Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 19:00

Titre : la balade de l'impossible
Auteur : Haruki Murakami
Editeur : Points

Watanabe débute en même temps que ses années à l'université, une nouvelle vie. Son meilleur ami s'est suicidé peu de temps avant et il semble faire table rase du passé. Mais au détour d'un métro, il rencontre Naoko, la petite amie de ce dernier. L'ombre du mort planant au dessus d'eux ils se rapprochent, deviennent amis à leur tour.
Pourtant Naoko disparait à son tour et ce n'est que quelques mois plus tard que Watanabe découvre où elle se trouve, soignant son mal, loin de tous. Amoureux d'elle, il entreprend de lui écrire très régulièrement, tandis que sa vie s'écoule tout doucement. Et brusquement une boule de vie débarque et s'installe, la jolie Midori.
Mais comment rester fidèle aux morts et à celle que l'on aime alors que l'on devient un homme et qu'un nouvel amour semble se profiler à l'horizon ?

Je n'avais plus envie de lire du Murakami, trop déçue par la fille entrant dans la télévision dans Le passage de la nuit. Mais on m'avait prêté La balade de l'impossible, alors autant y jeter un oeil.
J'ai du mal à avoir un avis tranchée sur la question. Je l'ai fini plus pas curiosité sur le destin des personnages que par véritable enthousiasme.

J'ai aimé la douceur qui émane de ce livre. J'ai aimé le centre dans lequel vie Naoko, lieu irréel, sorte d'antichambre de la mort, de secte et de communauté muette et écolo. On peut également découvrir la société japonaise : suicide des jeunes, alcool, love hotel, etc.
Par contre j'ai vite été lassée de certaines trop longues descriptions détaillés (la sortie dans le ciné porno par exemple).  Je n'ai pas aimé l'intro, déroutante et inutile. Et il y a aussi un certain côté "singe savant". Le narrateur semble vouloir caser par moment le plus de références musicales européennes que possible ou le plus d'auteurs.

Pour info il semble que ce soit ce livre qui ait fait connaitre Murakami au Japon (publié en 1987).

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiphanya - dans Adultes
commenter cet article

commentaires

Morgan 26/01/2009 17:13

C'est trés intéressant ce que tu dis.Pour ma part, moi, c'est l'autre Murakami (Ryû) qui m'a laissé un amer souvenir... J'ai lu Les bébés de la consigne automatique et j'ai terminé ce bouquin dans un état proche du délabrement ! J'ai mis du temps à m'en remettre, j'ai dû passer à des lectures trés légères pendant plusieurs livres.D'un autre côté, je ne prends pas assez de recul avec mes lectures, je suis complétement immergée dedans.

Tiphanya 26/01/2009 20:27


C'est pour ce que tu décris que je n'ai jamais lu Ryû Murakami. Il paraît que c'est "dur" émotivement parlant, à lire. Tu me confortes dans mon idée.


Virginie 05/10/2008 11:13

Une petite surprise t'attends ici http://chrestomanci.over-blog.com/article-23426922.html

Tiphanya 11/10/2008 11:24


Merci beaucoup !


Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).