Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 13:25

Titre : Le clan des Otori, T4, Le vol du héron
Auteur : Lian Hearn
Editeur : Gallimard jeunesse

Takeo et Kaede sont mariées, ont 3 filles magnifiques et ont réussi à ramener la paix sur les Trois Pays.
Mais alors que l'aînée Shigeko s'apprête à hériter du domaine de sa mère et à le gérer seule, la haine se déchaine à nouveau. Des complots se trament, des vengeances se préparent et la dernière partie de la prophétie sur la mort de Takeo se propage de plus en plus.
Ce dernier tome de la série apporte le dénouement du destin de Takeo !

J'ai été un peu déçu.
En fait j'ai trouvé la mise en place longue, très longue. Puis brusquement les élèments s'enchaînent et là on avale les pages sans pouvoir s'arrêter. Malheureusement cette accélération arrive dans le dernière quart du livre qui compte plus de 600 pages...
D'ailleurs j'ai même trouvé la fin un peu abrupte, trop rapide du coup.

Par contre j'ai lu qu'il y aurait un nouveau tome, se situant avant Takeo, dédié à Shigure, et j'ai hâte de le lire...

Vriginie par contre a beaucoup aimé et donne même un résumé beaucoup plus complet... ICI

Partager cet article
Repost0
28 mai 2007 1 28 /05 /mai /2007 19:14
J'ai toujours adoré les langues étrangères, mais faut dire les choses telles qu'elles sont je n'ai jamais été douée !

Avant de vous annoncer ma nouvelle lubie, petit retour en arrière... (bon on va pas trop loin nous plus)

Au collège j'ai fait anglais, allemand, latin (4 ans) et grec ancien (1 an). Les langues mortes n'ont rien donné, j'aimais beaucoup la mythologie, mais ça s'arrêtait là.
Par contre, n'étant pas forcément ce qu'il y a de plus attentif comme élève, j'ai décidé d'apprendre le turc avec mon amie, assise à côté de moi à la majorité des cours. Au final, on passait les récréations à chanter les dernières chansons à la mode turc et aujourd'hui, je ne me souviens de rien !

Au lycée, pas de soucis, j'ai continué l'anglais et l'allemand. Par contre j'étais très mauvaise élève en cours d'anglais surtout après mettre liée d'amitié avec une australienne qui m'avait annoncé que notre prof était nulle ! Du coup, mon anglais, je le pratiquais avec ma nouvelle amie...
L'australienne est rentrée chez elle, et ma nouvelle meilleure amie s'est trouvée être polonaise. Pas de soucis, me voilà parti pour apprendre le polonais. On faisait ça dans le plus grand sérieux l'une et l'autre. Du vocabulaire, mais aussi pas mal de grammaire et de conjugaison. Je révisais, j'apprenais le tout par coeur...
Aujourd'hui je suis capable de dire "bonjour", "merci" et "bonne nuit". C'est déjà pas si mal...
Elle m'a aussi appris quelques mots de russe, mais là aucun souvenir !

Je passe sous silence, mes deux mois à Amsterdam, car en rentrant je savais simplement dire "merci" en hollandais.

Arrivée en BTS, on m'offre la possibilité d'apprendre une nouvelle langue, je choisis italien. La prof est génial, mes notes catastrophiques. Mais la prof est tellement fantastique que je signe pour la 2e année.
Je ne le regrette vraiment pas, car lors de mes deux derniers voyages à Rome, j'étais super fière de comprendre la majorité de ce qui se disais autour de moi !
Je parle toujours pas vraiment italien, mais j'ai prévu de m'y remettre sérieusement...

Et aujourd'hui... fini les études, je travaille dans un office de tourisme où il n'y a quasiment jamais aucun étranger !
Peu importe, mon employeur me paye une fois par semaine deux heures d'anglais. Je n'ai toujours pas pris le pli d'être studieuse, le cours étant le lundi matin, j'y suis assez rarement. Pour me dédouaner (ma conscience surtout), le week-end je pratique au maximum mon anglais avec des voyageurs que je rencontre grâce à un forum.
L'allemand, je n'ai jamais l'occasion de le pratiquer et je ne suis plus vraiment capable de l'utiliser. L'italien, idem.

Bref, tout ça pour dire, qu'aujourd'hui (enfin mercredi dernier), je me suis trouvée une nouvelle langue à apprendre : le japonais !
Je viens de passer une heure et demi aujourd'hui à faire mon premier cours. Cette fois-ci j'apprends seule, sans amie, mais avec internet et un bouquin. Je trouve ça hyper dur, mais vraiment très intéressant. J'espère avoir le courage d'apprendre pendant suffisament longtemps pour avoir le niveau de base pour échanger quelques mots avec un japonais.
En tout cas je trouve passionnant l'apprentissage des alphabets et surtout des kanjis (les idéogrammes).
Et je vais aussi essayer de me plonger un max dans la culture japonaise, même si cela risque de simplement vouloir dire, lire tous les mangas de la médiathèque...


Je voulais vous laisser un message court, me voilà avec un pavé... Merci à ceux qui ont tout lu !
Partager cet article
Repost0
27 mai 2007 7 27 /05 /mai /2007 14:33
Titre : Nana

Film réalisé d'après le manga du même nom de Yazawa Aï.

Deux jeunes filles du même âge et au même nom se rencontrent dans le train les menant vers Tokyo. L'une rêve de devenir chanteuse de rock, de devenir célèbre. La seconde part rejoindre son petit ami.
Le hasard leur permet de prendre un appartement ensemble et c'est deux filles que tout semble séparer deviennent amies.

Après plus d'un an à chercher à voir ce film, c'est fait et je n'ai vraiment pas été déçue. Bon j'ai vu le film en japonais avec de très mauvais sous-titres anglais, mais compréhensible malgré tout (enfin, vaut mieux connaître un peu l'italien aussi).

J'ai trouvé ce film très fidèle au manga.
Nana/Hachi est encore plus touchante, tandis que Nana la chanteuse semble cacher beaucoup plus de choses. On retrouve exactement les personnages du manga mais avec des traits de caractères plus poussés, plus distincts.
Prévoir le paquet de mouchoirs avant de s'installer devant le film...

Merci à Virginie qui m'a permis de me procurer ce DVD, j'avais un peu laissé tombé avant son post.
Partager cet article
Repost0
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 20:48

Titre : Dernières nouvelles des oiseaux
Auteur : Erik Orsenna
Editeur : Livre de poche

Un président décide de féliciter et récompenser les élèves passionnés. Ces élèves qui ne suivent aucune règle sauf celles qu'ils s'imposent pour vivre et comprendre leur passion.
Il sélectionne sept élèves et les envois deux mois sur une île pour leur permettre de faire leur propre recherche.
Mais sept passionnés, signifie aussi sept solitaires. Alors le président va tout mettre en oeuvre pour que les enfants se cotoyent.

Ce livre est beaucoup moins poétique et envoutant que "la grammaire est une chanson douce". J'ai aimé l'idée proposé et la légèreté des personnages.
J'ai aimé le rêve qui se cache derrière la trame, mais malheureusement l'écriture alourdit l'ensemble.

Partager cet article
Repost0
14 mai 2007 1 14 /05 /mai /2007 16:30
Titre : Cat Black, T1, l'homme qu'on appelait le chat noir 
Auteur : Yabuki
Editeur : Glenat

Train est un ancien eraser appartenant à une importance organisation mafieuse. Maintenant il travaille comme nettoyeur, comme chasseur de prime avec Sven.
Il ne se soucie que de son estomac et agit de façon impulsive.
Leur chemin croise celui de Rinslet, voleuse professionnelle qui veut faire équipe avec eux, le temps d'un contrat.

J'ai beaucoup aimé la précision des dessin, mais aussi les caractères bien précis de chaque personnage.
Un peu d'humour, de l'action, des personnages attachants... je cours chercher la suite à la médiathèque.
Partager cet article
Repost0
11 mai 2007 5 11 /05 /mai /2007 13:46

Titre : Sara  
Auteur : Marion Zimmer Bradley
Editeur : J'ai lu

Sara perd coup sur coup en deux semaine l'ensemble de sa famille.
N'ayant que très peu de ressources, elle décide de s'installer dans la maison de sa grande-tante décédée il y a cinq, prénommée Sara comme elle. Elle se retrouve seule, dans une maison lugubre, dans un village perdu en Nouvelle-Angleterre.
Rapidement tout le monde voit en elle le retour de sa grande-tante et la considère comme une sorcière. Elle se retrouve impliquée dans des messes noires où les pulsions érotiques sont portées au paroxysme.

Ce livre fait partie de mon Challenge 2007.
L'histoire en soit m'a surprise, mais l'écriture est direct et captivante. On se demande jusqu'où l'auteur va emmener son héroïne et chaque personne est trouble et inquiétant.
Histoire de possession ou de réincarnation ? de sorcellerie ou de folie ?
Un roman captivant !

Partager cet article
Repost0
6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 16:07

Titre : Cheyenne
Auteur : Didier Van Cauwelaert
Editeur : Livre de poche

Le narrateur a reçu une carte postale du grand amour de savie, de son premier coup de foudre, Cheyenne, rencontrée par hasard lorsqu'il avait 11 ans.
Il entreprend alors de la rejoindre et sur la route ses souvenirs le ramène vers le passé, vers leurs différentes rencontres.

J'ai eu beaucoup de mal sur le début de ce roman, car le passé et le présent s'emmèle. Mais plus le narrateur avance dans ses souvenirs jusqu'à rejoindre le présent et plus on se sent touché par cette histoire, presque d'amour.
Du coup, je ressors de cette lecture avec une impression mitigée. Je n'arrive pas à savoir si j'ai apprécié ou pas...

Partager cet article
Repost0

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).