Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 07:00

Titre : Miss Charityhttp://www.actusf.com/spip/IMG/jpg/Miss_Charity.jpg

Auteur : Marie-Aude Murail

Editeur : L'école des loisirs


Miss Charity vit seule au 3e étage de sa maison. La bonne société anglaise de la fin du 19e siècle ne rapproche les enfants des parents que lorsqu'ils sont en âge de se marrier. Mais Miss Charity n'est pas si seule puisqu'elle a sa bonne Tabitha qui luir aconte des histoires écossaises et Melle Blanche qui lui enseigne le français et le dessin. Elle a aussi tout une ménagerie de petites bestioles allant de la souris au canard en passant par le corbeau et le hérisson.

Au fil des pages on la verra grandir, mûrir et devenir une jeune femme.


A la lecture des nombreuses critiques parues sur ce livre, je pensais que le roman n'évoquait que l'enfance de Miss Charity. Mais pas du tout et tant mieux. Car j'ai vraiment accroché avec le personnage quand elle devient ado, qu'une histoire d'amour se profile et que l'humour se cache dans les discussions qu'elle a avec la bonne société qui l'entoure.


Pour ne pas faire originale, j'ai aimé, je me suis beaucoup amusée, j'ai accroché avec les illustrations. Mais j'ai aussi passé pas mal de temps à penser à Beatrix Potter (dont je ne connais rien d'autres que Peter Rabbit, dit Pierre en français). Et son indépendance m'a aussi évoqué Jane Austen dans le film Becoming Jane. La vie de Melle Blanche dans un pensionnat m'a même rappelé Jane Eyre. Et je trouve au final dommage de ne pas en savoir plus sur l'inspiration derrière ce roman.


Alors il ne faut pas être effrayé par la taille. Il se lit vite, si on oublie qu'en raison de son poids on est obligé de le lire uniquement chez soit. Il vaut également mieux oublié le côté austère de la couverture et se concentrer sur les illustrations à l'intérieur, beaucoup plus vives. Et puis comme je le disais beaucoup, il y a beaucoup d'humour. J'ai adoré le personnage d'Herr Schmal, tellement juste. Et il y a de l'amour avec un certain acteur... ça va à l'encontre de toutes les convenances bien sûr.


Bon j'arrête là les éloges. Les avis sur la blogosphère sont nombreux. Je ne donne qu'un seul lien vers le billet d'Alwenn car elle l'a écrit avec un humour proche de celui du livre selon moi. Pour les très jeunes lecteurs, je recommande Souï-manga du même auteur (oui, bon ça se passe en Afrique, je sais). Par contre contrairement à ce que je disais plus tôt, il y a bien un site officiel de l'auter, mis à jour, mais qui ne fonctionne pas avec firefox. Pour les autres, allez voir par ici.

Partager cet article
Repost0
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 07:00

Ce soir se terminent mes deux semaines de vacances. J'avais prévu d'étudier (priorité absolue), de voir Loula et une autre amie, d'aller au cinéma avec Namoureux, de faire de la couture, de ranger mon appartement, de m'inscrire au swap jeunesse. J'avais aussi espéré avoir le temps de finir Miss Charity et Ce cher Dexter.


A la place j'ai eu la bonne idée d'être "malade" (je ne sais comment appeler ça). J'ai du annuler la majorité de mes projets. Et quand enfin j'ai été de nouveau en forme, je n'avais plus qu'une chose à faire : étudier le plus rapidement possible pour combler mon retard.


Alors ce blog est au ralenti et risque de le rester quelques temps. Peut-être même jusqu'à fin mai, date de la fin des partiels... Mais je ne désespère pas de finir les deux romans que j'ai en cours d'ici là et de prendre le temps de venir vous en parler. Et puis j'ai quand même réussi à m'inscrire au swap jeunesse !


Je vous laisse avec de quoi prendre le thé ;-) A bientôt


http://ep.yimg.com/ca/I/yhst-53777107109672_2101_9720490 


http://lh3.ggpht.com/_25lZbmqvvAI/SzuOrItrkCI/AAAAAAAAFFw/f76ucRHcGdA/s800/4205109459_8295a24ba8.jpg

 

http://farm5.static.flickr.com/4031/4471451552_42d53b6d8b_o.jpg

 

PS : en cliquant sur chaque photo vous trouverez la page d'origine de celle-ci.

Partager cet article
Repost0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 15:13

Titre : Journal d'un vampirehttp://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/7/2/6/9782012017627.jpg

Auteur : L.J Smith

Editeur : Black Moon

Série en 4 tomes, le dernier est prévu pour septembre 2010. J'ai lu les trois premiers et je regroupe ma critique ici.


Elena est la reine du lycée. Elle a tous les mecs qu'elle veut, les filles sont prêtes à tout pour lui rendre service et elle, elle s'ennuit. Jusqu'au jour où un séduisant et ténébreux jeune homme débarque. Elle le veut, elle est prête à tout pour ça.


On est très loin de l'univers de Twilight. Ici il y a bien une histoire d'amour, un triangle amoureux et des gros méchants. Mais j'ai plus vu ça comme une sorte de Buffy contre les vampires. Elena et ses deux meilleures amies ont à chaque fois pour mission (morale) de sauver le ville des vilains gros méchants démoniaques attirés par la source de pouvoir résidant dans le cimétière.

Et puis en dehors de Stefan (le ténébreux) qui est totalement mièvre et sans intérêt, la majorité des personnages sont haïssables et puis pas tant que ça. Ils évoluent ou pas et au final on se retrouve à surtout détester Stefan...


Alors je me suis beaucoup amusée à lire les trois premiers tomes, même si j'ai eu un peu plus de mal avec le dernier. Je ne sais pas si c'était écrit d'une façon peu clair ou si j'étais trop fatiguée, mais j'ai eu un mal à suivre la progression de l'histoire. Je lirais très probablement le 4e et dernier tome.


A lire : l'avis de Cassandra (sur le tome 3 uniquement et elle n'a pas du tout aimé), de Clarabel (sur le tome 1 uniquement et elle n'a pas du tout aimé, je commence à me sentir seule) et de Lael (sur le tome 1 uniquement, elle a aimé et elle m'a donné envie de le lire alors qu'il était dans ma PAL depuis....)


http://1.bp.blogspot.com/_ErMBIkUe7CU/S2rzPbrfDFI/AAAAAAAAPVw/RxU2B3L8pHA/S230/1.jpg

Trois lectures d'un coup, j'avance !

Partager cet article
Repost0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 07:00

Titre : La pomme rougenull

Auteur : Kazuo Iwamura

Editeur : L'école des loisirs

 

Natchan décide de s'installer en haut d'une colline pour déguster sa jolie pomme rouge. Mais celle-ci lui échappe et se met à rouler, à rouler...

 

L'histoire est toute simple, c'est celle d'une petite fille qui par sa mésaventure va se faire des nouveaux amis puis partager son goûter avec eux. Il y a très peu de texte.

Car l'histoire se raconte surtout à travers els illustrations, tout en noir et blanc. Seul la pomme apporte de la couleur. Et le résultat est très réussi.

 

L'auteur est surtout connu pour sa famille souris. Et si on retrouve bien son tracé dans les traits des animaux, le style est vraiment différent, beaucoup plus épuré.

 

A lire : l'avis de Thalie (qui l'a aussi lu pour le challenge Je lis des albums)

 

challenge album

Partager cet article
Repost0
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 07:00

Titre : The Castle of Otranto

Auteur : Horace Walpole

Editeur : Penguin Classics


Conrad doit se marier avec Isabelle quand sur le chemin de l'église il se prend un casque géant sur la tête et meurt. Son père décide alors d'obtenir de sa femme le divorce pour pouvoir lui-même se marier avec Isabelle et assurer ainsi la propérité de sa famille puisque son seul héritier vient de décéder.


Ce livre est très surprenant. Heureusement que c'est court, sinon on pourrait se mettre à douter de la santé mentale de l'auteur. Et puis l'anglais étant un peu vieillot, j'ai du mal à m'en sortir. Alors entre la langue et les situations abracadabrantesques, j'ai eu certains longs moments de solitude avec ce livre. Sur les conseils de Namoureux, je me suis mise à faire confiance à mon anglais et à accepter que la logique n'a pas sa place. (J'ai eu beaucoup de mal à comprendre que Conrad était bien mort écrasé par un casque).


Il paraît que ce roman est le premier du genre "roman noir", soit "gothic tale" en anglais (pour info il a été publié en 11764). J'avais donc entre le main celui qui permettra à Bram Stocker d'écrire Dracula (quitte à choisir, je préfère relire Dracula, mais bon). Dans la même lignée on trouve Ann Radcliff et Edgar Allan Poe.

Moi j'y ai surtout vu beaucoup d'humour, des fantômes, des retrouvailles heureuses, des morts scandaleuses, des problèmes d'héritage et même une histoire d'amour. Le tout avec une centaine de page, que demander de plus ! Ah si, un détail : il est fortement recommandé d'avoir une bonne connaissance de l'oeuvre de Shakespeare pour apprécier toute la finesse du texte (ou alors de lire les notes en fin d'ouvrage).


J'ai lu ce livre pour les cours, je ne le relirais probablement jamais, mais c'était fortement instructif.

 

A lire, les avis de Kathel (assez séduite), Rose (qui développe l'aspect gothique), Neph (qui rappelle que c'est supposé faire peur...) et Sentinelle (qui le trouve "amusant")



Partager cet article
Repost0
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 07:00

afrique

 

Peu de news à vous donner pour ces dernières semaines. Quoique...

J'ai fini mon challenge. Catherine a décidé de se lancer dans un deuxième tour. Cecile a enfin commencé ses lectures (mais qu'elle se rassurent, nombreux sont les participants qui n'ont encore rien lu, la preuve ici). Et pour finir, nous accueillons un nouveau challenger, un homme, Monsieur de C. (et oui, il y en a quelques uns qui tiennent un blog) et en plus il est fan de Corto Maltese.


Et pour rester dans le thème, j'ai hier mis en place une vitrine spéciale Afrique dans la librairie où je suis tous les samedis. J'en profite pour dire que la couverture du Lion de Kessel est absolument magnifique. Rien à voir avec la version que j'ai lu avec un dessin pas terrible où l'on ne sait pas si c'est un garçon ou une fille à côté du lion. Là, Folio nous fait rêver et on se demande comment ce lion peut passer, mine de rien, par dessus le Kilimandjaro.


Et puisque j'évoque l'Afrique de l'Est, je vous propose un chanson de Miriam Makeba. Elle est surtout connue pour sa chanson Pata Pata, qui évoque l'Afrique du Sud (faut dire qu'elle chante avec les clics des langues khoïsan et que c'est son pays d'origine). Mais elle a aussi chanté en swahili, langue de la Tanzanie entre autre (on ne dirait pas, mais il y a une logique dans ce que je raconte). Il s'agit de Malaika, qui veut dire "ange", et c'est une chason d'amour.


J'avoue que si j'aime bien cette chanson, c'est surtout parce que les phrases sont hyper simples et que je comprends pas mal. Mais sur la version que vous pouvez écouter ci-dessous, l'enregistrement a un certain caché, et on a l'impression qu'il nous vient de loin.




Partager cet article
Repost0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 07:00

Titre : Un automne à Kyotohttp://www.ricochet-jeunes.org/public/scans/5d/40558.jpg

Auteur : Karine Reysset

Editeur : L'Ecole des Loisirs, médium


Margaux a seize et part passer trois mois au Japon avec son père et sa petite soeur de quatre ans. Ce pourrait être le rêve mais elle laisse derrière elle, sa mère et surtout son petit copain. Ce pourrait être trois mois de rencontres et découvertes merveilleuses, cela deviendra une saison pour mûrir un peu vite et aimer plus fort.

Car sa route va croiser celle d'Eric, un photographe d'une dizaine d'année de plus qu'elle. Il l'agace... mais pas seulement.


Margaux est la narratrice et on sent vraiment bien la jeune fille romantique qui rêve de devenir artiste. Alors bien sûr quand elle rencontre Eric, c'est pour elle l'occasion de se jeter dans l'art, de lire, d'écrire, de dessiner, de visiter et de partager tout ça. Le jeune homme devient une sorte de pygmalion.

Mais leur relation est bien plus complexe, car loin de tout, il est son seul ami, son confident, son guide. Il remplace également son père, artiste dépressif. Il l'aide à s'occuper de sa petite soeur. Il lui apprend à filmer. Elle pose pour lui.


Il y a donc beaucoup de choses. Cette saison sera longue pour la jeune fille. Et on l'a voit grandir, se tromper, se chercher.


Par dessus ça, l'auteur tente de transmettre une certaine ambiance japonaise qui semble sortir d'une estampe. Il y a un calme incroyable sur ce récit où les sentiments bouillonnent. On a la sensation d'un huis clos ou presque. Quelques haikus sont dissimulés entre les pages. Et entre chaque chapitre, Margaux fait des listes thématiques, portant à sourire ou à rêver.


J'ai beaucoup apprécié, même si certains éléments me semblent en trop, rompant la sensation de réalisme. Mais l'ambiance est tellement décalée par rapport aux évènements, très terre à terre que je trouve le résultat réussi.

Partager cet article
Repost0

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).