Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 07:00

Titre : Succubus Blueshttp://idata.over-blog.com/3/93/02/19/Succubus-Blues.jpg

Auteur : Richelle Mead

Editeur : Bragelonne

 

Succube (n. m.) : Démon qui prend l'apparence d'une femme pour avoir des relations sexuelles avec un mortel.

Georgina est succube et libraire à Seattle. Autant elle adore son boulot terriblement humain, autant elle est loin d'être un démon modèle. Car elle ne regrette qu'une chose : ne pas pouvoir vivre de véritable histoire d'amour. Son emploi du temps va se retrouver bouleverser lorsqu'au même moment des démons décèdent autour d'elle, son écrivain adoré débarque en ville et un homme très séduisant lui fait du charme.

 

Un roman qui se dévore et qui m'a rappelé pourquoi je ne participe pas aux Harlequinades cette année. Avec ce tome (le premier d'une série, mais qui se lit de façon indépendante), on a le droit à une intrigue qui tient la route, des scènes interdites aux moins de 18 ans et une histoire d'amour romantique. Le tout dans une écriture pas si mal. Le seul vrai défaut est le prénom de l'héroïne, digne d'un véritable Harlequin.

 

Et puis c'est un roman urbain (j'aime la ville et franchement s'il faut aller s'enterrer à Forks pour découvrir le grand amour, j'hésite sérieusement), on croise pas mal de créatures démoniaques différentes mais toutes très crédibles les unes par rapport aux autres et l'héroïne (libraire, rapellons-le) a un très bon sens de la répartie. De l'humour, de l'amour et du suspens, voici un roman très sympa pour les amateurs du genre.


 

http://www.carnetdelectures.com/wordpress/wp-content/uploads/2010/01/Dark-side-challenge.jpg

Partager cet article
Repost0
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 07:00

Titre : Epouses et assassinshttp://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/9/7/1/9782228904179.jpg

Auteur : Kwei Quartey

Editeur : Payot Suspens

Roman policier africain

 

Une jeune femme qui travaillait à la prévention du sida est retrouvée morte dans un petit village du Ghana. Le ministère de la santé fait pression et un inspecteur d'Accra, la capitale, est envoyé en "renfort" sur place.

 

Ce petit village ghanéen m'a rappelé pas mal de souvenirs de mon voyage au Togo. L'auteur bien qu'ayant grandit au Ghana vit à présent aux Etats-Unis. Du coup, il prend le temps de préciser pas mal de chose, s'adressant à un public non africain. Cela simplifie la lecture, tout en gardant le récit fluide et crédible. Et puis les infos nous sont dévoilés via le personnage principal qui vient de la ville et découvre donc ce village et ses habitudes en même temps que le lecteur.

 

C'est bel et bien un roman policier que j'avais entre les mains et non un guide touristique. L'intrigue est au centre du texte. Par contre j'ai eu du mal à accrocher avec l'intrigue justement parce qu'on est trop dans la sorcellerie, alors que le héros n'y croit pas. De plus certains personnages sont tellement caricaturaux qu'on se demande si l'auteur ne se moque pas de nous (au final non, mais quand même). La fin m'a tout de même fait plaisir car elle est loin de tous les clichés que je craignais.

 

Alors j'ai aimé la balade africaine, mais je n'ai aps accroché avec le récit proprement dit. Peut-être qu'il serait vraiment temps que je cesse de lire des policiers puisque j'ai de plus en plus de mal à les finir.

 

J'ai lu ce roman grâce à Zarline qui l'a proposé en livre voyageur. Merci beaucoup.

 

afrique

Avec ce roman, j'attaque un deuxième tour du challenge "Safari Littéraire"

Partager cet article
Repost0
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 07:00

Titre : La mélancolie de Haruhi Suzumiyahttp://www.manga-news.com/public/images/vols/melancolie-haruhi-roman-hachette-1.jpg

Auteur : Nagaru Tanigawa

Editeur : Hachette

Pour tous ceux qui aimeraient rencontrer des extraterrestres, des voyageurs du futur, des individus avec des superpouvoirs. Pas avant le lycée par contre.

 

Kyon est le narrateur. Il n'a jamais cru au Père Noël, mais n'a rien contre l'idée de rencontrer des extraterrestres. Il commence à accepter le fait de ne jamais en rencontrer lorsqu'il arrive au lycée et fait la connaissance de Haruhi Suzumiya. La jeune fille crée la Brigade SOS et invite toutes personnes ayant cotoyé un grand mystère à venir lui en parler.

 

Ce résumé est court, trop court et pas fidèle. D'abord j'ai été déçue, car ce livre faisant parti de la collection "Planète fille", je m'attendais à une histoire d'amour, une histoire de fille quoi. Mais pas du tout, c'est même pas particulièrement un roman pour les filles. Et ce n'est tellement pas ça que j'ai passé la moitié du roman à me demander si le narrateur rêvait, si ses copains lui faisaient une blague ou si tout était bien "réel".

 

Et puis à la fin, on prend conscience que tout arrive véritablement au narrateur, qu'une interface humanoïde créée par une entitée pensante de données compilées a bien tenté de le tuer, tandis que la fille qui le fait le plus fantasmer vient bel et bien du futur. Et là, j'ai trouvé ça génial, complètement barré, égocentrique au maximum et malgré tout c'est un plutôt bon reflet de la mélancolie que l'on peut ressentir quand on est lycéen et qu'on trouve que notre monde est juste nul.

 

Faut s'accrocher, ne pas se poser de questions, s'amuser des découvertes de Kyon et se dire que finalement même au milieu des extraterrestres on peut voir apparaître un début d'histoire d'amour.

 

 A noter : c'est avant tout un roman, qui a par la suite été adaptée en série et en manga. D'ailleurs le style est très "manga" et on a aucun mal à visualiser précisément certaines situations quand on a l'habitude d'en lire. Pas sûr que ça passe très bien quand on ne connait pas les codes du genre.

C'est le premier tome d'une série en comptant dix au Japon. Seul le premier est disponible en français et il se suffit à lui-même. En savoir plus ici (attention c'est une source hallucinante d'information).

 

http://img.over-blog.com/300x300/1/83/30/54/Logos/challenge-In-the-mood-for-Japan.jpg

Partager cet article
Repost0
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 07:00

Aujourd'hui c'est le Mercredi des albums, ce rendez-vous qui se déroule tous les deux mois à l'initiative de Fleur.

 

D'habitude je participe très volontier, même si je n'ai pas toujours aimer les illustrateurs choisis. Mais il en faut pour tous les goûts et ceci étant mon blog, je n'ai aucun scrupule à publier des avis (très) négatifs (oui j'ai déjà publié du très négatif). Mais ce mois-ci, Fleur avait choisi non pas un auteur ou un illustrateur mais une maison d'édition, les éditions Être, qui sont en difficulté (à moins qu'elles ne soient totalement disparus, je n'en sais rien). Une action de soutien à notre façon. Fleur explique tout ici.

 

Je vais faire court, mais voilà, je n'ai eu entre les mains que deux albums de cette maison d'édition et je n'ai été séduite ni par l'un ni par l'autre. Alors ce mois-ci je ne participe pas. A la place je vous invite à aller (tout comme moi), lire les billets des autres participants. La liste complète est disponible ici.

 

Je vous laisse avec la couverture d'un album de cette maison d'édition, couverture que j'aime beaucoup pour son apparente simplicité (je n'ai pas lu cet album).

 

http://www.decitre.fr/gi/22/9782844070722FS.gif

Partager cet article
Repost0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 07:00

Titre : Ikigami (tome 1, 2 et 3)http://idata.over-blog.com/0/01/36/00/06/ikigami.jpg

Auteur :Mase Motoro

Editeur :Kaze

Série en cours, 7 tomes disponible pour le moment. A lire à partir du lycée, quand on veut savoir de quoi tout le monde parle

 

Dans ce Japon très contemporain mais tout de même différent, une peine de mort plane sur tous les jeunes. L'exécution peut être délivrée n'importe quand, afin d'inciter la population à accorder une plus grande importance à la vie.

Fujimoto est fonctionnaire. Son rôle : délivré exactement 24h avant "l'éxécution" le préavis de mort qui préviens chaque condamné.

 

Le concept est surprenant et c'est je pense la raison du battage médiatique dont à bénéficier ce manga (en plus de ses ventes incroyables au Japon). Mais bon, on s'ennuit vite et j'ai survolé le deuxième et le troisième tome.

Chaque tome comprend les dernières 24h de deux jeunes. Ils sont de milieu très différents, ne réagissent pas de la même manière et incitent petit à petit Fujimoto à se questionner sur cette loi. C'est très bien tout ça et ce fonctionnaire est l'intérêt principal de ce manga. Sauf qu'il apparaît pendant 2 ou 3 pages maxi avant chaque "histoire".D'où le côté répétitif et finalement assez ennuyeux de l'ensemble.

 

Alors c'est original et c'est le manga qu'on voit dans tous les magazines en ce moment (enfin on en a surtout parlé lors de la Japan Expo, mais ça dure encore un peu). Mais franchement, si on veut s'interroger sur notre société soit on opte pour 1984 d'Orwell si on veut rester classique (et je le recommande même si je n'avais pas aimé car ça reste très intéressant) ou pour Détenu 042, un manga qui remet en question la peine de mort, avec un héros attachant et une réflexion intéressante et très ouverte. Un sujet d'actualité alors que les exécutions reprennent au Japon.

 

Pour les curieux, voici le lien vers le site officiel français (et oui, il y a même un site officiel !)

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 07:00

Titre : Les filles du samouraï, Tome 1, la trahisonhttp://www.decitre.fr/gi/67/9782081211667FS.gif

Auteur : Maya Snow

Editeur : Flammarion

Pour les filles, les collégiens, ceux qui aiment le Japon, l'aventure ou les arts martiaux

 

Kimi et Hana sont soeurs et font parties de la très haute société japonaise. Leur journée s'écoule paisiblement avec leur famille. Elles arrivent même à apprendre avec leur frère le maniement du sabre. Mais l'arrivée de leur oncle et sa soif du pouvoir bouscule leur quotidien les obligeant à fuir et à se déguiser.

 

J'ai un avis mitigé car à la lecture de ce roman de nombreux passage du Clan des Otori me sont revenus à l'esprit. Pourtant le public visé n'est pas du tout le même et si l'esprit est très similaire (même époque, même type de trahison), l'écriture et l'ambiance n'ont rien à voir.

 

Kimi, la narratrice a beaucoup de caractères, elle est impulsive, déterminée, protectrice envers sa soeur. Elle prend tout très à coeur et du coup elle donne à l'ensemble du récit un côté très vivant et spontané. Autour d'elle les personnages sont multiples et alors qu'on s'attend à tomber dans le caricatural, l'auteur nous surprend en multipliant les facettes de chacun. La plus surprenante est à mon avis Hana, la plus jeune des soeurs, qui n'est pas si fragile qu'elle le semble.

 

Et puis bien sûr il y a de l'aventure. C'est, encore une fois, un roman que j'ai pris sans savoir ce qui m'attendait. Alors le démarrage sur les chapeaux de roue m'a surprise et conquise. Plus envie de laisser poser le livre tant que les deux héroïnes ne sont pas totalement en sécurité, ce qui semble de plus en plus compliqué au fil des pages.

 

Alors je ne lirai pas la suite, car j'ai lu le Clan des Otori en entier et que je n'aime pas la sensation de déjà-vu dans un roman. Mais je recommande cette série à tous ceux qui sont trop jeunes pour découvrir les Otori ou qui ne les connaissent pas encore.

 

A lire : l'avis enthousiaste de La Soupe de l'Espace (mais le résumé en dis un peu trop à mon goût)

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 07:00

Titre : Le sablier (tome 1 à 5)http://culturellementnotre.files.wordpress.com/2010/02/visuel-de-couverture-le-sablier-volume-1.jpg

Auteur : Hinako Ashihara

Editeur : Kana

Série complète en 10 tomes - Parfait pour les filles fleur bleue

 

An s'installe avec sa mère chez ses grands-parents après le divorce de ses parents. Sa choix de vivre lui permet de se faire des amis et avant tout Daigo qui deviendra rapidement son premier amour.

 

J'en suis au tome 5 car quelqu'un a eu la mauvaise idée d'emprunter la suite à la bibliothèque. Autant vous dire que je m'impatiente et que j'ai vraiment envie de savoir comment tout va finir.

 

Sur le principe ce manga est très classique, une histoire d'amour entre ados. Mais l'histoire ne s'arrête pas avec la fin du lycée et on suit les personnages pendant plus longtemps que ça, 14 ans pour être précis. On s'attache véritablement à eux car on les voit grandir, on voit les liens entre eux évoluer.

J'appréhende un peu la suite car Loula a été déçue par ce qui se passe après le tome 5, en trouvant l'ensemble artificiel. Mais moi jusque là je suis une vraie midinette qui prend beaucoup de plaisir à suivre de prêt An et Daigo.

 

Côté graphisme on est totalement dans le genre que j'aime. Un peu trop le même d'un auteur à l'autre, j'avoue. Pour ceux qui connaissent on est dans le même esprit que Lovely Complex (le manga) ou La Corda Doro (l'anime).

Partager cet article
Repost0

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).