Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2015 6 24 /10 /octobre /2015 13:49

Elena n'aime pas sa nouvelle vie. Depuis que son père a été jugé coupable et transformé en iguane, elle vit dans un quartier horrible et est persécuté par ses camarades. Alors quand la possibilité se présente d'un nouveau départ, loin de Astria la terre des sorciers, en plein MAGEXIL au milieu des humains, elle se dit pourquoi pas. Surtout que sa meilleure amie va pouvoir l'accompagner et que toute la famille aura pour mission d'étudier les humains pour mettre à jour un guide sur le sujet.

 

Cette série publiée chez Bayard, Les sorcières d'Astria était une lecture parfaite en cette période de préparation à Halloween. Et pourtant la sorcellerie est présente tout en douceur. Il est question d'amitié, de premiers amours, de famille. Il y a un je-ne-sais-quoi qui me fait penser aux séries des bibliothèques vertes et roses que je dévorais. Un univers différent mais pas tant que ça, des personnages attachants et très humains.

Je pense que le fait que l'auteur soit allemande y est aussi pour quelque chose. L'histoire pourrait se dérouler en France sans difficulté.

 

Une lecture conseillée à partir de 10 ans, que certains lecteurs voraces plus jeunes pourront aussi appréciés. La série comprend actuellement 5 tomes. L'intrigue générale vise à prouver l'innocence du père d'Elena.

 

Les sorcières d'Astria – Marliese Arold – Bayard poche – en savoir plus sur le tome 1

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Pré-ados
commenter cet article
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 06:44

Bienvenue en suède, sur la petite île de tante Frida. Célibataire, artiste, elle s’accommode très bien de sa solitude, de sa vie sans internet ni eau chaude. Et pour rendre service à ses trois sœurs, elle accepte avec plaisir d'accueillir ses deux nièces et ses deux neveux qui se connaissent à peine. Pendant que les parents vaquent à leurs occupations professionnels, les cousins comptent profiter d'une liberté fraîchement acquise pour s'amuser et développer leurs talents respectifs.

Mais l'île n'est pas si déserte et tranquille que ça et les cousins commencent par s'inquiéter avant de se lancer dans l'enquête.

 

J'ai dévoré les deux premiers tomes et j'ai eu l'impression de retourner 20 ans en arrière, allongée sur le sol de ma chambre à dévorer les aventures de la bibliothèque rose et verte. Des histoires d'amitié, des mystères qui semblent terrifiants mais qui sont au final sont plus proche de la réalité que d'un film américain.

L'ambiance suédoise donne un certain charme et Alexandre qui est à moitié français nous fait saliver au fil des pages.

 

Voici une série que l'on peut confier sans aucune crainte à tout lecteur de plus de 9 ans. Reste juste à les acheter dans l'ordre car si je pense qu'on peut s'en sortir en commençant par le tome 2, certains détails manqueront et ce serait vraiment dommage

 

Les cousins Karlsson – Katarina Mazetti – Thierry Magnier – commander le 1er tome

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Pré-ados
commenter cet article
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 09:10

La guerre qui oppose Venise à Gênes jette Marco Polo dans une cellule, qu'il doit partager avec l'écrivain Rustichello. Il va alors en profiter pour demander à ce dernier d'écrire ses voyages. Avant de gâcher du papier, Rustichello veut écouter les dits-voyages et se retrouve brusquement à voyager dans l'empire de Kubilaï Khan, petit-fils du célèbre Gengis Khan.

 

Si le nom de Marco Polo est célèbre, je pense ne pas être la seule à avoir qu'une idée vague des voyages qu'il a accompli et de la raison de sa notoriété. Ce roman se veut facile d'accès (on peut le mettre dans les mains de tous les collégiens voir de bon lecteurs plus jeunes) et pourtant tout dans l'ambiance nous plonge au XIIIe siècle. En plus de découvrir Marco Polo, nous plongeons dans l'empire Tartare et nous saisissons les doutes et les critiques autour du récit même fait par Marco Polo.

Malgré quelques longueurs ici et là, c'est un texte que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire. Les voyages de jadis sont tellement éloignés de notre conception du monde, que c'est parfois plus difficile à saisir qu'un bon roman de fantasy !

 

Et j'ai eu la chance peu de temps après cette lecture d'aller au château du Hohlandsbourg (en Alsace) ou Marco Polo était à l'honneur tout l'été. J'avais donc toutes les connaissances qu'il me fallait pour expliquer à ma fille et son copain les incroyables aventures de Marco Polo !

 

Le voyage de Marco Polo – Philippe Nessmann – Flammarion – en savoir plus

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Pré-ados
commenter cet article
14 juillet 2015 2 14 /07 /juillet /2015 07:55

 

Charlotte termine sa première journée dans son nouveau pensionnat épuisé. Il y a eu tellement de choses nouvelles à assimiler. Mais quand elle se réveille le matin suivant, elle ne comprend pas ce qu'il se passe. L'école est la même, le lit aussi, mais à côté d'elle se tient Emily qui dit être sa sœur. Elle lui dit aussi qu'elle s'appelle Clare et tout dans l'école à un côté vieux-jeu.

 

J'aime les voyages dans le temps, plus que je n'aime les romans historiques, c'était suffisant pour emprunter Charlotte Sometimes. Surtout que je n'avais pas lu en anglais depuis quelques temps et que j'avais envie de découvrir la première guerre mondiale à travers les yeux de cette jeune anglaise.

J'ai tellement lu sur la 2nde guerre mondiale, que j'avais fini par amalgamer les deux guerres dans une série de bombardement et de privation. Charlotte m'a fait découvrir une Angleterre bien différente, avec quelques privations, mais surtout la peur de perdre un père ou un frère et puis finalement la grippe espagnole.

 

C'est un récit délicat, avançant pas à pas, avec quelques grandes aventures d'enfant. Une lecture relativement facile en anglais. C'est avant tout un récit d'enfance avec la vie quotidienne du pensionnat, le lien entre sœurs et quelques questionnements sur celui que l'on est vraiment.

 

Un livre a évité dans un format trop ancien, car pendant quelques années, la fin a été réécrite, sans un passage qui m'a beaucoup plus. Les versions récentes sont fidèles au texte d'origine.

 

Charlotte Sometimes – Penelope Farmer – Vintage Classics - en savoir plus

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Pré-ados
commenter cet article
2 juillet 2015 4 02 /07 /juillet /2015 06:12

J'ai découvert les récits à l'origine de la série TV La petite maison dans le prairie il y a quelques années. J'ai lu ce que je pensais être le premier tome, qui semble être une préquelle à la série. Et puis finalement, je viens de découvrir La petite maison dans les Grands Bois, une préquelle à la préquelle…

 

La famille Ingalls vit dans les Grands Bois. La petite Laura nous raconte le quotidien au fil des saisons, la préparation pour l'hiver, les récoltes, la fête de Noël, sa toute première sortie en ville. Le quotidien est banal mais tellement loin du notre qu'il est très dépaysant.

 

J'ai lu ce livre tranquillement, à voix haute pour le partager avec ma fille Nine (3 ans 1/2). Nous avons discuté à plusieurs reprises de ce que nous lisions, le mensonge, les punitions, les ours, l'absence d'électricité, le nombre de jouets, la diférence entre les garçons et les filles.

Je ne connais pas la série et je ne peux donc comparer, je ne peux que dire que cette lecture est très enrichissante. Le soin de la maman a coloré le beurre en hiver pour avoir toujours un beau beurre jaune sur la table. Le découpage et la cuisson du cochon nous apprend qu'absolument tout sera utilisé. Un autre monde, celui des pionniers américains, celui de familles qui lorsque le gouvernement offre la terre a ceux qui oseront s'installer sur les territoires indiens, n'hésitent pas à partir y vivre.

 

Une réflexion intéressante à une époque où la notion de simplicité (ou minimalisme) est à la mode, où de plus en plus de personnes rêvent d'autonomie. Car chez les Ingalls il n'y a pas de simplicité volontaire, ni d'autonomie totale. Il y a des vêtements qui ne servent qu'une fois tous les 5 ans, du sucre acheté et conservé avec soin car c'est tellement plus élégant que le sirop d'érable récolté par le grand-père. Qui disait qu'avant c'était mieux ? ;-)

 

La petite maison dans les Grands Bois (préquelle aux 8 tomes de la petite maison dans la prairie) – Laura Ingalls Wilder - en savoir plus

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Pré-ados
commenter cet article
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 06:07

Voici une lecture que je n'ai pas choisi et que je n'aurai probablement jamais chois. Mais voilà, l'une de mes élèves qui vit en Angleterre aime lire et a quelques livres dans sa bibliothèque. Elle a 13 ans, alors pour une première lecture 100 % en français, j'ai exclu son seul autre choix, Jules Verne. Ne restait plus que L'Enfant Océan.

 

Me voilà avec ce livre bien français, trop français. Plonger dans la fuite des enfants Doutreleau m'a fait prendre conscience que je lis pour me dépayser. Lire sur ce que je connais et sur un contexte déprimant, ce n'est pas mon truc. Pas du tout.

 

Les enfants Doutreleau prennent la fuite au beau milieu de la nuit. Ils sont sept et ils prennent la direction de la mer, sur les indications du plus jeune et du plus petit. Si petit qu'on dirait encore un bébé. Pourtant il a 10 ans et s'il ne parle pas, il regarde, il écoute et il fait avancer sa fratrie.

 

Le récit est organisé autour des témoignages des inconnus qu'ils vont croiser sur leur route. Les enfants rapportent aussi des bribes de leur aventure. Des voix distinctes, précises, fortes, que Mourlevat retranscrit à l'écrit de façon assez bluffante. Tellement bluffante que je me demande ce que mon élève va bien pouvoir comprendre à tout ça.

 

Je n'ai pas franchement apprécié. Je n'ai pas non plus détesté. C'est le genre de roman que je dévorais quand je suis entrée au collège. Des récits de vie, de quotidien, de notre monde. Et ça tombe bien, ce récit est à destination des jeunes, pas des profs. Je me sens toujours un peu comme une intruse à emprunter des romans jeunesses à la bibliothèque, comme si je privais un jeune d'un droit rien qu'à lui.

 

L'enfant océan – Jean-Claude Mourlevat – Pocket Junior – en savoir plus

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Pré-ados
commenter cet article
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 07:47

 

http://alombredugrandarbre.com/wp-content/uploads/2013/02/Fombelle-de-Timoth%C3%A9e-Victoria-r%C3%AAve1.jpgVictoria est une jeune fille rêveuse. Elle aimerait tellement admirer les buffles s'abreuvant d'eau depuis son hydravion. Mais là où elle vit, il n'y a pas de buffles et elle ne possède pas d'hydravion. Juste une belle collection de livres agrandissant son horizon.

Pourtant un soir, elle est suivie, elle doit rendre les trois Cheyennes le plus rapidement possible. Le mystère s'installe autour d'elle.

 

J'avais envie d'aimer ce roman et surtout cette héroïne qui aime tant les livres et les rêves qu'ils transportent. Mais Victoria m'a semblé trop naïve et l'histoire trop triste finalement.

Je n'aime pas les histoires tristes.

 

Nombreux sont ceux qui adorent Timothée de Fombelle. Mais pour moi, il n'y a pour l'instant que Tobie Lolness qui a vraiment su me séduire.

 

Victoria rêve – Timothée de Fombelle – Gallimard Jeunesse

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Pré-ados
commenter cet article

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).