Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 07:00

http://lalydo.com/wp-content/uploads/2013/04/guide-a-l-usage-des-jeunes-femmes-a-bicyclette-sur-la-route-de-la-soie.jpgVoici un roman acheté de façon un peu trop compulsive et que j'ai fini par regretter. Pour ceux qui ne passent qu'occasionnellement par ici, mon namoureux, ma fille et moi-même projetons de partir en voyage longue durée. Ce qui implique de vider l'appartement de façon massive. Ce qui passe en priorité par une longue vente de livres. Alors quand je rentre chez moi avec un nouveau livre, j'envisage de le cacher, de l'abandonner chez un voisin et puis finalement je le range discrètement, espérant que face à la quantité que nous avons il passera inaperçu. La plupart du temps ça fonctionne. Même si depuis janvier j'ai du acheter 4 livres.

 

Mais regret donc car ce livre est une déception. Tout d'abord ce n'est pas du tout ce que j'espérais lire, ensuite, l'auteur conduit ses personnages de façon très déstabilisantes.

La quatrième de couverture nous annonce le récit croisé de deux femmes fortes et indépendantes. En réalité ce sont deux récits placés l'un à côté de l'autre que nous découvrons, car Frida, résidant à notre époque, n'est pas du tout influencé par sa découverte du carnet de voyage d'Evangéline dans les années 20. Cette dernière est partie en Asie Centrale pour travailler comme missionnaire, couverture pour lancer une carrière d'écrivain. Mais elle se retrouve rapidement dans une maison à l'écart de la vie locale, enfermée avec une femme autoritaire, sa sœur à moitié cinglée et un prêtre très bizarre.

 

J'ai commencé ma lecture avec beaucoup de plaisir, mais j'ai très vite déchanté. Evangéline se retrouve dans l'immobilisme rapidement et le récit devient long. Frida n'apporte pas grand chose au récit. Les deux femmes ne sont connectées que par le fait que Frida lise le récit de son aïeule. Mais elle ne laisse pas transparaître d'émotions.

 

Difficile d'en dire plus, car je pourrai spoiler le lecteur que je n'ai pas encore dégoûté de cette lecture. J'ai voyagé au Kirghizstan il y a deux ans. Mais ce récit aurait pu se passer n'importe où. Le titre est accrocheur, la quatrième de couverture ne reflète pas du tout le contenu et je me demande ce que le New York Timescité par l'éditeur entendait par « admiration ». En cherchant sur le net vous trouverez difficilement des blogueurs plus enthousiastes que moi (mais je n'ai pas lu tous les avis en ligne).

 

Et maintenant je me retrouve avec un livre de plus à essayer de vendre. Un cercle sans fin.

 

Guide à l'usage des jeunes femmes à bicyclette sur la route de la soie– Suzanne Joinson – Presses de la cité

Partager cet article
Repost0
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 07:00

http://www.cultura.com/ressources/products/1/5/1/3/2/8/1433811.jpgJeanne Ashbé est un peu mon idole. Elle a écrit Ton histoire arme secrète pour attirer l'attention de ma fille, Nine, 17 mois. Cela fonctionne à tous les coups. Si je m'installe à côté des livres de Nine et que je lis haut et fort les premières lignes de Ton histoire, elle arrive en courant.

 

Alors bien sûr quand elle publie un nouvel album, j'espère que la magie fonctionnera à nouveau. Surtout qu'il y a un atout indéniable sur la couverture : un vélo.

Attends, petit éléphant !offre le même style graphique simple et percutant, avec très peu de couleurs (trois ou quatre par pages), idéal pour focaliser l'attention d'une petite fille très dynamique. Petite fille qui d'ailleurs ressemble à un certain petit éléphant pas vraiment patient et qui entend bien le montrer à sa maman éléphant.

 

Un livre qui n'a pas encore été apprivoisé par Nine. Elle passe beaucoup de temps à observer les nouveaux livres, à leurs tourner autour, avant d'oser les ouvrir toute seule puis de réclamer leur lecture avant de dormir. Mais je pense que l'adoption ne va plus être très longue.

 

Attends, Petit éléphant ! - Jeanne Ashbé – Pastel école des loisirs

Partager cet article
Repost0
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 07:00

Voici un rendez-vous sympa proposé par Enna. J'ai participé une fois sur mon blog voyage-langues-bazar mais cette fois-ci, c'est ici que j'ai envie de poster la photo.

 

Donc le 5 mai à 17h05, je venais juste d'installer ma machine à coudre et j'avaias une pile de tissus dans les bras quand mon alarme à sonner pour me prévenir de l'heure.

 

5-mai.jpg

Partager cet article
Repost0
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 07:00

http://www.wiz.fr/commun/n172x244/2d/amnesia-tome-1.jpgVoici un roman avec un beau mec sur la couverture (ciblant clairement un public féminin) et un résumé évoquant la série télé Dark Angel (ciblant les jeunes qui ne connaissent pas donc). N'aimant pas les cibles, les a prioris et encore moins les clichés, c'est donc mon namoureux qui aimait bien Dark Angel qui vous en parle.

Pourquoi lui ? Parce qu'il a aimé et qu'en ce moment je suis débordée et je n'ai pas le temps de lire et autant vous en parler pendant que le roman est encore (torse nu) sur les tables des nouveautés des librairies.

 

En gros, c'est une version sexy et typée-pour-fille d'une histoire à la Dark Angel(manipulation génétique, expérimentation sur les gens), bref une sorte de thriller technologique/génétique assez léger. Une fille dans une ferme paumée fait des dessins à la con et décide de se casser avec quatre garçons sujets à des expériences dans la cave car elle les trouve trop attachants, beaux, intelligents. Mais ensuite on se rend compte que ce n'est pas tout à fait ça.

L'auteur nous fait croire plein de trucs (de l'amour, de l'émotion rose guimauve, des beaux mecs et des coups de foudre pour les muscles saillants), mais tout est bien plus compliqué et souvent éloigné des stéréotypes. Il y a pas mal de surprises malgré quelques indices très gros et la fin boucle bien l'histoire de façon assez inattendue. Dommage que les méchants manquent un peu de charisme et de motivations, de caractères.

 

Par contre il paraît qu'il va y avoir un tome 2 et 3 et mon namoureux ne voit pas bien ce qu'on peut faire d'autre. Il y a une fin un peu ouverte, mais véritable fin quand même (idéal pour ceux qui n'aiment pas les séries). Un roman qui ne casse pas des briques mais largement mieux que Twilight(cet avis ne regarde que mon namoureux, hein), grâce à une dose ou deux de cynisme.

 

Amnesia– Jennifer Rush – Wiz Albin Michel

Partager cet article
Repost0
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 07:00

http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782226247384.jpgComment parler d'un livre que je n'ai pas fini à cause de l'auteur ? Un auteur suffisamment talentueux pour me faire fermer le livre et me laisser avec un vrai problème en main.

 

Quand on regarde un film qui fait peur (et je ne parle même pas de films d'horreur bien trop effrayant pour moi), on peut toujours fermer les yeux, s'accrocher à son siège ou à son voisin et se fier à son ouïe pour ouvrir les yeux au bon moment. Enfin techniquement, car je finis toujours par les ouvrir au pire moment.

Bref, si vous avez saisi cette idée, imaginez la même sensation face à un livre. Je peux fermer mes yeux mais comment tourner la page, ou décaler mon regard (sous mes paupières fermées) pour reprendre ma lecture quelques lignes plus bas, quand le fantôme sera sorti des toilettes par exemple. Et même si j'y arrive, dans un film je loupe le moment qui fait sursauter mais je vois quand même que le fantôme n'a rien d'effrayant ou n'en était pas un. Dans un livre, puisque j'ai sauté quelques lignes, je n'en sais rien.

 

Je suis donc à la page 191 sur 477 de 172 heures sur la lune. Je connais tous les personnages principaux et même la fin (je pensais me rassurer en la lisant, à la place, j'ai juste incité mon namoureux a abandonné sa lecture plus d'une centaine de page avant la fin, car il ne voulait pas voir ça). Plutôt simple, le gouvernement américain veut retourner sur la lune alors qu'il sait qu'il y a quelque chose ou quelqu'un sur la lune qu'il vaut mieux éviter. Et accessoirement il n'a pas vraiment l'argent pour une telle mission. Il règle le problème en organisant un concours international pour permettre à trois adolescents de gagner par tirage au sort le droit d'aller sur la lune. Les jeunes générations vont se passionner pour le sujet, donc les médias, donc les parents, donc les fonds seront facile à obtenir. Et si l'opération tourne mal, ce ne sont que des jeunes et pas les plus grands cerveaux américains sur la question.

Et c'est ainsi que quelques années plus tard, Midori (japonaise), Antoine (français) et Mia (norvégienne) vont aller passer 172 heures sur la lune.

 

En tout cas je vais attendre pour lire d'autres romans d'auteurs scandinaves. Faut dire que j'avais trouvé le premier tome de Millenium trop violent pour moi.

 

Alors de temps en temps je reprends le livre, lis quelques pages et me remets à frissonner. Mais comme dans l'ensemble c'est parce que l'auteur est bon que j'ai du mal à avancer, je voulais vous en parler (et voir si je suis la seule à voir les choses ainsi).

Amateurs de frisson, il est pour vous !

 

172 heures sur la lune – Johan Harstad – Wiz Albin Michel.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 12:33

http://2.bp.blogspot.com/-Gu0_i742N-A/UXlrp9KJ6DI/AAAAAAAAEaE/QS1wMjYgQks/s1600/Liebster+award.pngFaelys m'a taggué avec un liebster award. Un tag à triple emploi si j'ai bien suivi. Il permet aux lecteurs de blogs concernés de connaître un peu mieux la personne qui se cache derrière un pseudo. Il permet aux blogueurs de signaler ses blogs préférés. Et ainsi tout le monde peut de clic en clic découvrir de nouveaux blogs.

 

Comment ça marche ?

1) écrire 11 choses sur soi (pas obligatoire)
2) répondre aux 11 questions de la personne qui nous a désignée
3) désigner 11 blogueurs en mettant le lien sur le post (des blogueurs avec moins de 200 followers idéalement)
4) les en informer

Un peu de chose sur moi
1. J'écris cet article alors que je devrai être en train de préparer mes cours pour mes élèves du week-end
2. Mes élèves apprennent l'anglais ou le français langue étrangère. Ils sont français, tibétain, australiens.
3. Je n'ai tellement pas la main verte que je me demande si la menthe verte que j'ai planté réussira à pousser un jour.
4. Je rêve d'une vie nomade, voyageuse au long cours avec mon namoureux et notre fille, et je commence à croire qu'une partie du rêve pourrait bien se réaliser.
5. Alors pour pouvoir partir, nous avons décidé de nous débarrasser de 95% de ce que contient notre appartement (vêtements, assiettes, livres, dvd, etc).
6. J'écoute oui fm quand je blogue, fip radio quand je travaille et ABC news (radio australienne) quand je couds/tricote.
7. Quand un film me plaît, il y a plus de chance que j'achète le cd de la BOF que le dvd.
8. Je n'ai pas mis les pieds au cinéma depuis un an.
9. J'ai une fille qui a 17 mois.
10.Aujourd'hui c'est mon anniversaire, j'ai 30 ans.
11. Je n'ai toujours pas décidé si 30 ans c'était le début de la vieillesse ou le début de la vie rêvée.

Les questions que m'envoient Faelys :
1) Un détail qui peut être insignifiant chez les autres mais important pour toi? m'assurer que chaque jour aura sa dose de chocolat.
2) Une recette que tu voudrais savoir réaliser? Le pain fourré à un truc ressemblant à de l'oseille dégusté au Kirghizstan.
3) Tu as trop de livres dans ta bibliothèque et ton compagnon menace de faire grève, que fais-tu? J'en change (pas de livre, d'amoureux), mais je ne crains rien il est comme moi.
4) Quelle est la vue depuis ton poste d'écriture en ce moment? trois verres, une gourde rose, une bouteille en plastique, une bouteille d'eau en verre et un bavoir. Mon bureau est la table du déjeuner...
5) Quelle odeur parvient à tes narines toujours en ce même moment? celle de mon café
6) Le FBI t'a répéré, tu dois fuir mais bizarrement tu as le réflexe d'emporter un bouquin, lequel? celui que je lis en ce moment
7) As-tu la main verte? malheureusement non
8) Quelque chose qui t'a demandé beaucoup d'effort pour ton blog? accepter que je ne saurais jamais me faire un joli design
9) Ce que tu voudrais faire sur ton blog? plus d'interaction
10) Un aspect de la blogosphère que tu aimes moins, un autre que tu adores? je n'aime pas la recherche de popularité (comme les billets qui finissent par "si tu as aimé dis le sur facebook") mais j'aime les échanges, les rencontres qui en découlent.
11) Bon, c'est la dernière question, que vas-tu faire une fois que tu auras fini de répondre à ce tag? préparer un cours d'anglais pour demain matin.

Les questions que je pose à mon tour pour les prochain(e)s nominé(e)s :
1. D'où vient le nom de ton blog ?
2. Tiens-tu plusieurs blogs ?
3. Le chocolat, c'est une fois par jour, par semaine ou par an ?
4. Quel est ton jour et mois de naissance ?
5. Es-tu du genre grosse fête d'anniversaire avec location d'une salle et une cinquantaine de copain ou soirée en amoureux ?
6. Ton premier voyage à l'étranger ?
7. Ton prochain voyage (en France ou non) ?
8. Le type de souvenir que tu ramènes presque toujours de vacances ?
9. Le plus horrible souvenir de vacances que tu as reçu ?
10. Le meilleur souvenir de vacances que tu as reçu ?
11. Le mot de la fin : ton blog disparaît à cause d'un bug informatique, tu fais quoi ?

Pffff, je ne pensais pas que ce serait si long. Alors maintenant je conclus avec les nominés (ne comptez pas, il en faut 11 en principe, mais ce blog ayant déjà bien fleuri, j'ai essayé de trouver des personnes non touchées et heu, c'est difficile) :
Vana que je déteste à chaque fois qu'elle met un billet sur son blog qui ne parle que d'Australie. Elle me rappelle combien je n'ai rien vu de ce pays.
Au pays de Ly lan, blog qui démarre et à qui je fais volontier un peu d epub car j'aime la sobriété de l'ensemble.
Enna, encore une blogueuse lectrice, en anglais, pour ado, mama, sportive, avec un blog débordant d'énergie.
La page à Pageau, nous seulement il m'a fait rêvé pendant son tour du monde, mais en plus il entretient son blog de façon intelligente depuis son retour.
Lulu est une japonaise avec qui j'ai passé un très agréable après-midi à Yokohama. Elle blogue peu, mais en français et avec de magnifiques photos.
Partager cet article
Repost0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 07:00

Nouvelle levée de rideau sur les coulisses de mon blog. Un sujet qui devrait intéresser les nouveaux blogueurs mais pas seulement. Comment j'ai fait connaître mon blog ?

 

Mon blog a fêté ses 7 ans début avril et même si je ne pense parler de statistiques et fréquentations que le mois prochain, je suis satisfaite de mes chiffres. Je n'ai pas un blog super connu, je n'ai pas des centaines de visiteurs par jour. Mais j'ai une fréquentation relativement stable, je vois revenir les mêmes lecteurs et je préfère la fidélité au lecteur arrivé par ici par le hasard de Google.

 

Bref, revenons au point de départ. Quand on ouvre un blog, c'est pour être lu. Sinon on ouvre un fichier .doc ou un petit cahier et on y déverse ses états d'âme en privé. Le blog est par définition public, tous les blogueurs veulent être lu et donc reconnu, au moins un peu.

 

http://img.over-blog.com/170x263/4/73/92/00/Mon-blog-se-nourrit-de-vos-commentaires.jpgL'une des techniques les plus utilisées est de laisser un commentaire chez les blogueurs sur le même créneau. Mais des commentaires utiles, intéressants. J'ai régulièrement des commentaires-pub ici-même. « slt, ton blog est tro bien. Moi aussi j'en ai un. Viens me lire http://blablabla ». J'appelle ça du spam et donc je le supprime. Purement et simplement.

Cela permet d'inviter discrètement le blogueur que l'on suit à venir nous lire. Et un commentaire pertinent invite aussi les personnes déposant un commentaire à votre suite à vouloir faire votre connaissance. Et accessoirement, c'est un bon moyen de faire connaissances avec des personnes et pas seulement avec des blogs. Enna est une blogueuse/personne qui me plaît et pourtant je ne crois pas avoir échanger autrement que par commentaires interposés.

 

Aujourd'hui (enfin depuis peut-être deux ou trois ans) ne ressentant plus le besoin de me faire de la pub, je ne laisse des commentaires que si j'ai quelque chose à dire. Ce qui n'arrive pas souvent car j'ai peu le temps de lire en ce moment et que je tombe rarement sur des billets de récits que je connais.

Une seule chose que j'essaie de faire systématiquement : aller signaler mon ressenti sur un livre que j'ai lu après avoir vu un billet sur un blog. Car j'aimerai qu'on vienne me dire si les conseils que j'ai donné ont inspiré ou non.

 

Je me souviens avoir découvert beaucoup de blogueuses (et non pas blog) grâce aux swaps. J'en ai fait plusieurs et j'ai toujours trouvé ça sympa. Mais mes priorités évoluant vers des économies strictes pour voyager encore plus souvent j'ai arrêté et je ne sais même pas si ça se fait encore. Cela permet de mettres des notions plus personnelles sur un blog, comme un prénom, une région, une famille, une passion pour la bière ou les moutons, etc. Je n'ai jamais vraiment suivi un blog juste pour une personne, par contre j'y vais ponctuellement pour savoir ce qu'elle devient (sans forcément prendre le temps de laisser un com, envoyer un mail, ce qui est idiot, car ce serait plus pratique).

 

L'autre solution, nécessitant du temps et d'avoir des choses à raconter, c'est de s'inscrire et de participer à différents réseaux. Babelio, livraddict, hellocoton, facebook, twitter... chronophage et pas toujours utile. Je n'ai qu'un compte facebook que j'oublie complètement d'alimenter en liens. Sur livraddict je ne participe qu'à la discussion sur les voyages et je n'ai pas mis les pieds sur Babelio depuis des mois (alors que j'y ai créé un quizz sur le sujet de mon mémoire, oui je suis un peu cinglée). Je vais plus souvent sur Goodread car je suis inscrite à un club lecture (de récits de voyage en anglais). Hellocoton a le mérite de tout faire tout seul.

Over-blog permet de connaître la provenance des visiteurs. Quand on se lance dans un blog, les réseaux aident à obtenir de la visibilité. Aujourd'hui, chacun ne me fait gagner qu'un ou deux visiteurs par-ci par-là.

 

http://p3.storage.canalblog.com/30/74/451136/82890470_p.jpgEnfin participer à des challenges est à mon avis la meilleure chose à faire, car c'est la solution la plus honnête envers les autres blogueurs. On n'échange pas avec eux pour gagner en popularité. Un challenge demande d'entretenir son blog, de lire mais à la publication de chaque billet on gagne en visibilité en transmettant son lien à l'organisateur du challenge.

Je ne peux pas vraiment vous dire ce que cela donne en terme de visibilité, car je suis incapable de tenir un challenge. Je ne les finis jamais, j'oublie de transmettre mes liens, de participer aux lectures communes et d'échanger avec les autres participants.

 

Finalement à l'écriture de ce billet, je me dis que je devrais peut-être suivre un peu plus mes propres conseils pour augmenter ma fréquentation. En tout cas c'est ainsi que j'ai débuté. Mais je me demande, si vous vous souvenez comment vous êtes arrivé pour la première fois ici et si tout ce que je raconte fonctionne vraiment et fait sens pour vous. Aujourd'hui ma fréquentation est moins importante qu'elle ne l'était car je ne l'entretiens plus. J'ai un lectorat de fidèle et ça me suffit.

Partager cet article
Repost0

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).