Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 02:00

http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/2/2/6/2/9782226245854FS.gifVoici un album à la couverture éclatante de lumière, fleurtant avec une ambiance onirique, une invitation à donner du poids au souvenir et au temps passé avec les gens plutôt qu'avec les choses.

 

« les étrangers ne sont que des amis que nous n'avons pas encore rencontré »

 

Cette phrase lue il y a quelques jours me revient à l'esprit alors que je cherche mes mots pour découvrir Les 3 cadeaux, de Franck Pavloff. Les couleurs, l'ambiance me déconcertent. Jusqu'à présent je pensais que les albums pour les enfants étaient colorés et joyeux, mais face à celui-ci, force est d'admettre que ce n'est pas vraiment le cas, ou en tout cas rarement autant.

Une petite fille avec un papa qui voyage beaucoup et qui travaille encore plus. Mais il décide de l'emmener avec lui et pendant qu'il travaille, l'enfant découvre de nouveaux horizons en compagnie d'autres enfants. Chaque visite se termine par la remise d'un cadeau, à ouvrir une fois de retour chez elle.

 

Une magnifique petite fille, une explotion de couleurs, un message pertinent et sensible à l'heure de la consommation excessive.

 

Les 3 cadeaux – Franck Pavloff & Christelle Enault – Albin Michel Jeunesse.

Repost 0
Published by Tiphanya - dans 0 - 99 - albums
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 08:00

http://myboox.f6m.fr/images/livres/reference/0022/16/le-petit-guili-mario-ramos-9782211212113.gifMario Ramos est un peu une méga star en littérature jeunesse. Était une méga star, puisqu'il est décédé en décembre 2012. Est une méga star car ses albums ne vont pas arrêter de se vendre brusquement. Sera une méga star pour encore quelques années car sans être devin, une bibliographie comme la sienne, clairement ancrée dans notre imaginaire, ça ne s'oublie pas du jour au lendemain.

 

Son tout dernier album est sorti fin février. Avec une couverture qui accroche suffisamment les enfants pour que ma fille (16mois) saute dessus et ne le lâche plus. Me voilà donc obligée de me cacher pour le lire (en ce moment elle ne lit que toute seule, à la vitesse de l'éclair), obligée de cacher le livre le temps d'écrire ma chronique.

 

Le petit Guili est pourtant résolument tourné vers les adultes, puisque la thématique centrale est le pouvoir. Un lion, grand roi tyrannique se fait voler sa couronne par un petit oiseau. Un livre qui ouvre les discussions, les réflexions, les échanges.

Un album sans surcharge graphique, juste l'essentiel : les protagonistes. C'est d'ailleurs probablement ce qui plaît tant à ma fille.

 

Si cet album vous fait de l’œil, surveillez le blog qui d'ici peu de temps va vieillir un peu et vous proposer des concours pour faire la fête. Et justement Le petit Guili sera à gagner.

 

Le petit Guili – Mario Ramos – École des Loisirs

Repost 0
Published by Tiphanya - dans 0 - 99 - albums
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 08:00

http://www.gallimard-jeunesse.fr/var/storage/images/product/166/product_9782070559886_244x0.jpgMaintenant que je vous ai habitué à avoir un peu de Japon sur ce blog le samedi, je continue pendant quelques temps (mais combien de temps, aucune idée, pour l'instant je n'ai qu'un album à vous proposer).

 

Suite à un quiproquo (je cherchais un roman, mon bibliothécaire avait en tête un album), j'ai eu l'occasion de découvrir Fleur des neiges. Un album pour les grands car il y a vraiment beaucoup de textes.

Fleur des neiges est une jeune fille qui se passionne pour les caractères que l'écrivain public trace en solitaire dans sa petite maison. Finalement il la prend comme apprentie et son coeur sensible lui permet d'écrire les plus belles lettres d'amour de tout le royaume. Malheureusement elle ne parvient pas à avouer ses propres sentiments à celui qu'elle aime.

Une belle histoire avec une fin surprenante, loin des clichés. Un texte qui donne envie de savoir écrire japonais pour le plaisir d'écrire avec un pinceau des symboles mystérieux. (Peut-être que je devrais effectivement essayer le pinceau pour apprendre mon japonais)

 

Si les illustrations n'ont pas été faites par un japonais, il y a un petit côté estampe, qui fait à la fois très classique et très réaliste. Comme si nous découvrions une histoire vieille de plusieurs centaines d'années.

 

Fleur des Neiges - Pierre-Marie Beaude et Claude Cachin - Gallimard jeunesse

Repost 0
Published by Tiphanya - dans 0 - 99 - albums
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 07:00

Titre : Hôichi, la légende des samouraïs disparushttp://www.nobi-nobi.fr/wp-content/uploads/2012/03/Hoichi_couverture_petite.jpg

Auteur : Hiroshi Funaki, d'après Lafcadio Hearn

Illustrateur : Yoshimi Saitô

Editeur : nobi nobi !

 

Hôichi est un jeune musicien aveugle. Son talent pour le biwa est très réputé et un soir un seigneur l'invite chez lui pour une représentation.

 

Ce livre ressemble à un album qui plaira aux petits garçons. Mais ce livre cache en fait une histoire de fantômes avec une certaine densité de texte à réserver aux plus grands.

 

L'histoire repose sur une grande bataille navale, incontournable dans la culture japonaise car cloturant une importante guerre civile au Japon du XIIe siècle et surtout grâce au Heike Monogatari, une épopée qui est un véritable classique de l'époque médiévale (sorte de Chanson de Roland en version japonaise).

Mais cet aspect historique est surtout l'occasion de représenter de grandes scènes de bataille dans l'album et d'avoir un samouraï imposant sur la couverture. Car l'illustrateur a fait un travail extrêmement minutieux, maîtrisant entre autre les effets de textures et les reflets/distorsions (vu du paysage à travers un voile, reflet sur un sol lustré, etc).

 

Le récit est parfait pour se faire une petite frayeur avant d'éteindre les lumières. La distance culturelle ne permet que difficilement de se préparer à l'issu. On devine toute de suite la présence des fantômes, oui mais ensuite...

 

Un album qui vient enrichir la collection Soleil Flottant chez nobi nobi ! qui ne contenait (à mon avis) jusque là que des contes pour séduire les petites filles rêvant de princesses. L'équilibre est donc rétabli.

Et pour les grands curieux (sous-entendu les amateurs de film de fantômes des années 60), le film Kwaidan vous permettra de redécouvrir cette histoire ainsi que trois autres, toutes tirées du livre à l'origine de cet album.

 

http://content7.flixster.com/movie/29/31/293193_ori.jpg

Repost 0
Published by Tiphanya - dans 0 - 99 - albums
commenter cet article
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 07:00

Titre : Akim courthttp://www.ecoledesloisirs.fr/php-edl/images/couvertures/E129067.gif

Auteur : Claude K. Dubois

Editeur : Pastel

 

Akim était en train de jouer lorsque le monde autour de lui s'effondre, littéralement, sous l'effet de bombes. Commence pour lui une longue marche, sans sa famille, jusqu'à un camp de réfugiés.

 

Ce résumé vous raconte l'intégralité de l'histoire, mais je pense que cet album servira bien plus à des enseignants et animateurs, et connaître la fin vous sera utile. Car cet album est comme celui de Tomi Ungere, Otto, difficile à confier, à aborder, et pourtant excellent support pour lancerla parole. Le thème est bien sûr celui de la guerre, mais aussi des migrations, et plus précisément du sort des enfants dans un tel contexte.

 

Le texte est court et regroupé par petit paragraphe, suivi de plusieurs pages d'illustrations. Les phrases sont courtes, simples et efficaces. Les illustrations au crayon sont d'une grande finesse. Le travail de l'illustratrice est tellement bien rendu qu'en touchant les pages on a l'impression de pouvoir étaler du bout du doigt le crayon gras.

Claude K. Dubois réussit l'incroyable challenge d'allier simplicité et sens du détail pour proposer un album tout en finesse, sensible sans sombrer dans le pathos. Car le but n'est pas de pleurer sur le sort de ses enfants, mais bien de comprendre et apprendre.

Repost 0
Published by Tiphanya - dans 0 - 99 - albums
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 07:00

Titre : Le tricycle de Shinichihttp://www.editions400coups.com/img/books/covers/396.jpg

Auteur : Tatsuharu Kodama

Illustratrice : Judith Boivin-Robert

Editeur : Les 400 coups

 

Au musée de la paix à Hiroshima est exposé un tricycle. Deux enfants en visite réclament à leur grand-père de leur raconter l'histoire de ce tricycle.

 

J'ai lu ce livre suite à une critique publiée dans le magazine Citrouille des Librairies Sorcières (celui de fin 2011), dans le cadre d'un dossier sur le Japon. Le but du dossier était entre autre de présenter des livres sur les grand drame japonais (Hiroshima, le tremblement de terre de Kobe, le tsunami de 2011).

Du point de vue informatif, j'ai été très déçue. Ce livre n'apprend rien, n'arrive pas à faire passer d'émotions fortes, ni même à faire comprendre ce que fut l'explosion de la bombe atomique. Au mieux il peut être utilisé pour faire réfléchir et susciter la parole. Car je suis ressortie de cette lecture avec plus de questions qu'autre chose.

 

Par contre je ne peux que saluer le travail admirable de l'illustratrice qui réussit à se lier très sobrement à l'histoire, au drame de cette journée. Le traitement des couleurs est d'une grande subtilité, donne de la force aux conséquences immédiates de l'explosion puis laisse sentir l'arrivée d'un renouveau malgré tout. Sa représentation de la ville détruite est sobre et tellement explicite.

 

http://1.bp.blogspot.com/_4mwdGxpjpKQ/TKIzUjpC3HI/AAAAAAAAJSE/91srHneDdXU/s1600/200904_Japon+720.jpg

Mémorial de la paix (photo de Pat)

 

http://idata.over-blog.com/0/52/78/10/LireDefisChallenges/10JoursJaponais.jpg

Repost 0
Published by Tiphanya - dans 0 - 99 - albums
commenter cet article
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 07:00

Les 10 jours japonais lancés par Choco se poursuivent jusqu'à vendredi.

http://media.leslibraires.fr/media/attachments/large/5/8/1/000584581.jpg

Titre : Mes images du Japon

Auteur : Etsuko Watanabe

Editeur : Sorbier

 

Yumi, 7 ans, nous invite à visiter sa maison, à l'accompagner à l'école puis en vacances.

 

J'adore les albums documentaires du Sorbier. Ils sont toujours d'une grande justesse, sans chercher à simplifier les choses pour faciliter la vie des parents des jeunes lecteurs. Et à la lecture de celui-ci je pense que plus d'un parent non japonisant sera surpris, que beaucoup de suppositions et discussions pourront se faire. Tant mieux !

 

Chaque page développe un thème : à gauche un petit texte de présentation et des images avec leur légende, évoquant un imagier, à droite une illustration sur toute la page qui regroupe une grande majorité des informations juste à côté.

Dans la chambre, on découvre qu'aujourd'hui le futon n'est plus systématique puisque Yumi partage avec son petit frère un lit superposé. Dans la salle de temps, on apprend qu'il existe des toilettes modernes et d'autres plus traditionnelles. Une journée d'école nous est décrite, et nos petits français seront très surpris d'apprendre que le cartable dure tout le primaire. On n'en rachète pas un nouveau au fil des modes.

Parmis les autres thèmes il y a : la cuisine, les grandes fêtes qui rythment l'année, les vacances d'été, la fête du sport, la rentrée des classes, le bain public, les transports et même l'écriture.

 

Un livre d'une grande simplicité, pour tous les curieux du Japon qui veulent autre chose que du folklore pour touristes étrangers.

 

http://img.over-blog.com/300x185/1/83/30/54/Logos/10-jours-japonais.jpg

Repost 0
Published by Tiphanya - dans 0 - 99 - albums
commenter cet article

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).