Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 07:00

Notre ressenti face au temps me sidère toujours. J'ai l'impression d'être rentrée de voyage depuis un mois, peut-être plus. Et pourtant c'est aujourd'hui seulement que j'ai trouvé une place pour les derniers souvenirs qui traînaient sur la table depuis le premier soir.

D'un autre côté, durant cette si longue semaine, j'ai eu le temps de lire Kamo et l'agence Babel, l'un des titres sélectionnés pour ma recherche de master. Ce roman que j'avais lu fin primaire ou début collège m'avait laissé un très fort souvenir. Comment une lecture si marquante peut contenir si peu de pages, se lire si vite ?

Peut-être ne devrions nous pas relire les coups de cœur de notre enfance.

 

http://www.educreuse23.ac-limoges.fr/bussieredunoise/litterature/couverture_Kamo_agence_babel.jpgKamo se lance dans une correspondance franco-anglaise avec une certaine Catherine Earnshaw. Un échange imposée par sa mère suite à un pari perdu. Kamo a trois mois pour apprendre l'anglais, pour devenir bilingue. Une correspondance qui intrigue son meilleur ami, qui l'inquiète même lorsqu'il découvre que Catherine ne connaît ni le téléphone, ni l'électricité.

 

J'aimerai en dire plus, car c'est la chute qui m'avait séduite à ma première lecture. Chute que mon namoureux a deviné au bout de quelques pages. L'âge nous fait donc perdre certains petits plaisirs de l'enfance.

Heureusement j'ai pu me raccrocher à l'écriture de Pennac, toujours aussi savoureuse et parisienne. Mais là c'est le temps qui passe qui me fait douter du plaisir de lecture des enfants d'aujourd'hui. Peu importe, car ce roman invite à découvrir une langue étrangère à partir d'une passion. Et la passion de la lecture peut très bien nous entraîner sur les pistes de l'argot.

 

Je me demande si Kamo n'est pas à l'origine des nombreuses correspondances que j'ai entretenu. D'ailleurs c'est à l'aide d'une jeune maman japonaise que je perfectionne mon japonais, prenant le temps de dessiner mes plus beaux caractères sur du joli papier à lettre. Car de ce côté là, j'arrête le temps, pour faire parvenir des vraies lettres en papier au bout du monde, loin de l'internet et de son instantanéité.

 

Kamo et l'agence Babel, c'est un peu de mes rêves d'enfance, ceux où le passé et le présent peuvent se toucher du doigt, où les amis sont toujours là et les langues étrangères des formules magiques.

 

Kamo l'agence Babel, Daniel Pennac, folio junior.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Pré-ados
commenter cet article

commentaires

Catherine 24/09/2012 13:50


La correspondance, c'es bien


J'espère que tu fais des progrès en japonais

Tiphanya 26/09/2012 10:04



Malheureusement pas beaucoup, mais j'ai vraiment envie de faire des efforts.



Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).