Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 08:00

Titre : Nodame Cantabilehttp://www.spiritofmanga.com/images/series/originales/manga-nodame-cantabile.jpg

Auteur : Tomoko Ninomiya

Editeur : Pika

Pour tout âge si on aîme la musique et les histoires romantiques et les personnages surprenants

 

Nodame est étudiante, elle pratique la musique avec entrain et légèreté. C'est aussi une fille qui ne fait jamais le ménage, ni même la cuisine alors qu'elle adore manger.

Son voisin est Chiaki. Il est dans la même université qu'elle, pratique le piano et rêve de devenir chef d'orchestre. Il est travailleur, méticuleux, cuisine équilibré (mais fume en période de stress).

Entre eux la rencontre ressemble à un clash, Nodame tombe immédiatement amoureuse tandis que Chiaki essaye de la fuir.

 

Je connais Nodame Cantabile avant tout du drama que j'ai littéralement adoré. Je suis fan de Nodame, j'aime son look et sa liberté. J'ai d'ailleurs le même sac qu'elle (par ici pour les curieux).

Du coup quand j'ai découvert que ma bibliothèque se lançait dans cette série j'ai sauté sur l'occasion. Faut dire qu'il y a 25 tomes de prévus !

 

Le manga est complètement farfelu et les situations souvent surprenantes et inattendus. Je regrette juste que les personnages aient tous des visages si enfantins. Ce sont des étudiants mais on leur donne 15 ans maximum. Et puis je suis un peu déçue car autant j'aime bien l'acteur qui fait Chiaki, autant la version dessinée est vraiment pas terrible (même dans l'anime il est mieux).

 

http://image.hotdog.hu/_data/members1/721/752721/images/anime/nodame-cantabile-manga-regreso.jpg

Côté histoire, j'aime la façon dont Chiaki oscille entre mère-poule et prof de Nodame. A son contact il devient moins sérieux, mais aussi moins imbu de lui-même (il est insupportable au départ). Les personnages secondaires sont à la limite de la caricature et il se passe toujours quelque chose s'éloignant de la caricature et les rendant plus réalistes, avant de repartir dans un délire complètement fou (tel le comportement du père du violoniste).

 

Sans aucune hésitation je vous conseille avant tout le drama (très fidèle) qui a le mérite de combler certaines lacunes musicales que l'on pourrait avoir. Car c'est un manga sur la musique et elle est donc omniprésente.

 

http://lezette.files.wordpress.com/2008/06/p001.jpg

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Manga - BD
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 08:00

Titre : L'apprentie de Merlin, le dragon et l'épéehttp://www.fleuruseditions.com/l-apprentie-merlin-dragon-et-l-epee-5525-450-450.jpg

Auteur : Fabien Clavel

Editeur : Mango

Pour les fans du mythe arthurien et/ou des dragons

 

Ana est une jeune voleuse qui voit sa vie basculée lorsqu'elle est prise au service de Merlin. Elle apprend à lire, à écrire, et très rapidement découvre les projets de son maître pour ramener la paix sur Britannia. A sa grande surprise, Merlin lui demande même de prendre une part active dans ses plans.

 

J'ai été surprise car le roman commence aux origines du mythe, soit avant la naissance d'Arthur. Du coup au début je ne comprennais pas tout. Mais on s'y fait, on s'adapte (et on se dit que je pourrais me renseigner un peu avant de plonger dans un récit). Et puis, j'ai beaucoup apprécié Merlin, silencieux, classe et même séduisant par moment.

 

Heu, petite parenthèse, je viens de découvrir le début de la quatrième de couverture

"Tout mythe a un commencement. Voici le début de la plus célèbre quête, celle d'Arthur Pendagron".

 

Par contre c'est un récit que je conseillerai plutôt à des filles non pas que l'héroïne soit une fille (je ne m'arrête pas à ça en principe, mais bien pour ses préoccupations (l'amour et les premières règles). Pourtant ces dernières ne sont qu'un détail au milieu du reste mais qui encore une fois déstabilise dans la lecture.

 

Je n'arrive pas à savoir si j'ai apprécié. Il y a de très bons passages, bien construits, originaux et réalistes. Mais il y a aussi des moments tellement surprenant et décallés que j'ai interrompu ma lecture pour revenir en arrière ou faire une pause. Ainsi il y a la première visite d'Ana au lac de Rigomer est inattendue, tandis que sa rencontre avec un terrible dragon est habillement mené.

 

Par contre je suis curieuse de connaître l'avis d'une ado, ayant peu lu ou vu de créations autour de Merlin.

 

En savoir plus : un extrait directement sur le site de l'auteur

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Ado
commenter cet article
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 08:00

Titre : Le voyage de Kwé-kwé et Mulgtess, conte amérindien

Auteur : JoAn Pawnee Parenthttp://www.prologue.ca/DATA/LIVRE/grande/3508-5~v~Le_voyage_de_Kwe-Kwe_et_Mulgtess___conte_amerindien.jpg

Illustrateur : Guth des Prez

Conteur : Robert Seven Crows

Editeur : Planète Rebelle

 

Kwé-Kwé et Mulgtess partent à travers la forêt, jusque chez la grand-mère qui connaît la médecine traditionnelle. Mais le chemin est long et ils seront guidés par le cerf, la corneille et le saumon.

 

Voici un livre qui semble sortir d'un autre âge. Publié en 2010, il n'aurait pas dépareillé dans ma bibliothèque des années 80, avec ses illustrations et son format. Du coup, je doute qu'il trouve vraiment preneur aujourd'hui. Il m'a fait également pensé à ces livres que l'on achète à la sortie d'un spectacle.

Et d'ailleurs nous sommes vraiment dans l'oralité. Le texte est fait pour être écouté, plus que lu, les illustrations sont quasiment facultatives, apportant rien d'autres que des éléments de culture amérindienne, non décrits dans le conte. D'ailleurs le CD est fourni avec le livre, évoquant une belle grande séance de conte où l'auditeur est totalement immergé dans un autre monde.

 

Bilan mitigé donc, un album qui semble hésiter entre l'écrit et l'oralité, mais qui devrait tout miser sur l'oral !

En savoir plus : le site de l'éditeur.


 

Ce livre est chroniqué dans le cadre de Masse Critique de Babelio.

Repost 0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 08:00

Titre : Le royaume de Kensukehttp://www.decitre.fr/gi/74/9782070544974FS.gif

Auteur : Michael Morpurgo

Editeur : Folio junior

Pour les marins, les rêveurs et les fans de Robinson Crusoe

 

Michael va avoir douze ans lorsqu'il tombe à la mer. Il reprend connaissance sur une plage, son chien est avec lui, mais l'île semble déserte. Mais rapidement il va découvrir qu'un autre homme vit là, refusant de communiquer avec lui, tout en lui fournissant de quoi survivre.

 

J'avais eu énormément de mal à arriver au bout de Robinson Crusoé, je n'ai presque aucun souvenir de Vendredi ou la vie sauvage, mais par contre, je peux vous affirmer que ce roman est un vrai petit bonheur. Comme toujours, j'ai envie de dire, puisqu'il s'agit de Michael Morpurgo. Cependant mon roman préféré de lui reste Seul sur la mer immense.

 

Ce que j'ai préféré dans le récit est assez futile puisque propre à l'édition française : les illustrations de François Place. C'est un roman qui s'adresse aux lecteurs de plus de 10 ans, qui n'ont donc plus besoin d'image, mais là, il ne s'agit pas d'un besoin, mais juste d'un plaisir. Même si elles ne sont pas nombreuses, ces illustrations m'ont permis de me représenter très clairement, très visuellement tout le récit, l'île, ses habitants, la moiteur du Pacifique...

 

Et puis bien sûr, comme toujours avec Morpurgo, c'est un récit sur un lien fort entre deux personnes, lien qui s'établit difficilement et progressivement. Une fin qui m'a fait tirer une larme, tout en proposant une vision positive de la vie. Je n'arrive pas à comprendre comment chacun des romans de cet auteur réussit à me faire couler une larme systématiquement. Et ce n'est pas forcément de la tristesse (quoique).

 

Lorsque l'autre habitant de l'île raconte son histoire, je n'ai pu m'empêcher de penser au Pays des cerisiers, un superbe manga, que j'ai envie de relire.

 

En savoir plus : le site de l'auteur, les avis d'Emmyne, Lael et Lilibook.

Ce livre est disponible en version audio.

 

challenge carnet de voyage

Récit de fiction, entrant dans le challenge Récit et Carnet de voyage

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Pré-ados
commenter cet article
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 08:00

Titre : Les zinzins de l'assiettehttp://www.decitre.fr/gi/92/9782211205092FS.gif

Auteur : Audren

Editeur : Ecole des loisirs

Pour les apprentis cuistos et les gourmands

 

Quatre frères, de quatre pères différents avec une maman toujours très fatiguée et très féministe. Les deux ne font pas bon ménage quand il s'agit de passer en cuisine et les repas sont plus déprimants les uns que les autres. Alors les garçons vont acheter un livre de cuisine et se mettre au boulot. Tout irait pour le mieux, si pour pimenter le quotidien, un bel islandais ne faisait pas chavirer le coeur de leur mère.

 

Un début prometteur, des mômes attachants, une histoire bien construite. la mère est un peu caricatural, mais peu importe. Par contre j'ai trouvé la dernière partie du récit un peu décevante. Les gamins jouant aux psys pour permettre à leur mère d'avoir un nouveau copain, bof bof.

C'est un livre qui montre que la cuisine est à portée de main (enfin les recettes avec 1 étoile, pour les autres, faut grandir un peu) mais jamais sans risque (intoxication alimentaire, incendie, etc). Avec un peu d'entraînement les différents plats qui défilent font saliver.

 

Une écriture simple, des chapitres courts et rythmés, beaucoup de dialogues et quelques très bons mots.

 

En savoir plus : le site de l'auteur.

Un autre roman d'Audren déjà présenté ici : Mauvais élève !

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Pré-ados
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 08:00

Titre : Fablehaven - tome 2 et 3http://images.wikia.com/fablehaven/images/6/6e/Fablehaven_books.jpg

Auteur : Brandon Mull

Editeur : Nathan

Pour les amateurs de dragons, fées, sorcières...

 

Mon avis sur le tome 1. Je ne vous spoilerai pas les tomes 2 et 3, mais je pars du principe que vous connaissez déjà la série si vous lisez cette chronique.

 

Cela fait un an que Kendra et Seth connaissent l'existance de Fablehaven. L'année scolaire touche à sa fin quand brusquement Kendra découvre la présence d'une ignoble créature parmi ses camarades de classe. Le danger semble se rapprocher d'eux et le sanctuaire est de plus en plus mis à mal. A tel point que les grands-parents ont fait venir des experts pour les aider, prenant le risque d'introduire un traitre parmi eux.

 

Je suis fan, c'est définitif, surtout après la lecture du tome 3, dont l'écriture est vraiment maîtrisée, avec des pointes d'humour discrètes et une action présente dès le début du récit.

C'est deux tomes semblent former une unité car ils se déroulent pendant le même été. Reste à savoir ce qui nous attend dans le tome 4 qui sort aujourd'hui.

 

La galerie des personnages s'enrichit de façon très intéressante avec des spécialistes, des traîtres, des héros, des beaux-gosses. Ils sont toujours un peu caricaturaux, mais au final l'auteur en joue et laisse planer le doute jusqu'à la dernière minute concernant le(s) traitre(s). Un climat de paranoïa s'installe dans le sanctuaire. Et puis Kendra perd un peu de son importance et Seth va quitter le rôle de l'éternel petit frère maladroit.

 

Une série que je recommande à tout le monde.

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Ado
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 08:00

Titre : Sans la télé

Auteur : Guillaume Guéraud

Editeur : Rouergue - doAdo

Pour ceux qui grandissent tant bien que mal et qui aiment le ciné

 

A la maison il n'y a pas la télé, alors Guillaume (auteur et narrateur) râle et peste et s'énerve. Alors sa mère l'emmène avec elle au cinéma, non pas pour lui montrer des films pour lui, mais pour voir les films qu'elle aime sans avoir à trouver de baby-sitter. C'est le début d'une longue histoire d'amour entre le garçon et le cinéma. Des films se retrouvent inextricablement lié à des souvenirs de son enfance et de son adolescence, comme sa première petite copine, son oncle communiste, des matchs de foot, la vie dans la banlieue de Bordeaux.

 

Ce roman a été pas mal chroniqué sur le net, toujours de façon favorable. Mais je suis surprise que tout le monde n'y voit qu'une ode au cinéma. C'est aussi (surtout) un jeune qui grandit, qui se pose des questions et qui en voit dans le cinéma un réconfort, des réponses mais aussi des questions.

Je craignais que ce roman soit incompréhensible sans une bonne culture cinématographique, mais du coup, ce n'est pas le cas, puisque l'intérêt est surtout dans la fabrication de souvenirs et le fait d'avancer dans la vie avec ce qu'on a sous la main.

Certains passages sont vraiment drôles, d'autres crus ou sensibles.

 

Chaque chapitre se conclut avec un extrait du film ou d'un des films évoqué juste avant. Alors j'ai maintenant terriblement envie de voir La Belle et la Bête de Jean Cocteau, Fanfan la Tulipe et Les Sept Samouraï d'Akira Kurosawa (oui oui, il ne parle pas de ce film mais de Kagemusha, qui me semble vraiment trop compliqué et trop long pour moi). Mais j'ai surtout envie de me plonger dans ces vieux films que tout le monde connait mais que peu (de mon âge) ont vu, de retourner au cinéma, bref d'avoir une petite culture cinématographique.

 

En savoir plus : l'avis de Gawou, petite noisette et surtout XL qui m'a motivé à le lire cette semaine et qui propose la liste des films évoqués.

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Ado
commenter cet article

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).