Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 14:53

Le 10 septembre nous avons opté avec mon namoureux et notre fille pour une vie nomade. Cela a nécessité de faire le grand vide. Le très grand vide. (Notre voyage se suit en ligne ici).

En printemps je fanfaronnais et prétendais ne garder que 3 ou 4 cartons en tout et pour tout. Finalement c'est une petite dizaine de cartons qui stationnent dans le grenier de mes beaux-parents, dont un de vaisselles (des théières achetées en Malaisie, notre poêle à œuf sur le plat japonaise...), un de documents importants et tout le reste de livres.

 

Et pourtant j'ai vendu des sacs pleins aux librairies d'occasion du quartier St Michel à Paris. J'en ai vendu et donné autours de moi. On parle quand même de plusieurs centaines de livres.

Les livres qui ont été gardé devaient répondre à plusieurs critères. Le premier : avions-nous envie que notre fille les lise un jour ? Le second : ce livre est-il très facilement disponible ? La seconde question excluait les classiques, mais maintenait les éditions spécifiques (les livres dédicacés, les toutes petites maisons d'édition, etc).

 

Puis il a fallu faire nos sacs. Sans vraiment nous prendre la tête (d'ailleurs il nous reste de la place), nous avons deux sacs à dos, type backpacker, et chacun un bagage à main pour l'avion.

 

Ayant hérité d'une liseuse à Noël, j'ai tenté d'être raisonnable. J'ai donc choisi un récit léger en anglais, Salmon fishing in the Yemenet un roman plus sérieux en français, Une langue venue d'ailleurs. Je voulais des livres auxquels je ne tiens pas pour m'en séparer en cours de route. Il faut ajouter une grammaire du FLE pour les cours que je donne, un roman de poche en japonais et une grammaire japonaise pour continuer à apprendre la langue.


DSCF9161.JPG

Mon namoureux a opté pour un livre en anglais indispensable à la rédaction de son mémoire (un truc sur l'Europe médiévale en anglais), un livre d'histoire japonaise en japonais (il n'est pas prêt d'être lu) et un manga en japonais.


DSCF9160.JPG

Et ma fille, qui aura 2 ans en novembre, emporte avec elle, Le petit bois du dimanche soir, Chatons (l'un des petits livres du coffret 4 histoires d'Amir), Totoro (en japonais, donc seul mon namoureux peut le lire), Raiponce, un livre de photos sur les bébés animaux et le numéro 1 du magazine Kolala sur les chatons (acheté la veille du départ, l'une de mes meilleures idées). J'avais fait une présélection de ses albums préférés et c'est elle qui a très sérieusement pris ceux-ci.

 

DSCF9159.JPG

Et c'est tout...

 

Du coup à Zagreb, en découvrant la médiathèque francophone, nous avons pris un abonnement. Une seule carte (annuelle) pour nous trois et pour quatre semaines, pour emprunter beaucoup d'albums et quelques romans. L'occasion de passer un peu plus de temps avec Mouk(le seul album que nous n'avons pas emmené à regret en raison de son format) et de faire connaissance avec Pomeloqui s'aventure hors de son jardin.

 

Après 5 semaines sur la route, le bilan est simple : nous sommes en manque !

J'ai appris à trouver des livres électroniques gratuits, mais je n'ose pas lire mes deux romans car après « je n'en aurai plus ». Mon namoureux n'a aucun roman-plaisir. Nous connaissons tous par cœur les albums de ma fille.

Nous sommes tellement en manque, que nous passons des heures dans les librairies d'Istanbul. Ma fille s'assoit par terre et feuillette tout ce que nous lui donnons, nous offrant ainsi le moment le plus calme de notre journée. Mon namoureux lit les documentaires en anglais qu'il trouve et moi, je cherche des titres familiers, compare les couvertures, prend des photos.

 

DSCF9052.JPG


Ce qui devait arriver arriva, nous avons craqué. Nous sommes ressortis avec un roman The long Earth de Pratchett et Baxter pour mon namoureux mais que je compte bien lire. Alors que notre budget ne le permet pas vraiment. Petit regret lorsque nous avons mis la main sur la librairie française le lendemain, il aurait été plus pertinent d'acheter un album pour notre fille, trop tard, l'argent ne revient jamais tout seul dans le porte-monnaie.

 

Une enveloppe préparée par mes soins devraient nous parvenir pour Noël (si nous nous décidons à nous poser suffisamment longtemps quelque part pour nous la faire expédier). Elle contient deux livres pour ma fille et deux pour les « adultes ». Mais il ne faudra pas s'étonner si avant ça je ne trouve pas le moyen de retirer quelques trucs de nos sacs pour acheter de nouveaux albums.

 

Comme quoi, être accro à la lecture comprend quelques inconvénients. Si vous avez des conseils ou des suggestions, n'hésitez pas.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Coccinelle 31/10/2013 08:08


Pas de conseil... Mais profitez bien de votre séjour à Istanbul ! Vous avez vu le nouveau métro sous le Bosphore ?

Tiphanya 07/11/2013 15:51



Il a ouvert 3 jours après notre départ !



Loula 30/10/2013 21:02


En effet pas facile, je comprends bien le problème album, en quelques semaiens de vacances ceux de ma fille me sortent par les yeux!!


Des que tu te pose faut t'en faire envoyer!! (si si on est volontaire t'inquiète) Et peut-être que quand elle en aura des nouveaux elle se séparera plus faciement des anciens...

Tiphanya 07/11/2013 15:48



Merci beaucoup pour la proposition.


On a finalement abandonné le "gros" imagier sur les bébés animaux dans une famille francophone à Athènes. Et en échange nous luis avons acheté trois albums très légers (on y gagne côté poids),
genre lutin poche et documentaire avec autoccolants.



Sophie Hérisson 25/10/2013 22:58


Courage, le  numérique est ton ami, peut être qu'en demandant pour noel une petite tablette toute simple tu pourrais aussi proposer des albums numériques à ta puce! Si tu as besoin de titres
en tout cas n'hésite pas! Et s'il faut t'en envoyer en vrai, pourquoi pas aussi, je ne peux décemment pas laissé cette petite sans lecture ;) 

Tiphanya 28/10/2013 15:38



On envisage de plus en plus de réclamer une tablette. Mais surtout, on nous a indiqué la librairie française à Athènes qui a une bonne réputation. Aujourd'hui c'est férié, mais demain, on y fait
un tour !



bladelor 25/10/2013 10:36


Et oui, malheureusement, l'inconvénient majeur de la lecture c'est que les livres prennent de la place... A part l'utilisation de la liseuse et les emprunts en bibliothèque, je ne vois pas quoi
te conseiller d'autre... Ou alors il faut davantage de sous et acheter au fil de son nomadisme pour abandonner (donner...) les livres une fois lus...

Tiphanya 28/10/2013 15:37



Il est prévu d'abandonner au fur et à mesure pour les livres pour nous, ou idéalement de faire du troc, comme auré le propose en commentaires, dans les auberges/café.


Mais pour l'instant je pense que ma fille n'est pas du tout prête à abandonner les siens.



auré 24/10/2013 16:32


si vous dormez dans des auberges de jeunesse, ils ont parfois des livres que tu peux prendre si tu en laisse un autre à la place, pareil dans certains café. l'aventage c'est que ce sont souvent
des livres laissés par les touristes donc souvent en anglais!

Tiphanya 28/10/2013 15:35



Nous ne restons jamais en hôtel, mais après tout, on peut y aller juste pour échanger nos livres.


Le vrai problème se pose pour les livres/albums pour ma fille.



Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).