Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 07:00

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTCdhN0YIB3wO41KG7PjWlNC1Tj3hSvwlQzGRHO9Q9LDwNpcZDIXhfWkv52Les éditions Tourbillon avaient publié il y a peut-être 4 ans un roman que j'avais adoré : les aventure de Alvin Ho. Il y avait une fraîcheur et une sensibilité parfaite pour le lectorat cible : des enfants en début de primaire, des enfants normaux mais probablement déjà un peu has been, des enfants qui s'inventent des histoires, grimpent aux arbres et se demandent très sérieusement si les visites costumés des maisons d'écrivains sont réalisés par les fantômes des auteurs.

 

Alors du coup, à l'annonce de la sortie d'une nouvelle série dans la même veine, j'ai voulu aller voir par moi-même.

Zoé et Juju n'ont, au premier regard, aucun point commun. C'est d'ailleurs probablement pour ça que leurs mères respectives veulent absolument les voir devenir copines. Juju est du genre à courir partout, ramper dans la terre et chercher le meilleur plan pour rendre sa sœur folle. Zoé aime les livres, jette des sorts et passe beaucoup de temps toute seule. Elles vont sympathiser autour d'un sort qui fait danser éternellement et ainsi devenir les meilleures copines.

 

Les deux premiers tomes voient leur histoire organisée à partir de l'imagination de Zoé. La limite est flou entre ce qui existe pour de vrai et ce que l'on invente. C'est un peu comme le Père Noël, on se doute qu'il y a un truc de louche, mais on veut y croire. Ou comme les fantômes que l'on invente pour faire peur à son petit frère et que l'on finit par entendre.

J'aime cet hommage à l'imagination et aux jeux enfantins, loin des écrans, mais avec une touche de Harry Potter et de geek attitude dedans. Zoé et juju appartiennent bien à notre époque.

 

Chaque chapitre est un peu dense et je ne suis pas fan des illustrations. En fait à choisir, Alvin Ho reste mon héros. Mais ce serait dommage de dénigrer Zoé + Juju parmi les premiers romans à lire tout seul (mais avec  une vriae aisance de lecture tout de même).

 

Zoé + Juju – Annie Barrows & Ssophie Blackall - Tourbillon

Partager cet article
Repost0
18 août 2014 1 18 /08 /août /2014 07:44

 

http://4.bp.blogspot.com/-MJ9i1_52Fis/U14HHujetpI/AAAAAAAAP2E/tsTWBEwWPWo/s1600/DSCF2784+copie.jpgQuand j'étais étudiante et que je travaillais tous les week-end dans une librairie spécialisée jeunesse, je les trouvais chiant, ces parents qui passent des heures à feuilleter tous les cahiers d'activités pour finalement ne rien acheter.

Franchement entre deux cahiers de coloriage, il faut juste préférer les princesses ou les poussins.

 

Maintenant que je suis maman, le vrai problème, ce ne sont pas les parents mais les enfants. Il y a ceux qui n'aiment que les dinosaures, ceux qui ne veulent colorier que des grandes zones et d'autres qui veulent des petits détails.

Moi j'ai tiré le numéro « perfectionniste »... à 2 ans ½. Ce qui veut dire que le coloriage est au cœur de beaucoup de stress.

 

Jusqu'à ce que je découvre mon cahier d'activités tout noir. On y trouve du coloriage, des autocollants fluos, du découpage, du dessins et quelques activités manuelles.

Rien ne vaut un fond noir pour apprendre à colorier : on ne déborde jamais. Zéro échec, zéro stress, on crayonne de tous les côtés. Dans le même genre, pas de découpage oppressant, on taille comme on veut la barbe du pirate, ou l'on fait des belles lignes droites.

 

http://2.bp.blogspot.com/-LzC5mP_L3Ko/U11jtE4BF4I/AAAAAAAAP00/gMk3EQUJYbM/s1600/DSCF2782+copie.jpg

 

Le cahier convient aux enfants de tout âge qui aime crayonner. Mais je pense que pour les enfants qui préfèrent ne pas faire plutôt que de mal faire, ce cahier est idéal. Et si certaines activités ne sont pas accessibles tout de suite, l'enfant trouvera mieux à faire avec.

 

Mon cahier d'activités tout noir – Marie Fordacq & Aki - Tourbillon

Partager cet article
Repost0
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 07:08

http://www.filosofiagames.com/img/img-jeux/top-box-Pandemie.jpg

 

Pandémie est un jeu de société plus vraiment tout récent, aperçu ici et là, sans jamais avoir le temps d'y jouer par moi-même. Ce qui m'attirait : le côté collaboratif.

 

Les joueurs sont des chercheurs/médecins tentant de mettre fin à une terrible épidémie menaçant l'intégralité de la population. Ils vont devoir combiner leurs différentes compétences pour trouver quatre vaccins et sauver l'espère humaine.

Jusqu'à présent, le seul jeu collaboratif pour joueur « adulte » que je connaissais était « Ghost stories ». Du coup « Pandémie » m'est apparu comme un jeu simple où il est possible de gagner chaque partie. Je n'ai fait que deux parties et j'ai bien compris que la rapidité de propagation de l'épidémie est aléatoire et que la victoire n'est pas toujours au bout de la partie.

 

Le graphisme n'est pas exceptionnel, le jeu vise plus l'efficacité que l'esthétisme. Au premier coup d'oeil, le plateau et ses accessoires inquiètent un peu, mais le jeu s'apprend vite et il n'y a pas besoin de faire une partie « pour de faux », juste pour apprendre à jouer.

http://v7.aeriesguard.com/var/crypte/storage/images/media/images/pandemie-le-materiel/26764-1-fre-FR/Pandemie-Le-materiel.jpg

 

Un jeu pour réviser sa géographie, jouer avec des mauvais joueurs sans casser l'ambiance, se prendre pour des américains qui sauvent le monde (et oui, le point de départ de la recherche se fait à … Atlanta).

 

Vous connaissez Pandémie ? Avez-vous d'autres jeux collaboratifs à conseiller ?

http://www.lelivroblog.fr/media/02/02/1425268612.jpg

Partager cet article
Repost0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 17:18

 

http://www.planetebd.com/dynamicImages/album/cover/large/13/56/album-cover-large-13563.jpgInitialement le manga est une bande dessinée produite par des auteurs japonais. Comme le comics est américain. Aujourd'hui il s'agit plutôt de style et on trouve de plus en plus d'auteurs français qui se lancent dans la publication de série de manga.

 

C'est le cas de Appt.44. L'histoire se déroule à Paris, les personnages visitent la Tour Eiffel et l'auteur est probablement tout aussi parisienne. Du coup cela se ressent autant sur l'histoire que sur le graphisme. Ce que je trouve être un atout, car le seul autre manga français que j'avais lu était un désastre tant l'auteur cherchait à passer pour japonais (le titre m'échappe, la couverture était rose et piquait les yeux).

 

Quatre jeunes gens emménagent en même temps dans un appartement, dans leur première collocation. Ils se lient d'amitié malgré leur tempérament très différent, jusqu'à ce que d'étranges événements viennent troubler leur quotidien. Leur voisine du dessous est affirmative, il y a une présence étrangère en ces lieux.

 

L'histoire s'étale sur quatre tomes oscillant entre légèreté et suspens. J'ai pris beaucoup de plaisir à tenter de deviner qui était l'intrus, en vain, car mes soupçons étaient complètement à côté de la plaque. C'est aussi une histoire sur les premiers pas d'adulte, l'amour, les premiers boulots, les études, la quête identitaire.

 

http://www.manga-sanctuary.com/IMAGES_NEWS/Image/banniere%20appt44.jpg

 

Une belle surprise !

 

Appt.44 – Dara – Ankama éditions

http://www.lelivroblog.fr/media/02/02/1425268612.jpg

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 07:57

 

http://www.michel-lafon.fr/medias/images/livres/Populaire_hd.pngMaya se lance avec le soutien de toute sa famille dans une expérience sociologique qui va révolutionner sa vie. Pendant toute une année scolaire, elle va suivre les conseils d'un guide de popularité pour adolescente publié dans les années 50. Elle va travailler sur sa silhouette, apprendre à se maquiller, à gagner de l'argent tout en continuant à vivre et à grandir.

 

Tout l'intérêt du livre tient au fait qu'il s'agisse d'une histoire vraie. Maya est donc une vraie adolescente, avec des coups de cœur pour des garçons, une super-copine, un lycée qui craint à la frontière avec le Mexique. Elle va pleurer, rire et surtout relever la tête. Elle a un courage hallucinant dans une société loin d'être tendre.

 

C'est également un récit qui provoque des dommages collatéraux : l'envie de changer de coiffure, de mettre une jupe ou de se lancer dans un nouveau projet sont à craindre. Risque également de larmes, de rire. Dans la rue, vous pourriez-vous mettre à saluer des « inconnus » que vous croisez tous les jours...

Maya est une optimiste, qui croit en l'être humain, qui est généreuse et qui met un an à s'en rendre compte. Elle offre un roman plein de vie et ça fait un bien fou !

 

Populaire – Maya Van Wagenen – Michel Lafon

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 07:30

 

http://www.albin-michel.fr/images/couv/5/0/1/9782226255105g.jpgLe premier tome de la série, Le réveil des créatures, m'avait séduite pour toutes les possibilités qui étaient évoqués. Les héros, les jumeaux Matt et Em sont des animare, ils peuvent donner vie à ce qu'ils dessinent, que ce soit un scooter ou un cheval...

 

Dans ce second tome, les jumeaux découvrent une nouvelle facette de leur talent et l'utilisent pour retrouver leur mère. Au programme : voyage dans le temps et créatures cauchemardesques.

 

Ce tome est très nettement celui du milieu, rien à mettre en place, pas de conclusion ni d'issue d'aucune sorte, les questions s'accumulent et le lecteur reste un peu sur sa faim. Il ne reste plus qu'à espérer que la suite soit plus dynamique et plus rythmée !

 

A la recherche de la plume d'os – John & Carole E. Barrowman – Albin Michel

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 13:31

http://www.manga-news.com/public/images/series/nanja-monja-1-glenat.jpg

 

Et si en tombant d'un arbre sacré, vous abandonniez votre taille humaine pour adopter celle d'une souris (voir moins) ?

C'est le terrible secret qui se cache tout autour du Nanja Monja.

 

Une série qui mêle suspens, histoire de famille, amitié et courage. Car tout débute avec une jeune fille qui rétrécie et rencontre un adolescent qui vit seul depuis le décès de son père adoptif.

 

En six tomes l'auteur offre une histoire complète avec un graphisme simple. Il s'accorde quelques pointes de fantaisie, comme les garçons grenouilles, il joue avec les codes de l'enfance avec une petite fille amoureuse et s'ancre dans un territoire et des coutumes très japonaises.

Pour une fois j'aurai bien continué pendant quelques tomes de plus, pour en savoir plus sur l'organisation de la société des petits humains. Et pourtant rien ne manque au tome de clôture, nous savons tout ce que nous devons savoir et pouvons rêver le reste.

 

Une série à lire dès le collège, sans se ruiner, car il n'y a pas que Fullmetal Alchimiste dans la vie !

 

Nanja Monja – Shizuka Ito – Glénat

http://www.lelivroblog.fr/media/02/02/1425268612.jpg

Partager cet article
Repost0

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).