Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 15:06

http://toutelaculture.com/wp-content/uploads/2012/02/laffaire-matisse.jpgVoici un roman que j'aurai bien lu, mais ni plus ni moins que la centaine (au minimum, restons modeste) qui attend déjà. Du coup c'est Reine-Marie qui vous en parle.

 

L'affaire Matisse, Georgia BRAGG  Ecole des loisirs (Neuf)
   Matisse vit dans une famille de joyeux déjantés. Quelquefois, elle lui fait honte, comme lorsque son père traîne par les rues un énorme barbecue brinqueballant, pour proposer ses services comme cuisinier dans les différentes fêtes du quartier. Mais la mère de Matisse a réussi à lui transmettre sa passion, la peinture. Et quand il se trouve dans le musée où elle travaille, devant un vrai Matisse, il lui prend l'envie folle de substituer sa copie à l'original...Il finira par culpabiliser lorsque Pierre Matisse(le fils du peintre) évoquera le tableau préféré de son père, le portrait que ce dernier a fait de lui.
Une histoire sympathique et pleine de rebondissements, mais parfois peu crédible...

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 11:10

http://www.manga-news.com/public/images/series/lollipop_01.jpgUne série en 7 tomes à la couverture acidulée, voilà de quoi se remotiver au milieu d'une (trop) longue année de master.

Lollipop suit Madoka lorsqu'elle se retrouve à vivre seule. Ses parents viennent de gagner au loto et quittent Tokyo pour réaliser leur rêve. Makoda reste en arrière pour finir le lycée et se retrouve à loger dans l'annexe d'une jolie propriété. Elle fait la connaissance du fils de la famille Tomoyo qui voit d'un très mauvais œil son arrivée. Et rapidement elle découvre que le lycéen dont toutes les filles rêvent vit à quelques pas de chez elle.

 

De l'amour donc, mais aussi des liens familiaux compliqués, des quiproquo. C'est léger, très attendue(en fait maintenant que j'ai compris la base des shojo, je connais la fin à chaque fois, alors la tentative de suspens m'énerve et les tourments amoureux me semblent faux). Il y a quelques surprises tout de même comme le lien entre Tomoyo et sa mère, le personnage de la grand-mère du beau gosse. Ainsi que le simple fait que les deux derniers tomes se déroulent plus d'un an après le reste de la série.

 

J'ai eu beaucoup de mal avec le graphisme car il y a une véritable différence entre la douceur pétillante des couvertures et la banalité des illustrations de l'histoire. Cela fait longtemps que je n'ai pas eu de coup de cœur pour un manga girly et je devrais peut-être me replonger dans Lovely Compler (mon dernier gros coup de cœur même si ça date de quelques années déjà).

 

Lollipop - Ricaco Iketani - Decourt/Akata

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 08:00

Voici un titre trompeur car ce n'est pas vraiment une astuce pour suivre toute l'actualité geek que je souhaite vous présenter, mais mon pire cauchemar, pardon, l'actualité des jeux vidéos.

 

http://canardpc.com/img/couv/couv_Canard_PC_167.jpgCanard PC est donc mon pire cauchemar LE magazine préféré de mon namoureux. En fait c'est le seul qu'il lit, qu'il dévore lors de sa sortie, qu'il relit un peu plus tard, qu'il utilise comme référence, bref qui fonde une partie de sa culture geek / jeux vidéos / PC. Difficile de vivre avec lui et d'y échapper. J'ai même déjà lu plus d'un article.

 

Reprenons depuis le début. Canard PC décortique les sorties de jeux pour PC avec beaucoup d'humour. Imaginez être payé pour jouer toute la journée (enfin, en gardant quelques heures pour taper un article quand même). En début de magazine se trouvent des dépêches, des news, concernant parfois de façon obscure l'univers des PC. C'est là que régulièrement on parle de tricot (véridique), mais aussi un peu de cuisine (avec recette complète!), de jeux de société et surtout de beaucoup d'autres choses. C'est là que mon namoureux m'a montré une étude sur les différentes liseuses pour me permettre de choisir celle de mes rêves. Les dernières pages me sont totalement incompréhensibles et veulent donner les clés de la réussite à tous ceux qui veulent monter leur propre PC (acheter des pièces par-ci par-là, bidouiller et hop, un écran qui s'allume).

 

http://bloghost.hautetfort.com/media/00/01/973805315.jpgJe ne présente pas ce magazine uniquement pour remplir mon blog, m'attirer des nouveaux lecteurs ou participer au challenge geek. Enfin si c'est à cause du challenge geek que je vous en parle (et un peu en raison de ma dernière lecture, qui ne devrait pas vous intéresser plus, sur la construction du discours sur l'« illettrisme »). Mais surtout, le dernier numéro est sorti il y a peu de temps et donc je voulais partager avec vous, cet événement trop fréquent et tragique. A chaque nouvelle publication, mon namoureux se transforme en fantôme (ou en otaku gravement atteint), déambulant dans la rue et dans l'appartement son magazine à la main, ne parlant qu'en demi-phrase (ne parlant qu'à son magazine ?), oubliant la présence de sa formidable chérie et de son intrépide fille. C'est dangereux (ma fille pourrait se faire mal, hurler à la mort, il ne s'en rendrait pas compte) ! C'est lassant (essayer de poser des questions sur le menu du soir à quelqu'un qui ne vous écoute pas) ! C'est contagieux (petit à petit, je me retrouve à comprendre de quoi il parle, à ouvrir spontanément de vieux magazines, non pour les jeux vidéos mais pour des questions sur les droits d'auteur par exemple) !

 

D'un point de vue féminin, Canard PC peut être envisager comme un accessoire (à poser sur la table d'un café pour attirer le mâle geek (oups le mâle geek n'est pas dans le café mais sur son pc)) ou comme LE dictionnaire qui pourrait vous donner un peu de conversation à une soirée entre copains fan de jeux vidéos (acheter le tout dernier, apprenez par cœur un article et vous devriez pouvoir devenir la reine de la soirée) ou simplement pour comprendre celui qui partage votre vie.

 

Bon sur ces sages paroles, je retourne jouer à Assassin's Creed II et quand j'aurai enfin tuer Emilio je vous raconterai que finalement ce n'est pas si mal que ça comme jeu...


http://static.jvn.com/files/data/media/5f/5f93/5f93f1e1ba-assassins-creed-ii-pc-54366.jpg

Partager cet article
Repost0
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 11:43

http://i48.tinypic.com/2lsckt0.jpgJ'ai découvert les Chevaliers d’Émeraude pendant les semaines de ma grossesse où j'étais clouée au lit. Et je n'arrive pas à savoir si ma lecture a été interrompue par la naissance de ma fille ou par l'absence du tome suivant à la bibliothèque. Quoiqu'il en soit, la suite ne m'a pas vraiment manquée car l'auteur a le talent pour se compliquer la vie et prolonger inutilement l'intrigue.

Mais j'y avais trouvé un certain potentiel de départ et je me suis donc montrée curieuse envers la dernière publication du même auteur (Anne Robillard). Grossière erreur, du à ma grande capacité à ne lire qu'en diagonal et à passer juste à côté d'une information capitale.

 

Son nouveau roman, intitulé Qui est Terra Wilder ? est une nouveauté française, mais un vieux truc québécois (publié en 2006 chez eux). C'est le premier tome d'une nouvelle série (pffffff). Mais il peut tellement se lire tout seul que l'éditeur tente de vous appâter avec les premières pages du second tome. Mais surtout, surtout, aucune chance de voir Anne Robillard progresser en tant qu'auteur puisque c'est le tout premier roman qu'elle a écrit. Et ça se ressent terriblement. C'est brouillon et confus. On y retrouve tous les fantasmes stéréotypés des adolescentes aussi bien dans la création de l'univers (les chevaliers de la table ronde obéissant à l'art de la galanterie) que dans la description des personnages (des hommes d'une quarantaine d'année qui découvrent l'amour via le coup de foudre, pleurent enfermés dans les toilettes mais aussi des amis à la vie à la mort). J'ai été surprise de lire sur le site internet de l'auteur que l'histoire lui est apparu en rêve et qu'au départ son éditeur ne voulait pas le publier (puis mon côté mesquin a trouvé tout ça très cohérent avec mon ressenti face au récit).

 

D'un autre côté, c'est le roman le plus riche (malgré des mots manquant par-ci par-là) qui m'ait été donné de lire depuis très longtemps. On y croise la NASA, l'armée des États-Unis (j'ai oublié de préciser que l'histoire se déroule au Canada), des soldats romains ayant crucifiés Jésus, des chevaliers de la table ronde, des joueurs de Donjons et Dragons, des lycéens réputés pour être de vrais terreurs (mais un seul semble être un vrai « méchant » ou alors moi aussi j'étais une terreur), un ange, des amérindiens avec leur chaman, une prof d'anglais, des réincarnations, un guérisseur envoyé par Dieu, un prof de philo qui proclame une philosophie de vie (et non de la philosophie comme Socrate), des télépathes, un sorcier qui joue aux échecs avec un magicien (sauf que les pions sont des humains). Plus j'avais dans ma lecture, plus j'étais effarée par le grand n'importe quoi qui se déroulait sous mes yeux.

 

Tout le monde ne partageant pas mon avis, vous trouverez des avis positifs sur la toile, mais j'ai eu tellement de mal à finir ce roman (je n'ai cessé d'alterner entre le laisser tomber (dans la poubelle) et poursuivre pour savoir jusqu'où l'auteur irait), que je n'ai pas le courage de remettre la main dessus pour vous.

 

Pour compenser, je me suis lancée dans Wild, en anglais (les droits ont été acheté pour la France, mais...), primé par Oprah Winfrey. Un roman pour adulte le long du Pacifique, au cœur des montagnes américaines.

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 08:00

http://bloghost.hautetfort.com/media/02/02/3456583385.jpgJe ne suis pas encore totalement convaincue que m'inscrire au challenge geek alors que je croule sous le boulot en permanence ait été la meilleure idée que j'ai eu en ce début d'année. Ayant l'espoir fou de réussir à développer un peu plus mes deux blogs, je me sens donc investie (j'adore les grandes formules toutes faites) du devoir de lire, jouer et regarder des films pour entretenir ce challenge et donc mon blog. Mais pendant ce temps...

 

Alors après un re-revisionnage du film Star Trek, j'ai tenté ma chance dans l'univers florentin d'Assassin's Creed II (sur PC). Acheté par mon namoureux suite à mon coup de foudre pour la campagne publicitaire (jetez un œil à cette vidéo), je devais bien au moins essayer de faire mettre un pied devant l'autre à Desmond Miles, le personnage que le joueur incarne.

 

http://mycheats.1up.com/view/imageraw/70788/assassin_s_creed_ii.jpg

Côté contexte, je dois avouer que commencer par le deuxième jeu n'est pas l'idéal. En gros il existe des machines permettant de découvrir la mémoire génétique d'une personne. Desmond compte dans ses ancêtres un jeune maître assassin à l'époque de la troisième Croisade (thème du premier volet du jeu) et un jeune italien volage (thème du second volet). Ainsi le joueur remonte le temps et... Pour le reste, wikipedia propose une longue description, moi je me garde le plaisir d'en découvrir plus (ou non) au fil du jeu. Le principe du jeu est simple : accomplir différentes missions comme donner une bonne correction à l'homme qui a brisé le coeur de votre petite soeur.

 

Je vous en parle maintenant alors que je n'ai pas dépassé le stade du tutoriel pour deux raisons. La première est que j'ai de grands doutes sur ma capacité à finir le jeu. En dehors de Tetrix sur game boy et Aladdin sur MegaDrive, je n'ai pas beaucoup de sujet de fierté en jeux vidéos. Je me doute que l'idéal pour parler d'un jeu est de l'avoir fini, mais après tout, vous êtes sur un blog de lectures, alors je me permets quelques liberté. La deuxième raison est que j'ai arrêté de jouer hier sur une déclaration tonitruante comme je sais si bien le faire (sans forcément les tenir), « je ne jouerai plus à ce truc ».

 

Si je n'ai vraiment aucune raison de critique le graphisme (la ville de Florence est magnifique, de même que les costumes), le jeu sur pc n'est pas ce qu'il y a de plus simples à manier. C'est à dire que quand le tutoriel me dit d'appuyer sur un bouton vert, avec mon clavier en noir et blanc, j'ai du mal à m'en sortir... Et surtout, surtout, je suis incapable de me déplacer sans avoir autre chose que le sol dans mon champ de vision. La souris dirige à la fois les pas du personnage et la caméra. Le moindre petit mouvement vous envoie dans le décor, d'où je perds tous mes repères. Le tutoriel vous invite à grimper en haut de l'église et j'y ai perdu le peu de patience que j'ai.

 

http://cdn.steampowered.com/v/gfx/apps/33230/ss_5f558da23f7a18f176c15bd0a6c87b5086b2cda4.1920x1080.jpg?t=1328733277

D'un autre côté, je n'ai pas envie de m'arrêter là, alors que l'histoire n'a pas encore débuté. Bon accessoirement j'aimerai tenter de dépasser mon namoureux (qui a commencé une partie avant moi pour maîtriser le clavier) et lui montrer que même si je suis une joueuse très occasionnelle (je préfère les jeux que l'on trouvait dans les cafés), je suis capable de me débrouiller.

 

Si certain(e) d'entre vous ont déjà jouer à Assassin's Creed, n'hésitez pas à en vanter les mérites pour m'encourager à continuer !

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 08:00

http://www.librairie-voyage.com/media/catalog/product/cache/1/image/e05eba2b75d541a629a08d3c546d57b9/e/d/editions_rue_du_monde_-_cartes_-_voyage_parmi_mille_curiosit_s_et_merveilles_du_monde.gif

Dans mon imaginaire, lorsque l'on part en vacances ou en excursion, on visite des églises, des musées, on mange une glace en terrasse. La balade peut se terminer avec l'achat de cartes postales voir même de souvenirs totalement kitsch qui ne servent à rien, encombrent les étagères et les placards. Pourtant chez nous cela ne se passe jamais comme ça. Ainsi nous sommes revenus du Japon avec 15kg de plus qu'au départ, kilos en provenance direct de livres, en japonais. Alors que seul mon namoureux lit le japonais, que moi je me débats avec cette langue et que ma fille ne lit pas du tout. Peu importe, on lui avait choisi un livre sonore avec des comptines japonaises...

Pendant les vacances de Noël, notre destination d'un jour était beaucoup moins exotique, puisque nous avons découvert Pontoise. Son église, son centre ville, sa pluie, un salon de thé et sa librairie. Une agréable librairie avec un bel espace jeunesse. Comment ressortir les mains vides d'une librairie lorsqu'on a un coup de foudre ?



Je vous ai déjà un peu parlé de mon obsession pour les atlas et les tours du monde. Voici une édition pour les grands curieux qui savent lire, pour ceux qui aiment se plonger dans un livre pendant des heures et s'y replonger à la recherche d'un nouveau détail ignoré à la lecture précédente.



Un titre prometteur, Cartes, un sous-titre bien choisi, Voyage parmi mille curiosités et merveilles du monde, car l'album tient ses promesses. Six continents, cinquante cartes et 40 pays passés à la loupe.

Chaque pays est représenté au centre de la double page, avec dans un coin les informations officielles et dans la carte mais aussi tout autour des animaux, des plats, des vêtements, des mythes, des monuments, etc.


http://tourner1page.fr/wp-content/uploads/2012/11/IMGP3155-600x450.jpg


Voici de quoi vous donner une bonne idée de son contenu, chaque terme étant associé à un dessin.

En Suisse il y a la Porte de Spalen ; les Chutes du Rhin ; la Raclette, fromage fondu servi avec divers accompagnements ; Heidi, héroïne des romans de Johanna Spyri ; le bouquetin des Alpes ; le  snowboard ; des sousliks ; Le Corbusier (architecte) ; etc

En Namibie on trouve les plus grandes dunes du monde, certaines atteignent 300mètres de hauteur ; des mangoustes jaunes ; les chutes d'Epura ; des épaves sur la côte Skeleton ; des sardines ; des diamants ; on peut faire la traversée des dunes en quad ; etc



Le seul risque à la lecture de ce magnifique livre, c'est de vouloir en savoir encore plus. En tant que parent, préparez-vous à devoir faire face à un flux de questions. Personnellement j'ai perdu 5 minutes à chercher pourquoi il y a des épaves sur la côte Skeleton (une histoire de brouillard) et ce qu'est véritablement un souslik (un écureuil).

Un coup de foudre qui se confirme à chaque fois que j'ouvre cet atlas.



Cartes, Voyage parmi mille curiosités et merveilles du monde – Aleksandra Mizielinska et Daniel Mizielinski – Rue du Monde

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 08:00

Je ne sais pas vous, mais de temps en temps (en général quand j'ai quelques d'important à faire que je n'ai pas du tout envie de commencer), je me mets sur un site que j'aime bien et je clique sur les liens enregistrés parmi les favoris. Selon mon point de départ (le plus souvent un blog de lecture), j'arrive sur des sites de cuisine, de mode, de maison d'éditions et/ou d'auteurs/illustrateurs. Mais de mon côté, je ne fais rien avec ma liste de favoris. Je ne la mets pas à jour, ce ne sont même pas vraiment mes sites favoris, sans être pour autant des échanges de liens pour gagner un peu plus de popularité.

http://www.gfi.com/blog/wp-content/uploads/2012/02/Great-Security-Blogs.jpgAlors sans tomber dans les bonnes résolutions, j'ai décidé de mettre du sens sur tout ce que vous trouverez sur ce blog. Y compris les liens. Ce n'est donc plus une liste de favoris, juste une liste que je renouvellerai un peu ou beaucoup régulièrement. Un peu comme une playlist que je changerai tous les mois, selon mon humeur, la couleur du ciel et mon quotidien. J'espère que ces liens titilleront votre curiosité et que vous irez cliquer de temps en temps, pour découvrir de nouveaux univers

D'ailleurs pour faire vivre cette petite liste, n'hésitez pas à me donner en commentaire le lien vers votre site/blog préféré du moment. Qui sait, je pourrais y découvrir un nouveau lieu d'addiction !



Partager cet article
Repost0

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).