Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 20:00
Titre : Détenu 042
Auteur : Yua Kotegawa
Editeur : Big Kana
Série en 5 tomes (la série est finie)

Le gouvernement japonais lance une expérience unique pour tenter de mettre fi à la peine de mort. Une puce est implantée dans la tête d'un criminel qui est réintroduit en société. En cas d'agressivité la puce explose et le sujet meurt.
Tajima Ryôhei, détenu 042 a été choisi pour cette expérience. Il est réintroduit sous haute surveillance dans un lycée. Sa vie est rythmée par son travail, ses discussions avec son conseiller, des rencontres (comme celle de Yume, jeune aveugle) et même l'apprentissage du braille.

Ce manga se veut comme un roman sur la peine de mort. Mais je trouve que la notion d'humanité est quelque peu abandonner au profit de celle de l'amitié et de la construction de sa vie. On parle entre autre chose de bonheur et de vie de famille quand on bosse trop. Le conseiller finissant par perdre dans son travail sa liberté, et bien sûr c'est le détenu qui lui rappelle de vivre.

Le graphisme est dans l'ensemble assez simple et léger. Mais pourtant de nombreuses pages chargées d'émotions ne contiennent pas un seul texte. Les images se suffisent.
Il y a également une opposition graphique entre le détenu et les autres personnages. Tout le monde a des traits japonais à la mode manga. Tandis qu'il est le seul à avoir des traits dessinés à une mode plus européenne. Au début cette oposition surprend vraiment et on a l'impression qu'un autre dessinateur a ajouté sur les planches le personnage du détenu.

Ce manga en 5 tomes (parfait pour petits budgets) se lit d'une traite. Pas le temps de s'ennuyer et on s'attache vraiment à chaque personnage. La fin est... je ne vais pas vous la gâcher en la révélant. Mais simplement je n'ai pas aimer le deus ex machina. Je pense qu'une fin plus naturelle et dans le même sens était possible.

Cette série est parfaite pour rappeler que le manga est un outil de communication culturel au même titre que les romans et que tous les sujets peuvent y être abordés. Ce n'est probablement pas le manga de l'année, mais c'est une très agréable lecture qui permet de découvrir le système juridique japonais.

NB : la dernière page de chaque tome révient rapidement sur le thème de la violence. Il y a d'abord une présentation d'un système japonais puis un film occidental amenant également une réflexion sur la violence dans notre société et comment la résoudre. Sont cités : "A history of Violence", "Orange mécanique", "Animal".




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Brume 08/02/2009 18:28

Cette série me tente bien, je note !

Tiphanya 08/02/2009 19:44


Par contre, j'ai eu énormément de mal à trouver le tome 3. ça peut-être bon à savoir avant de se lancer dans la lecture.


Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).