Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 13:53

Titre : Frankenstein
Auteur : Mary W. Shelley
Editeur : Le livre de poche

Le jeune Victor Frankenstein est passionné par les sciences naturelles. Envoyé par sa famillle étudier à Ingolstad, il se lance dans des recherches impliquant l'électricité afin de donner la vie. Après de long mois, il donne vie à un monstre tellement hideux que lui même le repousse.
C'est donc seul que le monstre va s'éveiller à la vie, au langage et prendre conscience de sa monstruosité, jusqu'à vouloir revoir son créateur.

Premier roman de science-fiction et également roman gothique (vive wikipedia qui m'a permis de découvrir ce genre littéraire) je suis contente d'en être arrivée au bout. Ni fan de science-fiction, ni emportée par le lyrisme du narrateur face aux paysages suisses ou écossais, la lecture a été longue.
Mais je me devais de prendre le temps d'en savoir plus par moi-même sur ce livre tant adapté, dont tout le monde connait le titre et écrit par une femme ! (cet élément étant le principal moteur de ma lecture). Mais après la lecture de quelques chapitres en anglais, j'ai vite opté pour le français... vive la facilité (et les amis aux bibliothèque bien fournies).

Contente de savoir que Frankenstein n'est pas le nom du monstre mais de son créateur, amusée par les histoires s'englobant telles des poupées russes... mais lassée rapidement par les pleurs de tous ces personnages masculins face à la beauté d'un coucher de soleil.

Côté préface, les éditions anglaises proposent la préface complète de l'auteur, ainsi qu'une brève présentation par son mari le poète Shelley. Le livre de poche ne propose qu'une version courte du texte de Mary Shelley, dommage car j'ai trouvé intéressant de connaitre sa démarche la conduisant à écrire ce roman.

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
C'est vrai que les sentiments exacerbés des personnages sont parfois un peu pénibles (je pleure, je me lamente, je me déchire), mais c'est l'époque qui voulait ça. Le roman de Mary Shelley reste un grand moment de littérature, parce qu'il traite des thèmes universels : l'apprenti-sorcier, le rejet du fils par son père, l'intolérance… Les films Universal avec Boris Karloff sont des chefs d'œuvre, mais ils sont très éloignés de ce texte que je recommande à tous les amateurs de fantastique à l'ancienne.
Répondre
V
Je connais l'histoire et pourtant je ne l'ai jamais eu. C'est dingue comment certains classiques sont connus de tous sans qu'on les jamais lu. Romeo et JUliette, Dracula, Dr Jekyll et Mr Hyde, Frankenstein. Mais bon il est dans ma bibli, je sais qu'un jour je le lirai;o)
Répondre
T
<br /> Vive le pouvoir du cinéma et des films adaptés, réadaptés avec suites et dérivés ;-)<br /> <br /> <br />

Faire disparaître la pub !

Si vous souhaitez ne pas être envahi de pub en arrivant ici, installez AdBlock !

Cliquez sur le lien pour l'installer sur votre navigateur. C'est simplissime et ça agira même sur les pubs sur facebook.

Toutes mes excuses pour toutes ces publicités intempestives.

Qui sommes-nous ?

Bonjour, je suis Tiphanya, j'ai créé ce blog et pendant trèèèès longtemps, j'étais la seule à y partager mes chroniques littéraires.

Depuis peu, j'ai décidé d'associer ma fille Nine (né en novembre 2011) car elle voit beaucoup de choses qui m'échappent complètement. J'ai choisi de vous transmettre ses mots, ses remarques, ne touchant qu'à la grammaire pour rester le plus proche de ses idées.

Vous trouverez sur la plupart des articles des liens affiliés, c'est à dire un lien vous proposant d'acheter le livre présenté. Dans ce cas le prix que vous découvrez est le même que partout ailleurs, mais en cas d'achat je touche une commission. Une façon comme une autre de faire vivre ce blog (en me permettant d'acheter plus de livres par exemple).