Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 07:00

Titre : Isayamahttp://www.decitre.fr/gi/41/9782745925541FS.gif

Auteur : Pierre Bottero

Illustrateur : Jean-Louis Thouard

Editeur : Milan jeunesse

Pour ceux qui commencent à lire tout seul, pour ceux qui aiment les longues histoires avant de se coucher, pour ceux qui rêvent d'alpinisme et d'Asie.

 

Kwaï vit dans un petit village au pied de la majestueuse montagne Isayama, le seul endroit où les hommes ne sont pas allés. Alors que les caravanes se succèdent en vain, Kwaï rêve d'être le premier homme à atteindre son sommet.

 

Voici la première histoire que je lis, écrite par Pierre Botterro.C'est un très beau récit initiatique dans lequel le jeune héros va avec patience réunir les qualités nécessaires, selon sa grand-mère, pour escalader la montagne.

 

Les illustrations sont magnifiques et le format grandiose ainsi que la qualité du papier en fond un très beau livre.

 

Et puis j'aime ce qui pourrait être la moral de ce conte, le détail qui permet à Kwaï d'atteindre son objectif.

 

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/zoom_planche_bd/1/4/5/9782745925541_2.jpg

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 07:00

Titre : Au pays des manga avec mon filshttp://img.over-blog.com/178x300/1/83/30/54/litterature-de-voyage/au-pays-des-mangas.jpg

Auteur : Peter Carey

Editeur : Hoëbeke

Dès qu'on sait lire des mangas et qu'on a un peu de connaissance sur le Japon

 

Peter Carey, en bon père attentionné, surveille les lectures de son fils. Ce qui l'arrange bien puisque le Japon est un pays qu'il aime et il accroche vite avec les mangas. Alors pour en savoir plus il propose de partir avec son fils pour le Japon, sur les traces des mangas. Mais ce n'est pas si facile de comprendre cet univers quand on n'est pas japonais.

 

L'auteur est absolument passionnant et complètement cinglé. Mais un gentil cinglé, comme on sait si bien l'être chez moi. En fait, il pourrait correspondre à l'une des définitions d'un otaku qu'il propose. Il se lance sur la piste des mangas et entreprend d'essayer de tout savoir, de tout comprendre, de la fabrication d'un sabre au lancement d'un manga, en passant par les anime et l'édition de guide officiel.

Mais à vouloir tout savoir, il se rend compte qu'il ne sait rien. Tandis que son fils est à l'aise, comprenant ce qu'il faut, faisant confiance à un ami rencontré sur le net pour le reste.

 

Et comme Peter Carey est un auteur connu et traduit au Japon, il se voit ouvrir des portes incroyables et ce sont des interviews hallucinantes qu'il va réaliser. L'occasion de découvrir la face cachée de Gundam (et de supposer qu'il en va de même pour de nombreux autres mangas) mais aussi les massacres commis pendant la deuxième guerre mondiale, l'art de fabriquer un sabr. Il va même jusqu'à décortiquer scène par scène le dessin animé Totor o (passage très intéressant d'ailleurs).

 

http://www.voyage-au-japon.fr/wp-content/uploads/2010/02/anime-totoro.jpg

J'ai adoré, j'ai beaucoup appris mais je me suis aussi bien amusée. Un carnet de voyage pas comme les autres auquel il manque un peu plus de Japon au final, car on y parle quasiment que de manga.

 

A lire : l'avis de Choco (qui a lancé le challenge In the Mood for Japan).

 

http://img.over-blog.com/200x200/1/83/30/54/Logos/challenge-In-the-mood-for-Japan.jpg

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 07:00

Titre : La traverséehttp://www.seuil.com/images/couv/b/9782020975858.jpg

Auteur : Marjolijn Hof

Editeur : Seuil Jeunesse

A lire dès 10 ans si on aime les histoires de fantômes, le camping ou simplement les voyages.

 

Régulièrement le nouvel amoureux de la maman de Margot emménage avec elles. Mais le nouveau, Bjarni, est Islandais et les emmène toutes les deux dans son pays, à la découverte des espaces sauvages.

Sauf que rapidement entre Bjarni et la maman rien ne va plus, alors que Margot passe des vacances formidables.

 

Voici un livre qui se distingue du lot. En général on nous présente des enfants qui n'aiment pas le nouveau conjoint de l'un de leur parents. Ils font tout pour le faire sortir de leur vie avant de le trouver génial.

Sauf que ce coup-ci c'est l'inverse. Margot aime beaucoup Bjarni. Et plus elle le trouve génial, plus elle se rend compte qu'entre lui et sa mère ça ne marche pas du tout.

 

Margot grandit. Et ce livre nous montre qu'un jour on découvre que notre maman n'est pas la plus formidable du monde et qu'elle peut même être la plus idiote de toute. Et on découvre que certains adultes peuvent devenir des amis, même si notre mère le trouve nul.

 

L'ensemble est sensible, drôle et émouvant. L'Islande est magnifique. Et dans ce décor grandiose, une petite fille grandit en écoutant une terrible saga locale.

 

J'avais déjà beaucoup apprécié "une petite chance" du même auteur. Et puis ce n'est pas tous les jours qu'une maison d'édition prend la peine de traduire un auteur néerlandais...

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 07:00

Titre : Bakumanhttp://www.manga-news.com/public/images/series/bakuman-jp-01.jpg

Auteur : Tsugumi Ohba

Dessinateur : Takeshi Obata

Editeur : Kana

Série en cours, 9 volumes au Japon, 3 en France

Pour les accros du manga, ceux qui aiment dessiner, ceux qui aiment le romantisme dans ce monde de brut, mais surtout pour tous ceux qui ont plus de 14 ans et ont donc eu à réfléchir à la question "tu veux faire quoi dans la vie ?"

 

Takagi écrit des scénarios et rêve de devenir mangaka. Alors il tente de convaincre Mashiro qui possède un don pour le dessin de s'associer à lui. Il n'hésite pas pour cela à utiliser la corde sensible de l'amour.

 

J'aime beaucoup le style graphique et la curiosité aidant je voulais absolument lire ce manga. Mais je craignais de tomber dans un univers réservé aux connaisseurs. Alors bien sûr, c'est plus sympa quand on connaît "Ashita no Joe", mais ce n'est pas indispensable. Et puis ce n'est pas uniquement un univers masculin, car les héros étant ados, si leur avenir les préoccupe, les filles se préoccupent d'eux, c'est deux beaux garçons intelligents.

 

Au fil des pages on découvre un monde incroyable, mais surtout on s'attache à ses deux ados rêveurs et déterminés. On ne tombe à aucun moment dans le documentaire et c'est bien l'accomplissement d'un rêve qui se déroule au fil des pages, avec la vie quotidienne, la famille, les amis et bien sûr les contraintes extérieurs.

 

J'ai vraiment accroché et j'ai maintenant hâte de connaître la suite.

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 07:00

Titre : Rendez-vous à la Datchahttp://idata.over-blog.com/3/39/03/61/ARCHIFILLES_RDV-DATCHA-2.jpg

Auteur : Marie Bertherat

Editeur : l'Archipel

 

Le 7 juillet 1977, Mouchka va avoir 14 ans. Tant de chiffres sept annonce un été unique. Ce qui ne fait que ce confirmer par sa rencontre avec le séduisant Gabriel (7 lettres). C'est aussi l'été durant lequel elle va découvrir la jeunesse de sa mère en URSS, via son journal intime.

Pour Gabriel cet été marque aussi un tournant. Son père, qui a quitté la maison 7 ans plus tôt, vient de mourir en Afrique. Et il décide d'enfin connaître la vérité sur ce grand absent de sa vie.

 

Un super roman qui permet de découvrir l'URSS, mais aussi Noureev (l'un des plus grands danseurs). A cette histoire s'ajoute celle de Mouchka et celle de Gabriel. Trois voix donc pour un seul roman, trois personnages tour à tour narrateur.

 

A la couverture, mais aussi à la lecture de la quatrième de couverture, je pensais tomber sur une histoire d'amour déguisée en polar. Mais pas du tout. Il y a bien une petite enquête, mais c'est avant tout des moments d'amitié, d'amour naissant et de courage qui défilent sous nos yeux.

 

L'ambiance est vraiment subtilement installée et je n'avais aucun mal à me sentir aux côtés de Mouchka, tandis qu'elle était allongée sur son lit, à lire le journal de sa mère en écoutant Hotel California. Je ne connais pas bien le quartier de Montparnasse où vivent Gabriel et Mouchka, mais j'avais quand même l'impression de m'y retrouver, de voir le restaurant la Datcha ou la boutique Le Grenier à rêves.

 

C'est donc une belle histoire d'amour, avec une découverte de la vie en URSS et des personnages attachants. Si vous doutez, aller lire l'avis d'Emmyne, tout aussi positif.

 

Ce roman a un blog où vous pouvez lire le début du livre. Et si vous voulez en savoir plus sur l'auteur, c'est ici.

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 07:00

Titre : La harpehttp://www.decitre.fr/gi/49/9782081236349FS.gif

Editeur : Rémi Courgeon

Editeur : Les albums du Père Castor

Pour tous ceux qui sont en âge de prendre leur premier cours de musique.

 

Louise se trouve banale. Mais lorsqu'elle emmènage dans une nouvelle maison, elle découvre dans le grenier, une harpe. Juste comme ça, pour voir, elle tente de sortir un son de l'instrument. Au même moment, elle découvre dans le miroir que grâce à la harpe elle ne ressemble plus du tout à une fille banale.

Commence alors pour elle des cours de musique.

 

J'ai ouvert ce livre pour la curiosité que la musique a systématiquement sur moi. Les illustrations simples nous portent d'une page à l'autre tandis que la banalité de la vie de Louise côtoie alors ce qui ressemble de plus en plus à un décor de cinéma italien (ça tombe bien, son actrice préférée est italienne).

 

Un livre qui donne envie de prendre des cours de musique, de voir un vieux film italien ou même pire, de boire un café enterrasse au coeur de Rome (plus précisément je dirais juste à côté du marché aux fleurs...)

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 07:00

Titre : Le journal d'Anatole Frot en Mongoliehttp://www.fleuruseditions.com/journal-d-anatole-frot-mongolie-4435-450-450.jpg

Auteur : Armandine Penna

Illustrateur : Heidi Jacquemoud

Editeur : Mango jeunesse

A lire dès 8 ans quand on rêve de grands voyages et de rencontres

 

Les parents d'Anatole décident de partir en Mongolie pour une dizaine de jours. Mais le jeune garçon aurait préféré les Etats-Unis ou au moins un endroit connaissant les jeux vidéos. Cependant en Mongolie aussi il y a des cow-boys et les journées passent vite quand on apprend à monter à cheval en toute liberté.

 

J'avais beaucoup apprécié "le journal de Victor au Vietnam" dans la même collection alors quand j'ai vu qu'il y en avait un sur la Mongolie, j'ai sauté dessus. L'auteur est différent mais l'esprit est le même. Le héros est un français comme n'importe lequel, d'une famille sans soucis. Quand on lui propose de partir en vacances loin de ses amis, il râle, comme tout ado qui se respecte.

 

En tenant son journal, il nous fait découvrir un pays, de nouvelles coutumes, des nouveaux plats tout en vidant ses pensées. Et c'est ce côté ado, injuste en apparence, râleur et amateur de grasse mat', qui donne un ton juste, sensible et surtout crédible à ce roman (comme au précédent que j'ai lu).

 

Et on ne se contente pas de découvrir le côté touristique et hyper culturel de la Mongolie.

 

Une collection vraiment sympa.

Partager cet article
Repost0

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).