

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).