Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 08:00

Titre : Birth marked - tome 1http://www.fleuruseditions.com/birth-marked-rebelle-5768-450-450.jpg

Auteur : Caragh M. O'Brien

Editeur : Mango

Pour les adeptes des dystopies et des rebelles

 

En 2400 - quelques années après un terrible choc climatique.

Gaia a 16 ans, comme sa mère, elle est sage-femme. Comme sa mère chaque mois elle confie trois enfants à l'Enclave, ce lieu clôt où vivent les riches et privilégiés.

Elle n'a jamais remis en doute l'utilité de son geste malgré les pleurs de certaines mères obligées de se séparer de leur enfant. Mais lorsque ses parents sont conduits en prison dans l'Enclave, elle décide de tout faire pour les aider, et découvre ainsi l'envers du décor.

 

Aussitôt sortie, aussitôt lu, aussitôt apprécié.

La couverture est pour une fois très belle, et le ruban scellant le livre est un détail marketing qui me plaît, surtout qu'au final le roman est au même prix que les autres grands formats. Pourquoi se priver d'un petit gadget ? Je vous laisse tout de suite jeter un oeil aux couvertures anglophones, beaucoup moins classieuse.

 

http://karinlibrarian.files.wordpress.com/2010/01/birthmarked-2.jpg?w=201

 

http://karinlibrarian.files.wordpress.com/2010/01/birthmarked.jpg?w=203

 

Mais même si je choisie mes livres majoritairement selon leur couverture, j'espère que ce qui vous tente vous, c'est son contenu.

 

Le premier tiers du roman est long et un peu ennuyeux car on ne connaît rien à l'univers et donc on ne comprend pas tout. On entre dans ce monde directement avec de l'action et les éléments s'emboitent entre eux très doucement. Mais dès que j'ai eu en tête la majorité des éléments clés de l'univers, j'ai dévoré ce roman, craquant totalement pour Léon, visualisant les tenues colorées des différentes catégories sociales, sentant l'odeur du pain à la cannelle... Les descriptions des lieux et des scènes permettent même dans certains cas de réfléchir plus vite que l'héroïne sur le fonctionnement de l'Enclave (et augmenter notre inquiétude pour elle).

 

C'est un roman très féminin, l'héroïne est une jeune femme et le mystère à percer étant lié à la génétique (je n'en dirai pas plus), on croise beaucoup de médecins. Bizarrement ces médecins sont tous des femmes ou presque, dont beaucoup de sage-femmes et pédiatres. De plus l'action s'associe à un début de romance.

 

Au fil de ma lecture me sont revenus en tête des passages de Uglies, Les âmes vagabondes et même Gone. On est dans une dystopie intéressante, bien construite, dont malheureusement il faudra attendre quelques mois pour avoir la suite.

 

En savoir plus : une interview (en anglais de l'auteur), j'aime beaucoup sa réponse à la dernière question et le site de l'auteur qui pour la sortie du livre en français a fait l'effort d'écrire en francais.

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Ado
commenter cet article

commentaires

herisson08 22/02/2011 09:22



Je savais bien que Léon ferait craquer les lectrices! Je ne sais pas dire pourquoi il ne m'a pas plu, trop mou au début peut être, trop prévisible... bref nous avons aimé des choses différentes,
mais aimé quand même! Quand aux références que tu cites, ce m'intrigue, n'ayant pas lu Gone (mais c'est prévu ;)



Tiphanya 22/02/2011 12:33



Gone a comme gros défaut de compter beaucoup de tomes, mais sinon c'est une lecture sympa.



virginie 16/02/2011 19:03



Hello! Ca fait un petit moment que je suis passée par ici et que vois-je? De la tentation. Je suis en ce moment dans Gone mais j'ai du m'arrêter à la page 436 parce qu'il y avait un problème
d'impression du coup je suis frustrée! Sinon, je voulais savoir parce qu'en faisant du rangement chez moi je suis tombée sur le jour d'après et je me suis demandée si je te l'avais envoyé. Si ce
n'est pas le cas, je suis désolée et je t'envoie ça ce week end. Tiens moi au courant. Biz



Tiphanya 16/02/2011 19:45



Ravie de te revoir par ici. Gone j'ai eu du mal, sympa mais sans plus et avec un goût de déjà vu. Alors que là, entre Léon et Gaia, mmmmm.


Tu m'avais dit avoir gravé le dvd mais pas plus de nouvelles. Donc je suppose que s'il est chez toi, c'est que tu ne l'as pas envoyé. Merci d'y repenser.



bouma 16/02/2011 17:52



dommage que ce soit encore une série. je note tout de même.



Tiphanya 16/02/2011 19:41



Bon en même temps la série est sensée être bouclée d'ici un an (en français)



bladelor 16/02/2011 10:19



Clarabel a adoré. Avec ton billet ça fait déjà deux avis très positifs, bref il est surligné !!!



Tiphanya 16/02/2011 14:10



Il faut, il faut ! Au moins pour faire la connaissance de Léon



Clarabel 14/02/2011 09:52



j'ai beaucoup aimé également ! (je l'ai lu en VO par contre) la couverture du paperback qui sort au printemps est très jolie (c'était juste pour rendre justice à la VO, juste un peu...) ;o)



Tiphanya 15/02/2011 11:33



Je suppose que le paperblack c'est celui dans les tons bleus ? C'est vrai qu'il est pas mal.



Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).