Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 07:00

 

http://www.elbakin.net/fantasy/modules/public/images/livres/livres-le-pere-porcher-59.jpgNouveau billet à l'occasion du challenge geek et même mieux, pour une lecture commune qui célèbre à l'occasion de son anniversaire un auteur hors du commun Terry Pratchett.

 

J'ai décidé de lire, enfin, Le père porcher. Il y a quelques années, j'ai découvert l'adaptation télévisée de ce roman (dont est tirée la photo ci dessous) et c'est à cette occasion que j'ai absolument voulu découvrir Les annales du disque monde, la série fleuve qui inclut Le père porcher. Un début difficile car je n'ai pas accroché avec les tous premiers tomes, La huitième couleuret Le Huitième sortilège. Mais après avoir appris que les différents tomes pouvaient se lire dans le désordre, je me suis prise de passion pour l'un des personnages récurrents, la Mort qui parle COMME CA.

 

http://danscemondeflottant.free.fr/spip/local/cache-vignettes/L520xH348/gal_09_Small_-87987.jpg

Le Père Porcher est un gros bonhomme vêtu de rouge qui distribue une fois par an des cadeaux depuis son traîneau tiré par quatre sangliers. Mais cette année il est remplacé par la Mort qui a pris le soin de s'équiper d'un faux ventre, d'une fausse moustache et tente de perfectionner son OH OH OH d'une maison à l'autre. Il est accompagné de son fidèle serviteur Albert qui s'assure que l'esprit du Porcher est bien respecté. Mais lorsqu'ils arrivent dans la maison où travaille Suzanne, la petite-fille de la Mort, celle-ci tente d'obtenir des explications et se lance dans une enquête compliquée et dangereuse, aidée du Dieu de la Gueule de Bois.

 

Voici un roman qui ne manque pas de sens de l'humour et qui offre une réflexion sur les croyances. La théorie est qu'il faut d'abord croire à des petites choses (la fée des dents, le Père Porcher) pour croire à de grandes choses plus tard (la justice).

L'histoire est complexe avec de multiples éléments imbriqués les uns dans les autres. Les « chapitres » passent d'un personnage à un autre et dans les premiers temps on se demande bien comment tout va se rejoindre. Mais tout est habilement mené, l'auteur retombe sur ses pattes après avoir fait avaler des couleuvres à son lecteur.

Un peu trop riche pour moi tout de même, car j'ai eu du mal à suivre la logique de l'intrigue, surtout au début, où je n'avais que peu de souvenirs du film et que les personnages sont nombreux et tous importants. Du coup je ne conseille pas ce titre pour découvrir l'univers, car avec une idée de la folie des mages par exemple vient bien en aide pour savoir avec quel degré de recule il faut lire leurs préparations pour la fête du Porcher.

 

Un auteur à qui j'hésite de souhaiter encore de nombreuses années devant lui, il est en effet atteint d'une forme rare d’Alzheimer et est très impliqué dans la lutte contre cette maladie. Mais je lui souhaite de pouvoir vivre le reste de sa vie comme il le souhaite, puisqu'il est aussi impliqué dans le droit à la mort assistée.

 

Les annales du Disque-Monde, Le Père Porcher– Terry Pratchett - L'Atalante

http://geekette.fr/wp-content/uploads/2013/04/challenge_geek-300x291.jpg

 

Billets des participants à la lecture commune :

Hilde avec Accros du roc (mon préféré)

SVCath avec la Huitième couleur (le premier tome de la série)

Sofynet également avec La huitième couleur

Partager cet article
Repost0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 07:00

http://www.images-booknode.com/book_cover/3870/manhattan-girls,-tome-3---en-mode-vip-3869992-250-400.jpgCes derniers mois je ne peux ouvrir un roman de littérature de jeunesse sans brancher mon cerveau sur le mode « mémoire de recherche » et sans prévoir des petits post-it sous la main. Alors quand on m'a proposé de lire un roman avec la promesse de beaucoup de futilité, j'ai sauté sur l'occasion.

 

Manhattan girls en mode VIP est le tome 3 de la série Manhattan girls, mais j'ai testé, il se lit très très bien sans rien connaître de l'univers. La série met en scène des filles de gens supers célèbres, supers riches et super influents.

Hudson est la fille d'une méga star (clairement inspirée de Madona et des dérives du show-biz) et se rêve chanteuse de jazz, dans une petite carrière à lancer en douceur. Sauf que sa mère voit en elle la future Madona, face à des des centaines d'adolescents en furie.

 

Alors oui c'est léger et futile. Le genre de roman idéal pour le métro. Mais ce n'est pas pour autant un roman vide. Bien sûr il joue sur la volonté de s'identifier à des jeunes riches et célèbres. D'un autre côté, l'auteur intègre également tous les éléments indispensables pour qu'un roman pour ado fonctionne : la rébellion face à la famille, la recherche de sa place dans la société, la poursuite des rêves tout en ayant de supers notes au lycée. Tout finit bien (trop bien, c'est limite écœurant tout ce rose guimauve dégoulinant), l'optimisme est de mise et l'amour pointe même le bout de son nez.

 

Malheureusement je n'ai pas réussi pour autant à chasser de mon esprit mon mémoire car c'est un excellent exemple de synopticon.... pffff pourquoi mon cerveau doit-il emmagasiner toutes ces informations ?

 

Manhattan Girls en mode VIP – Joanna Philbin – Wiz Albin Michel

Partager cet article
Repost0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 07:00

Voici le moment tant attendu : les résultats des concours qui ont eu lieu il y a une semaine.

 

concours-resultat-copie-1.jpg

 

On ne voit rien sur la photo (enfin pas grand chose), donc voici de façon plus clair :

 

Cissy gagne Le cadavre du métropolitain que j'ai moi-même mis en jeu.

Aurélie (l'une des 3 Aurélie) va recevoir le guide Aimer Paris en été offert par les guide Viatao.

Loula ou plutôt sa fille recevra Mon premier atlas mis en jeu par les éditions Tourbillon.

Lilyla, grâce à l'Ecole des Loisirs, recevra Le petit Guili.

Anne-Sophie a gagné Victor et son Loup, grâce aux éditions Chocolat !

Juin voyagera avec la maison-ballon de la famille Hippo offert par Nobi Nobi !

Et enfin Cyru et Jicé recevront un roman de Michel Lafon. La première recevra Chasseurs d'âmes et le second Intuitions.

 

http://www.nobi-nobi.fr/wp-content/uploads/2013/04/site-couv3D-HP.png

Partager cet article
Repost0
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 07:00

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51xmLx6-2PL._SL500_AA300_.jpgA défaut d'avoir le temps de tester les hamburgers du Camion qui fume dans les rues parisiennes (un camion itinérant qui vend des burgers avec une réputation de folie), j'ai un super ami (le genre qui répond au téléphone quand j'allume mon ordinateur et que l'écran est à l'envers, mais qui a aussi plein de livres géniaux à prêter) qui m'a cédé pour quelques semaines le livre de recettes.

 

Comme je suis une maline, j'ai non seulement un ami qui me fournit en livres, mais aussi un namoureux qui cuisine les recettes que je choisis (après avoir fait lui-même les courses et en terminant par la vaisselle).

 

Nous avons donc testé deux des recettes et on hésite à recommencer. Au menu il y avait ce soir là Burgers campagne et beignets d'oignon. Dixit mon namoureux : il n'a jamais vu de recettes aussi compliquées. Et pourtant côté burgers d'habitude il assure (plusieurs années chez quick donne une base de travail sérieuse, l'imagination faisant le reste). Mais là soyons honnête, c'était vraiment pas terrible, car il y avait beaucoup trop de choses à faire.

 

Alors je pense (de mon point de vue de gourmande fainéante) que pour nous, pauvres amateurs, ce livre doit servir d'inspiration et pas forcément de ligne directrice. Ou alors il va falloir s'entraîner très sérieusement.

 

Par contre, je n'ai pas fait que manger. J'ai lu toute l'introduction qui trace l'itinéraire de Kristin Frederick des Etats-Unis à Paris, de la finance aux burgers. J'aime toujours découvrir comment des individus osent se lancer à la poursuite de leur rêve... et y parviennent.

 

Burgers, les recettes du camion qui fume – Kristin Frederick – Tana éditions.

Partager cet article
Repost0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 07:00

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782226247278.jpgA force d'adorer l'Afrique et de rêver d'une vie au bout du monde, je me suis rendue compte que notre bibliothèque, enfin la bibliothèque de ma fille était très exotique. Aucune vache et aucun canard entre les pages de ses livres. On a bien un cochon qui part en forêt et craint de tomber sur le grand méchant loup. Mais il tient entre ses mains un sandwich au jambon, alors ça nous gêne un peu...

 

Alors un livre cartonné, qui se présente comme un imagier à raconter semblait une bonne idée. Etait une bonne idée. Les animaux de la ferme de Camille Jourdy est le bienvenue chez nous. Trois enfants (un petit garçon, une fille vêtue de bleu et une fille en robe rouge) font une ronde et décident d'inviter tous les animaux de la ferme et leurs bébés.

Tout en carton, les illustrations ont un petit côté vieillot, vintage, idéal pour jouer de la nostalgie des parents et pour s'éloigner des créations aux proportions faussées importées du Japon.

Je dirai bien que ma fille a adoré, mais je commence à mettre en doute sa crédibilité comme testeuse de livres. En ce moment elle aime tout... ou rien... ou alors elle est lassée de ses propres livres. Celui-ci elle l'aime et l'a lu plusieurs fois déjà. Il ne nous reste plus qu'à trouver un moyen pour l'aider à tourner seule les pages de ses lectures.

 

Les animaux de la ferme – Camille Jourdy – Albin Michel jeunesse

Partager cet article
Repost0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 21:04

http://media.ubi.com/uk/assassinscreed/renaissance.jpgAujourd'hui je dois participer à une lecture commune, enfin je devais voir même j'ai réussi après tout il n'est pas encore minuit.

 

Pour l'occasion j'ai voulu lire le roman adapté de la partie d'Assassin's Creed que j'ai presque fini (et que je ne pourrais finir qu'après avoir fini un certain mémoire de recherche). C'est mauvais, tellement mauvais que je n'ai pas été très loin et que je n'ai pas envie de continuer.

Dans le jeu, quand le scénario (le fil de l'histoire) a quelques couacs pour permettre au joueur de prendre en main le jeu, c'est normal. Il faut bien apprendre à se battre sans arme et à se faire soigner. Mais quand un roman enchaîne les évènements incohérents car ils collent très exactement au déroulement du jeu, c'est fatiguant.

 

Et surtout comme j'ai déjà joué les 3/4 du jeu, je connais toute l'histoire. J'espère des détails, des informations complémentaires, pour que la lecture ne soit pas une simple copie du jeu. J'avais beaucoup d'espoirs qui ont vite volé en éclat et donc j'ai abandonné ma lecture.

 

Les jeux vidéos sont fait pour être joués, j'essayerai de m'en souvenir le prochaine fois que j'ai une idée bizarre de ce genre. Je pense que mon avis est très influencé par le souvenir et l'impression que j'ai du jeu car Hilde qui a lu sans avoir joué à apprécié sa lecture.

 

Les billets des autres participantes : Hilde a lu Assassin's creed et Ayla a lu Republic Commando.

 

http://arieste.files.wordpress.com/2013/01/challenge-geek.jpg

Partager cet article
Repost0
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 07:00

Il y a deux ans, j'avais choisi pour m'accompagner au Kirghizstan le premier tome d'Africa Trek de Sonia et Alexandre Poussin. Et comme j'étais enceinte avec aucune idée de ce que je pouvais raconter à mon ventre, je lisais à voix haute. Prendre tout son temps, savourer les mots, les écouter, apportent tout de suite une autre dimension à un récit. Je n'ai toujours pas lu le second tome, car je ne me vois pas m'y plonger depuis le métro parisien. Je ne l'ai même pas acheté !

 

A la place, j'ai lu Marche avantd'Alexandre Poussin, récit autobiographique, liant vie privé et réflexion sur la marche, en alternant les chapitres. Mais le sujet de la marche est vite épuisée pour laisser place à des réflexions plus écologiques, sociales et humaines. Je ne partage pas toujours son avis, mais étant toujours argumenté, c'est une excellente lecture pour faire le point sur nos propres aspirations. Finalement il n'y a que le chapitre sur la recherche de nouvelles énergies que j'ai trouvé beaucoup trop long. Tellement long, que, fait exceptionnel, j'ai fait un rapide bond jusqu'au chapitre suivant.

 

Comprendre l'homme qui a eu l'envie folle de rejoindre Jérusalem depuis l'Afrique du Sud à pied, donne une autre dimension au projet, une dimension encore plus humaine, plus sensible. J'ai été touché par le passage décrivant comment la volonté de passionnés a permis la traduction du récit Africa Trek en anglais, et j'ai fini émue avec les derniers instants de son père. Je me suis amusée de la cours assidue qu'il fit pour séduire celle qui allait devenir sa femme.

Car ce récit montre que marcher est une grande aventure quand l'on part d'un bout du monde pour en rejoindre un autre. Mais, et c'est mon interprétation personnelle, marcher est aussi ce que l'on fait quand on choisit de se lancer à la poursuite de ses rêves, de vivre en respectant des idéaux.

 

Ce livre m'a replongé dans une lecture très ancienne (j'étais au collège), L'enfant des neigesde Nicolas Vanier. Au même moment avait été publié le récit de Nicolas et celui de sa femme, chacun racontant à sa façon leur année en Alaska. Et j'avais préféré la version de Diane Vanier, plus intime, plus quotidienne. Le récit d'Alexandre Poussin manque de Sonia à mon avis. Ou alors vivement la suite, leur prochaine marche, avec leurs deux enfants (là j'avoue c'est la maman qui veut partir en voyage qui parle).

 

Marche avant, vade-mecum à l'usage des aventuriers de grand chemin et des voyageurs immobiles – Alexandre Poussin – Robert Laffont

Partager cet article
Repost0

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).