Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 09:45

Un Killjoys est un chasseur de prime avec beaucoup beaucoup de liberté.

Dutch, John et d'Avin font équipe, apprenant à travailler et vivre ensemble, à se faire confiance. Mais chacun a ses petits secrets et le système politique dans lequel ils évoluent tremblent de plus en plus.

 

Je me suis lancée dans cette série grâce aux bons conseils partagées par l'une des geekettes du challenge Culture Geek (mais laquelle…). Et puis, le fait d'avoir au casting Luke McFarlane (qui est dans The Night Shift et dont l'intérêt principal est d'être super mignon) jouait favorablement dans la balance. J'aime avoir des acteurs sexys dans les séries que je découvre.

 

Cette série commence assez légèrement. Chaque épisode voit l'équipe accomplir une mission, puis, plus la série avance, plus les fils s'entremêlent, plus l'intrigue se complexifient (et perd un peu le téléspectateur?).

J'ai aimé le rythme, le décor. J'ai aimé pouvoir regarder avec pour seule envie de me détendre. Mais vers la fin de la saison, j'avais de moins en moins envie de regarder car tout était fait pour mettre un place un beau suspens de fin de saison, revenez dans un an pour la suite…

 

Alors oui j'ai envie de voir la suite, mais elle n'est pas pour tout de suite, il va me falloir patienter jusqu'à l'été 2016. Et oui, je vous la conseille quand même, si vous aimez les voyages dans l'espace, les balades d'une planète à l'autre et les chasses à l'homme.

 

En ce moment je suis dans quelque chose de bien différent, je découvre Quantico. Et vous, que regardez-vous ?

Repost 0
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 05:30

Qu'il est décevant de se plonger dans une série et découvrir en cours de route qu'elle a été annulée. Peu importe, j'ai regardé les deux saisons de Witches of East End et c'est donc mon avis sur la série dans sa globalité que je vous propose.

 

La saison 1 nous présente la famille Beauchamp, une famille de sorcières maudites. La mère, Joanna, est immortelle. Ses deux filles, Ingrid et Freya sont condamnées à mourir jeunes, le même jour, et à renaître quelques mois plus tard, du ventre de la même mère. Dans cette vie, Joanna décide de cacher l'existence de la sorcellerie à ses filles pour tenter de les faire vivre le plus longtemps possible.

                

 

Cette série ne présente que des personnes beaux et se veut tout public, du moins jusqu'à la fin de la saison 1. Car dans la 2e saison, l'ambiance change et les allusions à des séances très hautes sont nombreuses. Mais revenons aux personnages. J'ai beaucoup aimé Joanna et sa sœur Wendy. Ce sont des femmes fortes, qui avancent et gèrent de façon totalement différente leur longue vie maudite.

A côté les deux jeunes femmes, Wendy et Freya sont un peu inintéressantes même si elles prennent de la consistance au fil des épisodes.

Côté personnage masculin, le but est de faire rêver les téléspectatrices, quel que soit leur goût. Êtes-vous plutôt brun ténébreux et aventurier ou beau blond médecin ?

 

            

 

Côté scénario, j'ai beaucoup apprécié la première saison, beaucoup moins la seconde. J'ai aimé la découverte du monde de la sorcellerie, les histoires d'amour, les vies antérieurs. La deuxième saison part dans beaucoup de directions, se traîne en longueur, accélère et finalement ne propose pas de vrais fins.

Et c'est à cause de la 2e saison, que je ne conseille pas vraiment cette série. Il y aurait eu une saison 3, je l'aurai regardé, au cas où ça s'améliore, mais là, on reste sur notre faim. J'ai bien envisagé de me tourner vers les récits de Melissa de la Cruz, mais j'ai suffisamment à lire pour le moment !

 

Witches of East End – série en 2 saisons (soit 23 épisodes en tout) – en savoir plus sur le livre

Repost 0
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 07:32

 

C'est avec un peu de retard que je viens de découvrir la saison 1 de Defiance (sortie en 2013). Une série que j'aime beaucoup, d'ailleurs je suis actuellement plongée dans la saison 2.

 

Dans un futur proche, après une longue guerre contre les votans, des extraterrestres sont le système solaire est mort, les humains et les votans cohabitent plus ou moins facilement, sur la Terre qui a été énormément transformée et abîmée. Nous suivons Nolan, ancien militaire qui arrive dans la ville de Defiance et se voit proposer le poste de shérif.

 

La série s'intéresse aux différentes facettes de la vie à Defiance : tensions politiques, racismes, vie de famille. Le tout est chapeauté par une intrigue plus conséquente, une vieille dame qui me fait penser à Agatha Christie n'hésitant pas à tuer pour trouver quelque chose qui changerait la face de la Terre, encore une fois, mais pour le bien de tous, dit-elle.

 

Mon amoureux a plus ou moins laissé tomber en cours de saison. Je pense que ce n'est pas assez rythmé, pas assez centré sur le pourquoi la Terre est ainsi. Moi j'ai aimé m'intéresser à l'amour de deux ados de races différentes, aux coutumes bizarres de certaines races. La fin de saison s'emballe, l'histoire faisant brusquement des bons, pour nous laisser sur une conclusion très sombre.

 

Et je trouve que les décors et les costumes sont très « beaux ». L'une des races votans est toute blanche et adore prendre les bains. Je m'attends systématiquement à voir du maquillage couler. Et les rues de Defiance, certains bâtiments ont une vraie personnalité mêlant culture humaine et intégration extraterrestre.

 

Je continue donc avec la saison 2, sans mon amoureux, qui me demande quand même ce qu'il se passe dans les épisodes suivants.

 

Repost 0
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 06:58

Voici de retour le samedi jeu du challenge geek. Pour l'occasion je vous présente notre dernier achat en jeu de société pour toute la famille : la Chasse aux Monstres. Le premier coup d'oeil sur la boite nous annonce la couleur : ici le jeu, même à partir de 3 ans, c'est une chose sérieuse. Et ça tombe bien, c'est ce qu'on veut.

 

Je n'ai rien contre les jeux haba, mais il y a trop de jaunes, trop de personnages niais et si ma fille s'amuse il y a certaines parties qui sont longues… J'ai trop l'impression d'avoir entre les mains un jeu qui a une durée de vie de 2 ans maxi.

 

Ce n'est pas le cas avec La chasse aux monstres. Bien sûr c'est un jeu pour les petits, les parties sont rapides, mais plusieurs cartes et astuces sont fournis pour augmenter la difficulté du jeu au fur et à mesure que votre petit monstre grandit. Le graphisme est soigné, les cartes sont belles, les monstres ont une bonne tête et il y a quelques accessoires à mettre en place pour commencer.

 

Mais parlons du jeu.

La nuit tombe, les enfants sont dans leur lit, et là, un terrible monstre apparaît. Heureusement tous les monstres, même les plus effrayants, ont peur de quelque chose. Certains craignent les poupées, d'autres les tambours, voir même les canards en plastique. Que des choses que l'on trouve facilement autour d'un lit d'enfant. Mais les jouets n'ont pas été rangé et il ne faudrait pas tenter d'effrayer un monstre avec un ours en peluche quand seule la petite voiture peut l'effrayer.

 

Le jeu est collaboratif. Il s'agit de mémoriser l'emplacement des jouets pour faire disparaître rapidement un monstre (au risque d'en voir un nouveau apparaître). Pour l'instant nous n'avons perdu qu'une seule partie, mais en tant que maman fan de Ghost stories (un jeu pour « adulte » où le plus important est de ne jamais se laisser déborder par les monstres et d'être prêt à perdre les 10 premières parties) j'ai appris quelques astuces à ma fille. Au point qu'elle a déjà augmenté la difficulté d'un cran.

 

Lorsque le bon jouet est présenté au bon monstre, il faut aller le faire disparaître en criant « au placard le monstre » et en le plaçant dans le placard. Et oui, le jeu est fourni avec un placard. Un jeu plus grand à l'intérieur qu'à l'extérieur ;-)

 

Un jeu à acheter ou offrir sans modération pour fuir les bébés animaux et les jeux de princesse !

 

La chasse aux monstres – Antoine Bauza – le Scorpion masqué – en savoir plus

Repost 0
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 06:00

Je suis complètement accro aux Aventuriers du Rail. La boîte Scandinavie est le meilleur cadeau que j'ai reçu de la part de mon namoureux. J'y ai joué des centaines de parties.

 

Sauf que jouer des centaines de parties sur la même carte, ça peut lasser (mon namoureux surtout, je crois qu'il regrette son cadeau). Alors j'ai eu l'extension Inde/Suisse. Sympa, mais je n'ai pas du faire plus de 10 parties.

Nouvelle anniversaire et … une nouvelle extension : The Heart of Africa !!!!!!

 

 

Les extensions ne peuvent se jouer sans une boîte de base (Europe, Scandinavie ou Amérique). Nous avons choisi la Scandinavie, car c'est la seule carte où l'on peut jouer à deux joueurs. Le jeu comprend des jetons et des cartes indispensables pour utiliser les extensions.

 

Chaque extension tente de proposer des variantes, pour pimenter le jeu. Par exemple en Inde, on gagne des points supplémentaires si on fait un circuit en boucle. En Afrique, on gagne des points si on pose des cartes terrains (savane, jungle, etc). Cela veut surtout dire, que tous les trajets en rose sont au même endroit. C'est très perturbant lors de la première partie car cela apporte une vraie dynamique personnelle au jeu.

Je suis conquise.

La carte de l'Allemagne que je ne connais pas,

mais elle vous présente les jetons et l'idée du jeu : construire des lignes de trains.

 

Comme toujours la carte est soignée, j'aime le graphisme choisi, l'ambiance toute africaine (Afrique sub-saharienne, la carte ne va pas plus au nord que le Nigeria, le Tchad et le Soudan).

 

Un jeu pour les amateurs de train, les joueurs, les voyageurs !

 

Ticket to Raid, The Heart of Africa – Alan R. Moon – Days of Wonder

(le nom du jeu est en anglais mais toute les instructions sont en français)

Repost 0
14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 08:51

 

 

Ceux qui me lisent régulièrement ont du remarquer que si j'aime bien les séries britanniques, j'aime bien les séries hyper rythmés en provenance direct des Etats-Unis. Après Chicago Fire et Chicago Police Department, j'ai dévoré The Night Shift.

 

http://www.uiraqi.com/up/uploads/uiraqi_1424988268381.png

 

Le décor est simple et connu : un service d'urgence à San Antonio, au Texas. La moitié de l'équipe est composé d'anciens militaires, les patients sont régulièrement des patients en raison de la proximité avec plusieurs bases militaires.

Le héros, TC Callahan, est un ancien médecin militaire. Il a travaillé en Afghanistan et a encore du mal à s'en remettre. La boss du service est son ex-copine qui a tenté de le remettre sur pied à son retour au pays. Autant vous dire que la romance n'est jamais loin.

 

La première saison de The Night Shift ne compte que 8 épisodes. J'ai beaucoup aimé la simplicité et la concision. Chaque épisode se déroule sur une garde (à l'exception des deux derniers). On y suit donc des patients, les médecins et infirmiers. On s'attache à eux, mais leur vie ne nous apparaît que par le biais de leur métier et des rencontres qu'ils font.

L'implantation de l'hôpital au Texas apporte une autre vision des États-Unis : la reconstitution du siège de Fort Alamo (qui opposa les mexicains aux texans), la présence d'une très forte communauté hispanique, la banalité à parler espagnol, etc.

 

La saison 2 vient tout juste de débuter aux États-Unis, mais je suis impatience de pouvoir la regarder.


http://p6.storage.canalblog.com/61/84/451136/101941812.jpg

Repost 0
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 08:52

 

Broadchurch est une série policière britannique dont l'enquête principale s'étend sur toute la saison 1.

http://www.bbcamerica.com/broadchurch/files/2013/08/broadchurch_thumbnail_02_web.jpg

 

Dans un petit village côtier très britannique, un jeune garçon est retrouvé mort sur la plage. L'inspecteur chargé de l'enquête vient d'obtenir ce poste et n'a donc aucun scrupule à considérer tout le monde comme suspect. Mais sa collègue, qui connaît bien toutes les personnes impliquées dans l'affaire à beaucoup plus de mal à prendre de la distance.

 

Une histoire bien ficelée, des liens qui se croisent, se décroisent, des indices ici et là, des personnages au passé sombre, des journalistes trop curieux, une ambiance unique. Tous les ingrédients sont là pour faire une bonne série et me garder scotchée devant chaque épisode.

 

Il faut dire que l'acteur principal est David Tennant (l'une des incarnations de Doctor Who). J'ai aussi une préférence pour les séries britanniques au saison souvent plus courte et donc plus dense.

Il existe deux saisons, des rumeurs circulent sur une 3e hypothétique saison. Pour l'instant je digère l'issu de la première saison. D'ailleurs mon namoureux a détesté cette conclusion car elle est trop sherlock holmesque pour lui. Mais je n'en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler Moi, j'ai tout aimé, même si j'avoue que j'ai trouvé dommage de ne pas avoir eu une seule chance de trouver le coupable.

 

En tout cas dans le combat série américaine vs série britannique, je préfère ces dernières même si j'en vois moins souvent. Et vous ?

http://www.lelivroblog.fr/media/00/01/2314809952.jpg

Repost 0

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).