Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 08:00

J'ai initialement publié cette chronique en juin 2010. Elle présente une initiative japonaise suite au grand tremblement de terre de Kobe en 1995. Vu les circonstances, c'est un album à découvrir, pour la douceur de son graphisme et la solidarité qui habite les personnages.

 

Titre : 1000 vents, 1000 violoncelleshttp://ecx.images-amazon.com/images/I/51AFFZIi21L._SL500_AA300_.jpg

Auteur : Hideko Ise

Editeur : Nobi Nobi


Un jeune garçon prend des cours de violoncelles quand il découvre qu'un grand concert se prépare. Il va alors s'entraîner sérieusement et se lier d'amitié avec une jeune fille de son âge et un vieux monsieur.


Je n'avais clairement pas été emballée par le premier ouvrage (Princesse Pivoine) de cette nouvelle maison d'édition qui surfe sur la mode japonaise. Mais là, cet album n'a strictement rien à voir. Le texte repose sur un évènement historique (le tremblement de terre de Kobe) et un concert auquel l'auteur a participé. On sent l'émotion qui habite certains personnages mais aussi la confiance en soit et l'aisance qui s'installent chez le jeune garçon. Car chaque personnage traverse un deuil, même sil n'est jamais nommé.

Les illustrations sont clairs et lumineuses. Loin du style manga. C'est d'ailleurs la couverture qui a attiré mon regard. Les dessins crayonnés sont complétés avec de la peinture pour un résultat surprenant et captivant.


Ce livre est vraiment à découvrir.

 

challenge album

Repost 0
Published by Tiphanya - dans 0 - 99 - albums
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 08:00

Certaines personnes ont le contact facile et rient de tout. D'autres nécessitent un peu de temps avant de se dérider et de se révéler captivantes. Catherine Domain fait partie du second groupe et j'avais à peine passé le seuil de sa librairie que j'ai eu la sensation qu'elle voulait me mettre à la porte. La vision des étagères croulantes de livres ne m'a pas aidée à me détendre. Depuis 1971, année d'ouverture de la librairie, Catherine Domain a réuni tellement d'ouvrages sur le thème du voyage au sens le plus large, qu'aujourd'hui chaque étagère accueille trois épaisseurs de livres. Ni plus, ni moins. Et je ne vous parle pas de la table totalement envahie, ni des cartons qui attendent d'être déballés sous le soleil de Hendaye.

Je n'avais pas l'impression de rencontrer une libraire, mais une archiviste qui compile tout sur toutes les destinations, une chercheuse qui accueille dans son antre des livres oubliés de tous, une solitaire qui protège amoureusement son trésor. Mais voilà, après quelques minutes de discussion, la chercheuse de livres anciens évoque les publications de l'année, l'archiviste me propose quelques titres pour préparer mes vacances d'été et je me sens à mon aise dans cette librairie aux trésors.

Le contact établie (j'ai eu la sensation d'avoir réussi un test dont j'ignorais tout), la libraire prend le dessus et se révèle infatigable et passionnante. Depuis 2006, la librairie se dédouble tous les étés et va bronzer à Hendaye (du 20 juin au 20 septembre). Depuis 2007, le prix Pierre Loti récompense un récit de voyage publié dans l'année. Et pour rythmer le tout, chaque premier mercredi du mois, si la pluie reste loin de Paris, les amateurs de voyages en cargo se rencontrent sur le pas de la porte pour rêver ensemble. Alors bien sûr Catherine Domain n'a pas le don de se dédoubler, elle, et voyage moins avec tout ça.

J'ai finalement vite oublié la raison de ma présence en ces lieux et j'ai eu l'impression de rendre visite à une amie que je ne verrai pas souvent. Ensemble nous avons évoqué tour à tour les îles Caïman, le courage des jeunes qui partent comme volontaires, la révolution tunisienne, son premier Mac. A demi mot je devine la difficulté de la vie de libraire, la passion pour son métier. Et puisque je suis là, je donne mon avis sur la chose, avoue ma bévue sur sa boutique. Contrairement à mes idées reçues, elle ne propose pas seulement de préparer vos prochaines vacances. Car avec une telle profusion d'ouvrages, Catherine Domain a des livres pour avant le voyage, mais aussi pendant et après. Des livres pour se souvenir et repartir.

D'ailleurs partir il a bien fallu que je le fasse, et c'est en se tutoyant que nous nous sommes saluées.

 

Librairie Ulysse

 

Se rendre à la librairie Ulysse, 26 rue Saint Louis en L'Île, Paris 4e.

Passer devant un chocolatier, deux fromagers et trois glaciers, continuer toujours tout droit, hop, c'est juste là, mais si, sous l'enseigne « Pays et voyages ». Jeter un œil à la vitrine, admirer un grand format sur les costumes créoles et se demander qui s'intéresse à la vie en France des tirailleurs sénégalais pendant la première guerre mondiale (j'ai la réponse si ça vous intéresse).

Sonner à la porte. En entrant, si vous avez un doute, lire l'affiche devant votre nez. Ici on ne fouille pas dans les étagères (tout pourrait tomber), mais on demande conseil. Se trouver une petite place, feuilleter les ouvrages proposés, en choisir un ou deux ou plus. Payer en espèce ou en chèque (on laisse dans le sac les chèques lire qui avantagent le lecteur et font perdre de l'argent aux libraires, idem pour la carte bancaire).

 

SL373982.JPG

En cas d'hésitations sur la date de votre visite, se souvenir que du 23 au 30 avril, la librairie fête ses 40 ans et offre 40% sur les livres (sauf le neuf).

Prendre note également que la librairie n'est ouverte que l'après-midi soit du mardi au vendredi de 14h à 20h et que toutes ces informations sont disponibles sur le site de la librairie. D'ailleurs on y trouve aussi la liste des nominés au Prix Pierre Loti.

 

Pour les amoureux du pays basque, c'est au 2 boulevard de la Mer à Hendaye que tout se passe.

Repost 0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 09:57

Titre : Monster High (tome 1)http://www.decitre.fr/gi/19/9782362310119FS.gif

Auteur : Lisi Harrison

Editeur : Castelmore

Pour les accros de la mode, les fans de Lady Gaga et/ou de films d'horreur

 

A la rentrée, il y a deux nouvelles au lycée, elles ont 15 ans et tentent chacune à leur façon de trouver leur place.

Frankie a été créé il y a 15 jours, elle est obligé d'utiliser une tonne de maquillage pour cacher sa peau verte, sans parler des foulards qui cachent ses boulons. Elle devient vite amie aevc Cléo, Lala, Claudine et Lagoona et a totalement craqué sur le beau Brett.

Melodie a quitté Beverly Hills en raison de son asthme. C'est pour elle un nouveau départ, car ici personne ne sait qu'avant elle avait un horrible nez bossu. Tout de suite elle craque pour le beau Jackson qui vit juste à côté de chez elle, se met à dos Cléo et trouvera une alliée surprenante en Bekka, petite copine de Brett.

 

Je tiens à m'excuser : oui je lis tout et n'importe quoi. Et oui j'aime ça. Donc en fait, non, je ne m'excuse pas.

 

Le résumé est compliqué, l'histoire semble tourner uniquement autour de "A aime B qui sort avec C mais aime D". Pourtant derrière des personnages monstrueux (dénommé RAD, c'est plus politiquement correct), ne se cachent que des ados, avec des problèmes d'ados. Il faut avoir le style qui va pour fréquenter telle ou telle personne. Il faut choisir entre les copines et les copains, il faut choisir entre les copines et sa propre opinion.

Et celle qui va se poser le plus de questions, c'est Frankie, très idéaliste comme jeune fille. 

 

Alors bien sûr, on devine pas mal de chose avant les personnages, notamment grâce à leur prénom ou nom. Mais il y a certaines petites trouvailles bien trouvé comme Clawdine (claw = griffe), il y a du suspens car un des RAD ne sait pas qu'il est un RAD. Il y a aussi des passages très drôles comme la séance d'UV.

 

Le seul vrai reproche que j'ai contre ce roman, ce sont les deux premiers chapitres. Ils sont bourrés de référence à des marques, des séries, des fringues, du vernis, etc. Frankie est présentée comme superficielle et totalement inintéressante (ce qu'elle n'est pas, la suite le montre). On sent bien que derrière ce roman se cache le mastodonte Mattel qui devait avoir un certain nombre de produits à caser pour atteindre son quota publicitaire. Heureusement ça se calme sérieusement ensuite.

 

Une lecture pour les collégiennes surtout, mais aussi pour les accros des magazines de mode et de Gossip Girls, pour les romantiques à la pointe de la mode.

Le tome 2 est prévue pour cet été et malheureusement le tome 1 ne se suffit absolument pas à lui-même.

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Ado
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 08:00

Des mangas dans des genres très différents aujourd'hui et surtout pour des lecteurs d'âge différent.

 

Pour les plus grands :

Maiwai - Minetaro Mochizuki - Pika Graphic http://www.manga-news.com/public/images/series/.mai-wai-1-pika_m.jpg

Série en 11 volumes, 3 de disponible en France, je n'ai lu que le tome 1

Funako Yamato a 15 ans, est championne d'art martiaux, vit avec son père dans la maison de son gradn-père. Elle essaye d'être la plus forte en tout, comme lui a demandé sa mère avant de mourir.

Katô se présente comme étant un marin pêcheur mais a un look de voyou. Il vient s'installer pour quelqu'un temps dans la maison de Funako. Mais son arrivée provoque le cambriolage de la maison.

Un manga très bizarre dont j'aime beaucoup le style graphique. Pour l'histoire, le tome 1 sert vraiment à la mise en place. On se doute qu'il sera question de pirates et de chasse au trésor, mais c'est tout. A réserver aux adultes qui ont un bon sens de l'humour décallé.

 

 

Pour les collégiens :

http://www.manga-news.com/public/images/vols/.nekoten5_m.jpgNekoten ! - Yûji Iwahara - asuka

Série en 5 volumes, terminée, j'ai lu les deux premiers tomes

Yumi entre en seconde dans un lycée qu'elle a choisit pour une seule raison : elle peut y aller avec son chat. Mais dès le premier jour elle comprend que cette école a un secret gardé par six élèves et leurs chats respectifs. Ils ont tous un don et peuvent communiquer avec les chats. Leur rôle est de protéger le monde du roi des monstres.

Une collégienne mignonne, timide et pas très futée, des élèves super forts, super doués, super beaux, des chats qui n'ont pas leur langue dans leur poche et des méchants très méchants placés sous le signe de l'araigné, du loup ou du renard. Il faut ajouter des scènes de baston, une bonne dose de fantastique et on obtient une série pas mal du tout à ma grande surprise.

Et puis il n'y a que 5 tomes, donc je les lirais tous très rapidement.

 

 

Letter Bee - Hiroyuki Asada - Kanahttp://www.manga-news.com/public/images/vols/.letter-bee-1_m.jpg

Série en cours, 11 volumes au Japon, j'ai lu les deux premiers tomes

L'Amberground est un univers hostile où la nuit règne en permanence et où de terribles insectes géants menacent les voyageurs. Pourtant les Letter Bees vont partout, inlassablement, pour remplir leur mission : livrer le courrier.

Gauche est Letter Bee, son quotidien est bouleversé lorsqu'il découvre que son prochain colis est en fait un petit garçon nommé Lag.

Voici une autre série parfaite pour les collégiens, mais à réserver tout de même à ceux qui ont l'habitude du manga. L'univers est dense et intéressant et on ne le découvre que petit à petit. Les créatures sont nombreuses et surprenantes permettant des scènes de bastons d'un genre nouveau. Car l'élément moteur des Letter Bees, ainsi que la seule arme fonctionnant sur les terribles monstres est "le coeur", c'est à dire les émotions qui se cachent dans chacun.

Une série très intéressante et prometteuse pour la suite. Je trouve juste que le rythme est plutôt lent et donc il ne se passe pas grand chose dans chaque tome.

A lire : l'avis de Bouma.

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Manga - BD
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 08:00

Titre : Fablehaven, tome 4, le temple des dragonshttp://www.decitre.fr/gi/61/9782092525661FS.gif

Auteur : Brandon Mull

Editeur : Nathan

Pour tous les fans de la série, pour les autres, voir mon premier billet.

 

Alors que les vacances de Noël sont sur le point de commencer, Kendra et Seth se retrouvent attirer dans les mailles de l'Etoile du Soir. Ils ne sont plus en sécurité chez leurs parents et rejoignent donc rapidement Fablehaven.

Mais la famille Sorenson et leurs amis vont devoir prendre une décision : attendre ou prendre les devants face aux menaces les entourant. Difficile de faire le bon choix quand n'importe qui peut être un traître.

 

J'ai eu beaucoup de mal à vous écrire ce mini résumé car ce tome est riche en aventure et rebondissement. Il est plus rythmé que les précédents et le lecteur n'est pas au bout de ses surprises.

On croise de nouvelles créatures et les dragons sont rapidement au centre de l'attention (au grand bonheur de Seth). Le frère et la soeur interviennent dans une vraie complémentarité. On est loin du premier tome où Seth était le trouble-fête maladroit et trop curieux. Et je pense que ce duo est très intéressant car chacun a ses forces et ses faiblesses, évitant un seul héros trop stéréotypé.

 

Une série qui se bonifie avec le temps, dommage de devoir attendre pour découvrir la suite. Et j'aime beaucoup la couverture qui donne le ton du tome sans rien réveler comme toujours.

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Ado
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 08:00

Titre : Devinez-moi !http://www.decitre.fr/gi/71/9782355041471FS.gif

Illustratrice : Judith Gueyfier

Editeur : Rue du monde

 

185 devinettes, regroupées par thème ou par région.

 

En Afrique la devinette est considérée comme une gymnastique de l'esprit. Ainsi avant une séance de contes, en guise d'échauffement, on échange des devinettes. D'ailleurs les seules présentées dans ce livre que je connaissais déjà sont originaire de l'Afrique sub-saharienne.

 

"quel animal a des peintures de guerre jaune sur le visage ?"

 

Par contre il vaut mieux ne pas les choisir au hasard car je n'ai toujours pas compris certaines d'entre elles. D'autres semblent avoir subi une petite transformation pour être plus "compréhensible" et perdent ainsi le double sens culture qui se cachait derrière. Mais dans l'ensemble elles sont très bien trouvé.

 

"si tu le mords, il te mords"

 

Par contre les illustrations qui les accompagnent sont magnifiques et évoquent souvent un carnet de voyage plus qu'un album jeunesse. Et puis toutes les réponses se cachent dans la page sous forme de dessin, un bon moyen de se donner des indices.

 

Les originaux sont actuellement présentés dans une exposition-vente sur Paris, à la librairie Du vent dans les pages.

 

En savoir plus : le site de l'illustratrice

Repost 0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 08:00

Ponctuelle, avec un look qui sent bon l'iode et les embruns, Claire Gratias a rejoint la capitale le temps d'un week-end pour rencontrer son éditeur et ses lecteurs parisiens. Tandis que l'air de la librairie Du vent dans les Pages vibre du stress des journalistes du collège du quartier, elle s'installe et sort son stylo. Les dédicaces commencent, rapidement interrompu par l'interview mené par les-dits journalistes. Ils ont 13 ans ou presque, ont lu plusieurs de ses romans, ont préparé une longue liste de questions. L'ancienne prof de français joue le jeu avec patience et humour.

Les thèmes de ses romans conduisent la discussion, son voyage à Berlin avant la chute du mur et bien avant d'envisager d'en faire un roman, sa préférence pour le Moyen Âge, son goût pour la musique et l'écriture bien sûr. Au cœur de cette rencontre, l'écriture apparaît comme une nécessité mais aussi comme une évidence.

Car Claire Gratias lit et écrit depuis qu'on lui en a donné les moyens. C'est d'ailleurs son conseil pour nos apprentis journalistes qui se rêvent auteurs : lire et écrire. Écrire surtout. Écrire sur tout. Avec une dizaine de livres publiés et des goûts de lectures très éclectiques, Claire Gratias s'est essayé au conte, à la poésie, au roman noir, au polar, à la science-fiction. Pour compléter ces expériences, elle travaille actuellement avec Sylvie Serprix, l'illustratrice qui a réalisé Le roi sans terre paru il y a quelques mois. Cette dernière cherchait un auteur pour une histoire autour de la lecture justement.

Elle sourit beaucoup Claire Gratias, accorde son attention à chacun, commente tel ou tel livre, répond à une énième question apparue brusquement dans l'esprit des journalistes du jour. Puis l'effervescence retombe, la librairie retrouve son calme, la journée touche à sa fin. Et discrètement mais chaleureusement, chacun reprend sa route.

 

claire-gratias.JPG

 

Lire un roman de Claire Gratias :

- Le signe de K1, et si le monde finissait noyer... en 2 tomes

- Opération "Maurice", que faire quand on reçoit la visite d'un soi-même adulte ? Idéal pour une première lecture

- Une sonate pour Rudy, histoire de violence quotidienne, coup de coeur des jeunes du club lecture que j'anime

- Le passager de l'orage, frisson dans une vieille maison hantée

- Breaking the wall, trio amoureux dans l'Allemagne coupée en deux. A réserver aux bons lecteurs.

Mais aussi :

- Une porte sur demain

- L'incroyable voyage de Simon

 

http://www.decitre.fr/gi/60/9782748511260FS.gif

Repost 0

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).