Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 07:00

Titre : Une cuisine grande comme le monde

Auteur : Alain Serreshttp://ecx.images-amazon.com/images/I/5193HCE8P0L._SL500_AA300_.jpg

Illustrateur : Zaü

Editeur : Rue du Monde

Pour les apprentis cuistos et les amateurs de nouvelles saveurs

 

60 recettes en provenance d'une vingtaine de pays différents, localisés sur tous les continents.

 

J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque. Et la personne au guichet était d'accord avec moi : "c'est un livre magnifique qu'on regarde plus qu'on ne cuisine".

Nous avions toutes les deux totalement torts car les recettes sont vraiment simples et à faire avec des enfants. Pas besoin de savoir compter pour préparer les sauces américaines pour les batons de légumes crus. Pas besoin de couteau pour cuisiner les pirojkis aux épinards (sorte de beignets russes). Pas besoin de cuisson pour servir les kiwis à la coque, recette australienne.

 

C'est donc un livre parfait pour cuisiner en famille à partir d'ingrédients faciles à trouver pour tenter de nouvelles saveurs ou simplement de nouvelles présentations. Et histoire de ne pas aller se coucher idiot, chaque double page, qui concerne un seul pays, a des petites notes sur un ou plusieurs ingrédients typiques et un proverbe.

Saviez-vous qu'en Chine on ne sert jamais de poire lors d'un mariage car ce fruit se prononce de la même façon que le mot divorce ? Et saviez-vous que les produits à la vanilline ne contiennent pas de produit naturel mais uniquement une préparation chimique imitant la vanille ?

 

Mais si on a eu du mal à prendre ce livre pour un vrai livre de recettes, c'est à cause de la qualité des illustrations de Zaü, qui encore une fois captive le lecteur avec des couleurs chatoyantes et des scènes vivantes. Sans jamais entrer dans les clichés des pays représentés, il ne laisse pourtant aucun doute sur le pays dont il s'agit.

 

Un livre à feuilleter tout au long de l'année. Nous avons testé les pirojkis aux épinards (en remplaçant la pâte brisée par des feuilles de briques) et la sauce rouge pour les dips de légumes. Dans les deux cas c'était délicieux. Je veux encore essayer au moins les crêpes salées de potiron du Brésil (une bonne raison d'espérer l'arrivée de l'automne) ou les bananes au caramel du Vietnam.

 

En savoir plus : Je vous invite à regarder la présentation de l'album sur le site de l'ina car vous pourrez en plus découvrir un peu du Vietnam.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lael 05/09/2011 10:53



Rue du Monde fait de très beaux livres qui hélas ne sont pas toujours mis en valeur dans les rayons. Celui-ci gagne à être lu. Il est magnifique et même si les illustrations ne sont pas trop mon
genre, la qualité est là!



Tiphanya 12/09/2011 15:28



Et j'ai testé de nouvelles recettes depuis : toujours aussi bien.



saxaoul 25/08/2011 19:03



Rue du monde est une maison d'édition que j'aime beaucoup. Ils ont souvent des livres très orioginaux !



Tiphanya 27/08/2011 20:34



Je ne suis pas toujours fan des textes, mais je craque pour la plupart de leurs illustrateurs. Et l'originalité est très souvent de mise.



Valérie 25/08/2011 11:22



Le paisir des papilles en plus du plasir des yeux ... tout à fait toi, ça !! tu sais qu'il existe dans la même collection "la fabuleuse cuisine de la route des épices" (illustré cette fois ci par
vanessa Hié et ponctué, non pas de proverbe, mais de légendes en rapport avec chaque épice ), pour les fans de saveurs exotiques ... à compulser Samedi, si tu veux !



Tiphanya 25/08/2011 16:45



Je le sais, je le sais, j'ai déjà louché dessus à de nombreuses reprises.



Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).